MaXoE > GAMES > Tests > Wii U > New Super Mario Bros. U : classique mais bien foutu
Wii U
New Super Mario Bros. U : classique mais bien foutu

Appréciation de MaXoE
7
Appréciation des Lecteurs
1 / 52 / 53 / 54 / 55 / 5
Le père mario est présent pour le line-up de sortie d'une nouvelle console. Ce n'est pas si souvent ! Cela dit, big N ne nous sert pas un épisode qui révolutionne le monde de la plomberie, c'est de la plate-forme 2D ...

 

Depuis que Nintendo a ressorti sa recette 2D sur DS, avec le succès qu’on lui connaît, chacun de ses consoles se voit affublé d’un « nouveau » Mario tout plat. La version Wii avait trouvé un public certain en offrant la possibilité de jouer à 4 simultanément ce qui débouchait sur des parties totalement foutraques donc jouissives. Big N a décidé de recommencer sur sa Wii U, histoire de blinder un line-up déjà bien fourni. C’est parti pour un festin à base de tortues, de champignons et de pièces d’or. 

Classique 

Inutile de se le cacher plus longtemps, le titre est très classique. On retrouve les mécanismes habituels, les ennemis habituels et les pièces habituelles. Les deux premières heures de jeu sont même à la limite du raisonnable tellement on a l’impression de se retrouver en terrain connu. On retrouve des choses que l’on a connu sur la version Super Nintendo ou sur DS ou sur 3DS ou sur Wii … Mais, chemin faisant, on se rend compte à quel point on aime la recette, encore et toujours. On retrouve, avec délectation, les fleurs carnivores, les jets de sable, les plate-formes volantes, les espaces sombres, les flammes, la lave et même ces cochonneries de tortues…  Alors oui M. Nintendo, vous savez qu’on aime ça mais attention, on a quand même un goût de déjà-trop-vu au début de l’aventure et c’est d’autant plus notable que le Level Design se révèle aussi un peu trop prudent. Heureusement, passé les 2-3 premières heures, les choses se corsent et les niveaux surprennent à nouveau ! 

Donc comprenez-bien les sentimens ressentis : on est content de retrouver notre moustachu et en même temps on ressent une sorte de lassitude dans les premiers niveaux. Il faut ainsi avancer considérablement pour être à nouveau en terre vierge. Même les thèmes abordés sont classiques : plaine verdoyante, désert, glace, … On retrouve aussi, à une exception près, les costumes habituels avec les fleurs de feu ou de glace par exemple. 

Un mini boss

Il faut donc creuser un peu pour explorer pleinement ce titre qui finit par nous charmer car petit à petit le level design s’affine et c’est bien ça qui a fait la réputation d’un Mario ! 

Quelques nouveautés

La tenue d’écureuil volant n’est pas très surprenante en termes de fonctionnalités : vous pouvez faire un saut plus élevé, d’une part et surtout prendre une sorte d’envol si vous déclenchez vos ailes pendant un saut. Notre plombier va alors pouvoir planer légèrement ce qui est pratique pour certaines zones. Le maintien sur la touche A permet également de planer un peu et il sait s’accrocher aux rebords, ce qui est nouveau …

Les mini  Yoshis débarquent ! A noter que leur papa est disponible sur certains niveaux et on aime ça. En ce qui concerne ses rejetons, vous pouvez les empoigner pour les balader dans un niveau. Quelle utilité me direz-vous ? Et bien c’est simple, ils ont quelques menus pouvoirs. Le Yoshi lumineux vous éclairera (sans blague !) dans les grottes obscures quand il n’éloignera pas les ennemis un peu trop collants … Le Yoshi bleu peut embuller les ennemis et le rose se gonfle comme un vrai ballon. 

Les mondes de glace, comme d’hab

Certains mécanismes sont nouveaux aussi comme la roue à plat qu’il s’agit de tourner pour activer des plates-formes. Ca paraît classique dit comme ça mais elle ne reste pas en place une fois que vous la lâchez. Cela donne lieu à quelques beaux moments de stress. Certaines plates-formes ont aussi un poids maximum, certaines statues s’écroulent quand vous passez près d’elles, …

Autre nouveauté, on nous propose régulièrement de publier nos impressions sur le Miiverse. Quand on finit un stage, on peut donner notre sentiment, quand on a récolté 3 grosses pièces aussi, etc. Bref, voici une application concrète de ce Miiverse qui se révèle être une vraie source d’info et de partage communautaire…

Tous ces petits ajouts donnent du sel à l’aventure mais elle n’est jamais aussi piquante qu’en multi. 

Le multi c’est la vie ! 

En multi, on peut jouer à 4 avec des wiimote mais la tablette n’est pas inutile pour autant. Un 5ème joueur ou l’un des quatre d’ailleurs voit l’action se dérouler sur le périphérique et il peut, d’une simple pression du doigt, créer jusqu’à 4 plates-formes éphémères. Attention elles disparaissent très rapidement mais c’est parfois suffisant pour donner un coup de main à un coéquipier en difficulté ou le sauver au dernier moment lors d’une chute. Le principe est vraiment sympathique et il illustre bien l’usage que l’on peut faire de cette tablette. D’autres petites interactions sont possibles mais on trouve que le concept n’a pas été poussé assez loin. Heureusement, le fun est toujours bien là surtout quand 4 joueurs viennent se confronter aux niveaux car comme vous le savez, on se gêne plus que l’on ne s’aide …

Le sable

 C’est beau

Graphiquement on est sur de la 2D certes mais c’est vraiment beau. Le passage à la HD a été plus que profitable, indéniablement. Les effets de particules de lave sont totalement bluffants. Certains parlent d’un simple lifting HD mais je ne suis pas d’accord avec cette position. Si vous regardez de plus près, vous verrez des textures de grande qualité, des animations fines et une foule de petits détails qui font la différence. 

Du côté musiques, c’est par contre pas trop bon. Non pas que cela soit de la soupe, simplement ce sont des airs entendus, encore entendus et re-entendus. Aucun effort de réorchestration, d’arrangement un peu audacieux. 

Pour allonger la sauce 

Il existe un mode défis. Celui-ci propose quelques épreuves comme la course contre la montre. Vous devez foncer au travers d’un niveau pour battre le record de vitesse. Sympa mais classique. Il y a aussi un challenge pièces dans lequel vous devez récolter un max d’argent. 1UP propose des épreuves où le saut doit être millimétré. Ces défis sont plus difficiles et par le fait plus intéressants.  Le tout constitue un vrai plus pour le joueur. Cela nous sort du classicisme de la campagne tout de même. 

Encore mieux, Ruée vers l’or propose un challenge plus que motivant. Vous devez atteindre l’arrivée le plus vite possible or le décor défile tout seul à une certaine vitesse. Si vous souhaitez augmenter cette vitesse, il faut ramasser des pièces. Les mécanismes sont simples : on nous pousse à ramasser le plus de pièces possibles pour accélérer le mouvement et cette accélération crée aussi le danger … sympa non ? 

La tenue d’écureuil

Le bien l’emporte

Après 2 ou 3 heures où l’on grogne après ce soft un peu trop paresseux, on commence à tomber dans le piège et à ne plus pouvoir décrocher. Les challenges montent doucement en puissance, les niveaux sont de plus en plus beaux et les défis annexes sont de vrais plaisirs coupables. Les parties en multi finissent d’enfoncer le clou. Ah oui un dernier détail, on peut jouer intégralement sur la tablette. Plus de lutte pour le téléviseur, surtout que l’écran portable est époustouflant de finesse et de couleurs…

Appréciation de MaXoE
7
Appréciation des Lecteurs
1 / 52 / 53 / 54 / 55 / 5

Les premières minutes de jeu sont vraiment très classiques. On pourrait même qualifier cela de recyclage par moments. Heureusement le soft monte en puissance au fur et à mesure de votre avancée, le level design s'affine, le challenge se corse. Tout cela nous donne du plaisir, sans nul doute, mais un plaisir connu. Il en reste un jeu de plates-formes fait par des orfèvres en la matière et c'est suffisant !
ON A AIMÉ !
- Mario c'est quand même bien
- les modes annexes
- pouvoir jouer sans la TV
- les aspects communautaires
ON A MOINS AIMÉ...
- classique, très classique
- le level design manquant d'audace
- une partition musicale connue
- Quid de l'innovation Nintendo ?
New Super Mario Bros. U
Editeur : Nintendo
Développeur : Nintendo
Genre : plates-formes
Support(s) : Wii U
Nombre de Joueur(s) : 1-5
Sortie France : 30/11/2012