Focus Spécial Joker
MaXoE > GAMES > Tests > PC > Batman Arkham Asylum : le plein d’action pour la rentrée !
PC / PS3 / Xbox360
Batman Arkham Asylum : le plein d’action pour la rentrée !

Appréciation de MaXoE
5 / 5Sélection Best Of MaXoE
Appréciation des Lecteurs
1 / 52 / 53 / 54 / 55 / 5
Après un dernier film des plus réussis, Batman le chevalier noir revient sur le devant de la scène face à son éternel rival, le Joker, avec pour décor la célèbre île d'Arkham. Place au spectacle !
Batman Arkham Asylum : le plein d'action pour la rentrée !

La plupart du temps, les jeux inspirés de succès cinématographiques sont très moyens, voire même purement et simplement ratés, à l’instar de Terminator Renaissance ou de Watchmen : The End is Nigh, deux titres (malheureusement) sortis ces derniers mois. Ces résultats, assez décevants pour les fans, sont souvent dus à un développement terminé en catastrophe par des studios subissant la loi du marché qui impose une sortie simultanée sur grand écran et en magasin. Malgré tout, au cours des dernières semaines, les joueurs ont pu profiter d’une petite surprise en la matière avec S.O.S Fantômes le Jeu Vidéo, un titre fidèle à l’esprit de la série et bourré de bonnes idées. Et comme les bonnes choses n’arrivent jamais seules, c’est avec plaisir que les fans vont accueillir l’arrivée de l’excellent Batman Arkham Asylum, un titre qui utilise magnifiquement l’univers du comic book, avec un scénario digne de ce nom, une flopée de personnages connus, et un véritable héros, Batman.

Batman, c’est pas un « bras-cassé »

En effet, le joueur n’est ici pas supposé marteler les boutons pour progresser. Il faut agir de façon méthodique pour venir à bout des différents ennemis grâce à un personnage puissant et charismatique, tout à fait capable de se débrouiller face à plusieurs assaillants. Comme à son habitude, Batman s’aide de multiples gadgets au cours de ses combats, et se déplace véritablement comme un assassin high-tech avec armure et véhicules. Le Batarang, par exemple, peut être utilisé pour assommer les ennemis, mais également pour détourner leur attention en le lançant à couvert. La Batgriffe, à l’inverse, permet d’attirer les ennemis à soi, de les pousser dans le vide, ou encore d’ouvrir les trappes des toits, permettant ainsi d’envoyer le fameux grappin de Batman vers l’extérieur.

Le grappin est d’ailleurs l’un des éléments véritablement mis en avant par le gameplay d’Arkham Asylum. Il permet de se déplacer très librement dans l’environnement de jeu mais permet également de jouer au chat et à la souris avec des groupes d’ennemis. Si une zone est occupée par cinq ou six adversaires armés de fusils et de mitraillettes, il est bien entendu possible de rentrer dans le tas. Mais il est beaucoup plus simple et rusé d’utiliser son grappin pour se placer à un poste d’observation afin d’enregistrer les mouvements des uns et des autres, puis de frapper de manière rapide et efficace en les éliminant un par un. Grâce au grappin, le joueur peut atterrir dans le dos d’un ennemi et le tuer silencieusement, ou bien descendre tête en bas le long du fil et attraper le pauvre bougre afin de le laisser pendu par les pieds à une tête de gargouille. Toutes ces possibilités sont assez intéressantes et véritablement intuitives.

En effet, les joueurs pourront sans mal, par exemple, glisser le long d’une perche ou d’une barre verticale, envoyer un bon vieux coup de pied dans la tête d’un ennemi, puis utiliser le grappin pour retourner se cacher dans les hauteurs. Le jeu est construit de telle sorte que ces différentes actions puissent s’enchainer sans difficulté et de façon très gratifiante pour le joueur. Lorsqu’un adversaire inconscient est découvert, ou lorsque Batman combat à la vue de tous, tous les ennemis commenceront à le chercher ou à tirer, et il faudra alors utiliser rapidement le grappin pour parvenir à s’enfuir. Le fait de jouer au chat et à la souris est accentué également par quelques éléments des différents niveaux comme les gaines de ventilation ou les passages souterrains qui permettent au joueur de contourner sa cible. Tout ceci est donc très bien pensé et orchestré.

Et il sait se battre

Les combats à proprement parler, associent le style infiltration/espionnage mentionné plus haut à du bon vieux corps-à-corps très efficace qui nécessite un bon timing des attaques. Batman est en effet souvent encerclé par ses ennemis, mais leurs attaques sont annoncées de manière à ce que le joueur puisse les éviter et contre-attaquer en appuyant dans le bon timing sur l’un des boutons de la manette. Les ennemis étant souvent nombreux, ce système ne devient jamais ridicule et oblige le joueur à éviter le martelage de boutons. De plus, les animations associées (à base de cascades en tous genres) sont toutes très visuelles et particulièrement classes (normal pour un super-héros). Les attaques et contre-attaques s’enchainent avec fluidité pour un résultat véritablement bluffant.

La mécanique des combats évolue d’ailleurs un peu au fur et à mesure de la progression du joueur dans l’aventure. Alors que les groupes d’ennemis ont tendance à s’agrandir, le joueur devra mélanger le combat classique avec l’utilisation réfléchie des gadgets à disposition. Le Batarang ou la Batgriffe deviendront rapidement les meilleurs amis de l’homme chauve-souris, d’autant que certains ennemis armés de couteaux feront leur apparition. Ces derniers ne peuvent être contrés de manière habituelle, ils devront donc être assommés puis désarmés, le tout en évitant soigneusement les coups des autres ennemis. Un beau programme en perspective, et des combats vraiment funs et prenants.

Un autre aspect intéressant du gameplay vient d’un mode de vision qui peut être utilisé par Batman, le mode Détection. Celui-ci permet au justicier de la nuit de voir les éléments importants du décor ou les ennemis via un filtre à mi-chemin entre rayons x, infrarouges et vision de nuit. Batman peut alors voir à travers les murs et identifier la nature de la menace avant de rentrer dans une pièce. Le mode Détection sert également à identifier certains éléments du décor comme les gargouilles et les trappes de ventilation, ou encore pour suivre une piste. Ainsi, Batman devra par exemple traquer les faits et gestes d’un docteur d’Arkham nommée Penelope Young. Une fois ses empreintes scannées, le mode Détection permettra à Batman de la suivre à la trace.

Qui est le docteur Young ?

Le scénario de Batman Arkham Asylum est, chose rare dans ce genre de titres, extrêmement bien ficelé et particulièrement bien introduit tout au long de l’aventure. Sans dévoiler trop de détails, la trame principale de l’histoire s’articule autour de l’île d’Arkham, sur laquelle d’étranges expériences sont menées. Si Batman ne fait rien, la situation risque de vite dégénérer, et Le Joker pourrait très bien prendre rapidement le contrôle de toute la ville. En parlant du Joker, il est véritablement le parfait adversaire de Batman dans ce titre au scénario digne d’un comic book et dans la plus pure lignée de la série. En effet, quoi de mieux qu’un jeu mettant en scène Batman dans un asile de fous contrôlé par Le Joker et remplis de pièges et surprises en tous genres.

La prison psychiatrique d’Arkham est en effet un terrain de jeu parfait, qui prend magnifiquement vie grâce à un gros travail de design de la part des développeurs (qui ont voulu conserver l’esprit sombre et gothique de la série) et grâce à l’utilisation très réussie de l’Unreal Engine. Des couloirs étroits et lugubres de la prison jusqu’au manoir et au jardin botanique en passant par les zones en extérieur où les snipers patrouillent et où les vagues viennent s’écraser sur les falaises, l’île d’Arkham réserve bien des surprises aux joueurs (il y a même une Batcave) qui ne pourront qu’apprécier la variété des environnements. Batman et ses adversaires sont également très bien réalisés (bien que parfois un peu trop bodybuildés et avec une IA un peu limitée). Les animations sont de grande qualité, et le joueur ressent vraiment une impression de puissance lors des enchainements de contre-attaques.

Au delà de ça, le jeu propose un système d’expérience / améliorations qui permet au fur et à mesure de la progression, d’apprendre de nouvelles techniques de combat (comme des choppes par exemple), d’améliorer le Batarang (pour pouvoir par exemple en lancer deux simultanément), d’améliorer d’autres gadgets ou encore de s’équiper d’une armure plus résistante. Ce système est plutôt bien pensé, et même s’il n’est peut-être pas forcément d’une grande profondeur, le fait de débloquer de nouvelles capacités permet au joueur de revisiter des zones jusqu’alors inaccessibles. Le jeu propose bien entendu une bonne dose de secrets à découvrir et de bonus à récolter, comme des statuettes cachées ou des enregistrements audio donnant davantage d’informations sur les méchants de l’histoire.

The Dark Knight

Au final, Batman Arkham Asylum est un jeu rare. Non seulement le titre d’Eidos tire le meilleur de l’univers de l’homme chauve-souris, mais il propose également un gameplay alternant infiltration et combats au corps-à-corps qui colle parfaitement au personnage de Batman, un scénario intriguant et immersif, une flopée de personnages bien connus qui raviront les fans, et une réalisation de grande qualité qui démontre l’importance du travail réalisé par les développeurs de RockSteady (depuis les cinématiques jusqu’aux différents menus du jeu). Même si l’aventure parait parfois un brin linéaire, Batman Arkham Asylum brille par l’ensemble de ses qualités et s’avère véritablement incontournable pour tous les fans du genre et surtout pour les fans du chevalier noir.


Initialement publié le 31.08.09

Appréciation de MaXoE
5 / 5Sélection Best Of MaXoE
Appréciation des Lecteurs
1 / 52 / 53 / 54 / 55 / 5

Grâce à d'indéniables qualités, le titre d'Eidos s'impose comme l'un des meilleurs titres d'action de cette rentrée, un incontournable pour les fans de l'homme chauve-souris.
ON A AIMÉ !
- Scénario original et intéressant
- Gameplay mêlant infiltration et combats
- Réalisation de haute voltige
- Batman
ON A MOINS AIMÉ...
- Parfois un brin linéaire
Batman Arkham Asylum
Editeur : Eidos Interactive
Développeur : RockSteady Studios
Genre : Action
Support(s) : PC, PS3, Xbox360
Nombre de Joueur(s) : 1 joueur
Sortie France : 28/08/2009
Sortie USA : 25/08/2009
Sortie Japon : 26/08/2009