MaXoE > GAMES > Tests > PC > Medal Of Honor Warfighter : honorable
PC / PS3 / Xbox360
Medal Of Honor Warfighter : honorable

Appréciation de MaXoE
7
Appréciation des Lecteurs
1 / 52 / 53 / 54 / 55 / 5
Difficile de se faire une place entre Call Of Duty et Battlefield. Alors que Medal of Honor était tout en haut de l'affiche, il a, petit à petit, dégringolé dans le coeur des joueurs. En 2010, la licence a repris du poil de la bête à la faveur d'un reboot salutaire. Finis les affrontements contre les allemands, nous voilà dans l'ère moderne. Voici la suite ...

Vous voilà à nouveau dans la peau de Preacher. Sympa de retrouver ce perso du premier opus. Nous découvrirons aussi Stump autre membre des Tier 1, sorte de forces spéciales ultimes aux US. Le scénario vous emmène sur la piste de terroristes qui sont en possession d’une arme terriiiiiiiible. Ben oui, cela ne change pas : les scénaristes de FPS se foulent pas vraiment. Encore mieux, la narration est confuse si bien qu’on aura le plus grand mal à suivre les événements. Heureusement, on est sûr d’une chose : il faut canarder et pis voilà. 

 

Fusil en main

Les mouvements sont plutôt fluides. Courez et escaladez n’importe quel obstacle, finissez votre course en vous jetant par terre sans aucune difficulté. Les sensations sont vraiment bonnes de ce côté là. On aime aussi la fonction coup d’oeil qui permet de sortir rapidement la tête au-dessus d’un abri. Rien de tel pour canarder sans se faire toucher. Tout va donc pour le mieux en ce qui concerne la maniabilité.

Les environnements sont variés entre déserts, villes dévastées  et ambiances plus humides à l’orée de la jungle. C’est suffisamment changeant pour rompre une éventuelle monotonie. Les zones alternent entre couloirs plus ou moins resserrés et espace plus ouverts pour des affrontements plus débridés. On est loin de ce que peut faire un Halo mais cela permet quelques petites fantaisies dans les techniques d’approche. 

Les flingues sont nombreux et variés même si cela manque un peu d’originalité. A noter que lorsque vous ramassez une arme sur le champ de bataille, vous le perdez dès que vous souhaitez revenir à votre fusil de départ. Vous conservez ainsi vos attributs de base tout en pouvant utiliser temporairement les armes prélevées sur les cadavres. 

Les séquences de combats s’enchaînent sans coup-férir et quelques très bonnes idées viennent bousculer le gameplay. Ainsi la poursuite en voiture est proprement un moment de plaisir et de montée d’adrénaline servi par des graphismes somptueux. Le passage dans le marché où vous faites littéralement voler les étals est vraiment fantastique.

Concernant l’IA, comme dans tout FPS, ce n’est pas la panacée, mais on apprécie que les soldats ennemis tentent quelques manoeuvres de contournement, d’autant plus que le titre propose quelques beaux terrains très ouverts.  Bon bien sûr, ils ont aussi tendance à se découvrir un peu trop mais c’est le lot de ce type de jeu. On apprécie aussi le travail des coéquipiers qui est loin d’être anecdotique, notamment sur les ordres tactiques. On nous indique régulièrement l’emplacement des ennemis, c’est plutôt immersif. 

 

Oui mais …

On pourrait arrêter ce test ici, il semblerait que le titre soit plaisant en tous points. Oui mais non. La campagne manque parfois de punch et quelques petites choses viennent nous agacer. Ainsi, un système inutile permet d’enfoncer les portes de différentes manières, au pied, à la hache, à l’explosif. Bon à part pour le folklore, on ne voit pas bien ce que cela apporte. Ces séquences où vous pénétrez dans un lieu clos donnent lieu à des phases en bullet time très sympas mais terriblement déjà-vues.

Quelques bugs viennent aussi gâcher la fête. Ainsi, les séquences snip sont parfois déroutantes avec des ennemis qui restent inexplicablement debout alors que votre tir a atteint leur corps, indéniablement. Par contre, dans ces mêmes séquences, on a apprécié les tirs très longue distance ou vous devez viser bien au dessus de la tête des adversaires pour gérer la balistique de votre balle. 

Mais le plus lourd, c’est le grand classicisme des missions. Cela se résume, le plus souvent, à pénétrer un bâtiment ennemi en tuant tout ce qui se dresse sur votre route. C’est un FPS, pas de surprises ! Certes, on a les inévitables séquences de mitrailleuses lourdes ou de tir aérien, ça mange pas de pain et ça varie les plaisirs. Heureusement, même dans ces affrontements classiques, les sensations sont bonnes, on s’éclate à essayer de survivre au milieu du tumulte des armes.  

Concernant la durée de vie du solo, c’est pas le Pérou. En mode normal, comptez sur 5 heures environ mais en difficile, vous en aurez plus pour votre argent.  

 

Le multi

C’est le multi qui a beaucoup fait parler de lui avec la possibilité d’incarner des combattants de différentes nations, la crème de la crème des soldats. Bon on remarque tout de suite l’absence de la France, hum hum. Les nations présentes sont les US évidemment, le Canada, la Corée, la Norvège, la Russie, la Pologne, l’Allemagne, l’Angleterre, l’Australie et enfin la Suède. Le choix impactera votre armement et votre gugusse : portée effective, taille de chargeur, agilité, grossissement et invisibilité. Le principe est plutôt rigolo.

Dans les modes de jeux, on peut trouver quelques petites choses sympathiques comme zone de tension qui propose de poser (ou désamorcer) 3 bombes sur la carte. Si les 3 bombes explosent, les assaillants l’emporte. Cela déboule sur des parties rapides et nerveuses, on a beaucoup apprécié. 

Dans Mission de combat, les assaillants disposent d’un nombre limité de vies pour détruire des objectifs à l’affilée. Evidemment les défenseurs doivent tout faire pour les en empêcher. Sympa ! 

 Il y a aussi un mode de contrôle de secteurs, plutôt classique. Assaut d’équipe l’est aussi d’ailleurs puisqu’il propose un simple deathmatch. Nous ne vous ferons pas l’affront de vous présenter la Capture du Drapeau

Et puis il y a quelques teintes données à ces modes comme Vraies opérations par exemple. On a ainsi affaire à des zones de tension et mission de combat avec un ATH quasi absent et un tir ami non toléré. C’est ici que nous avons passé le plus de temps.

Tout est customisable, vous débloquerez de nouvelles armes, des lunettes, des chargeurs, des motifs, bref tout ce qu’il faut pour l’artisan artificier. C’est complet, indéniablement. Vous jouerez en escouade de deux, ce qui permet de développer un peu d’esprit d’équipe sur le terrain mais aussi de réapparaître vers votre coéquipier lors du respawn. On a d’ailleurs constaté quelques bugs dérangeants sur le respawn qui parfois se bloque. 

Le mode multi est ainsi plutôt honnête même si L’ATH se révèle peu lisible pendant les combats, non pas que les infos soient mal disposées, simplement c’est trop petit. 

En tout cas, on a pris beaucoup de plaisir à jouer en ligne et malgré quelques bugs, les affrontements sont toujours efficaces. 

 

C’est beau

Côté graphismes, il vous faudra installer le pack de textures HD pour pleinement profiter du soft. La campagne solo offre des paysages magnifiques et des textures, justement, tout à fait au top pour ce genre de soft. Les animations des combattants sont fines et les effets de particules finissent de renforcer l’impression de réalisme. Notons aussi les très belles cinématiques distillées entre les missions. Le frostbyte 2 (le moteur physique pour les néophytes) remplit très bien son office, les impacts sont réalistes, les décors volent en éclat, bref, on s’éclate. A noter que ces graphismes s’effondrent en multi, on a alors affaire à des textures d’un autre âge. C’est dommage. 

Les musiques et les bruitages font leur office sans jamais surprendre. Le chaos des combats est bien retranscrit et c’est bien l’essentiel non ? 

 

 

Testé sur une version X360

Appréciation de MaXoE
7
Appréciation des Lecteurs
1 / 52 / 53 / 54 / 55 / 5

Un solo efficace même s'il manque d'originalité, à mi-chemin entre grand spectacle et affrontements plus techniques. Un multi qui fait son office pour des heures de jeu en ligne. Des graphismes franchement réussis. Voilà donc un titre tout à fait honnête. Idéal pour attendre les ténors du genre.
ON A AIMÉ !
- les graphismes de la campagne solo
- efficace
- un gameplay propre à la licence
- les phases en voiture
ON A MOINS AIMÉ...
- les graphismes du multi
- quelques petits bugs
- la durée de la campagne solo
Medal of Honor Warfighter
Editeur : EA
Développeur : Danger Close
Genre : FPS
Support(s) : PC, PS3, Xbox360
Nombre de Joueur(s) : 1-20
Sortie France : 25/10/2012