MaXoE > GAMES > Tests > PS3 > Metal Gear Rising Revengeance : fast and furious
PS3 / Xbox360
Metal Gear Rising Revengeance : fast and furious

Appréciation de MaXoE
8
Appréciation des Lecteurs
1 / 52 / 53 / 54 / 55 / 5
On ne peut pas dire que le développement du jeu ait été un long fleuve tranquille, loin s'en faut. Reports, remises en questions, changements d'équipes ont émaillé la vie de la bête. Le jeu a finalement débarqué dans les étals et vous allez voir que c'est une bonne chose ...

 

Belle entrée en matière

Les premières minutes de jeu nous font goûter rapidement au potentiel du jeu. Les contrôles sont, à vrai dire, excellemment bien pensés. Vous disposez d’un déplacement Ninja. Pour le déclencher, il suffit d’appuyer sur la gâchette droite de votre manette. Dans cette position Raiden se déplace très rapidement et exécute seul les opération de saut ou de glissade en fonction des obstacles qui se dressent sur votre route. Il sait aussi contrer et contre-attaquer. Trop facile me direz-vous ! Oui mais les adversaire ne sont pas bêtes non plus rassurez-vous, il vous faudra esquiver, courir, frapper au bon moment, notamment contre les Boss.

Il existe aussi un mode statique. Si vous maintenez la gâchette gauche du pad, Raiden s’immobilise et déclenche des attaques ultra rapides avec son katana. Vous pouvez même utiliser le stick droit pour donner la direction des coups, ils appellent ça le katana libre. Ce n’est pas révolutionnaire mais c’est très bien pensé. 

Il existe une jauge indiquant le remplissage de votre pile interne. Quand elle est pleine et que vous passez en mode katana libre, le temps ralentit et un certain nombre de QTE viennent s’offrir à vous pour une exécution plus rapide de votre adversaire. Cette jauge va rapidement devenir votre allié le plus précieux. Ainsi, sur certains  ennemis, ce ralenti permet d’extraire leur coeur électronique qui se transforme immédiatement en regain de santé pour votre pomme ! 

Votre arsenal s’étoffe assez rapidement. Au Katana de départ s’ajoutent d’autres armes de main comme le double bâton. Quand vous l’équipez, il est automatiquement utilisé pour les attaques puissantes alors que le sabre continue à être privilégié pour les offensives rapides. Vous pouvez aussi vous équiper d’armes secondaires : grenades électromagnétiques, de brouillage, à phosphore, lance-roquette, … Vous aurez de quoi faire. Vous bénéficiez aussi d’un autre slot pour vous épauler : recharges d’énergie ou de pile seront indispensables à votre progression. 

En dehors, de la campagne solo (qui se boucle en 7-8 heures), le titre vous propose un certain nombre de missions challenge : ce sont des défis courts qui vous permettent de vous exercer sur différentes techniques. Croyez-moi elles ne sont pas de trop. Ils ont eu la bonne idée de permettre d’accéder à ces missions en pleine campagne sans perdre sa progression. Idéal pour souffler un peu et essayer de nouvelles stratégies. 

 

 

Le p’tit truc en plus

Dis comme cela, le public en folie pourrait se lever et me dire que tout cela est finalement assez conventionnel. Le ralenti on connait, les jauges aussi ! Oui mais tout est un problème de montée de la mayonnaise, tout se mélange à merveille et les petites nouveautés forment un tout homogène. Le titre dégage un charme certain qui s’appuie, certes, sur une technicité pointue mais aussi sur tous les à-côtés. Au premier rang de ceux-ci, le moteur physique force le respect. Votre katana peut vraiment découper le décor. Je dois avouer que je me suis amusé à faire tomber la grande roue et c’est assez jouissif. 

Les cinématiques, magnifiques, servent un scénario simple mais addictif. Les décors sont surtout urbains mais ils sont de belle facture et le level design est efficace. Et puis les QTE, surtout contre les Boss, donnent lieu à des finish moves terriblement spectaculaires. Pour finir, Raiden est attachant, plus qu’on ne le pensait. Sa colère va crescendo et ce petit « je vais leur casser la gueule » est totalement jouissif. Enfin, quelques petites surprises viennent rompre le fil du jeu mais nous ne vous en disons pas plus. 

 

Le jeu n’est pas parfait, non c’est sûr. La caméra est capricieuse parfois comme toujours dans le genre. Le bestiaire manque un peu d’originalité aussi, on aurait aimé un peu plus d’audace dans le domaine et l’IA compte sur le nombre pour pallier ses insuffisances. Certaines séquences sont moins inspirées que d’autres. Enfin, il y a parfois quelques pics de difficulté assez incompréhensibles. Les newbies devront s’orienter vers le mode facile pour ne pas être découragés. 

Cela dit, le titre est une vraie bonne surprise. On prend un plaisir fou à dézinguer les ennemis et le système de progression rend la chose encore plus intéressante. En mode normal, vous en aurez pour votre argent, ça c’est sûr. L’ensemble est rythmé, l’action est palpitante et la maniabilité est exemplaire, que demander de plus ? 

 

 

Testé sur une version Xbox 360

Appréciation de MaXoE
8
Appréciation des Lecteurs
1 / 52 / 53 / 54 / 55 / 5

C'est une très bonne surprise. Le titre tire son épingle du jeu et le savoir-faire de Platinum Games n'est plus à remettre en cause. L'absence de multi est compensée par la rejouabilité liée à la chasse au score. Ce qui est sûr c'est que l'on a envie d'aller au bout de l'aventure. Les cinématiques jouent pour beaucoup dans cette envie ainsi que les Boss, toujours coriaces.
ON A AIMÉ !
- Ca va très très vite
- Gestion du spectacle
- Maniabilité aux petits oignons
- Les boss
- Un rien d'infiltration
ON A MOINS AIMÉ...
- Caméra capricieuse
- Parfois un peu répétitif
- Quelques impromptus pics de difficulté
Metal Gear Rising Revengeance
Editeur : Konami
Développeur : Platinum Games
Genre : beat'em all
Support(s) : PS3, Xbox360
Nombre de Joueur(s) : 1
Sortie France : 21/02/2013