MaXoE > GAMES > Tests > PC > Crysis Remastered Trilogy : La New-Gen lui dit merci

Crysis Remastered Trilogy : La New-Gen lui dit merci
On aurait aimé du totalement inédit quand même

NOTE DE MaXoE
7
VOTE DES LECTEURS
1 / 52 / 53 / 54 / 55 / 5
L’année dernière, en septembre, ressortait en version remastered l’un des FPS les plus appréciés sur PC de 2007 : Crysis. Si le titre de Crytek avait gardé ses atouts dans cette version remastérisée, malheureusement pour lui, notre test n’avait pas été concluant, la faute notamment à de grands soucis de fluidité rendant presque l’expérience injouable sur Xbox One X à notre plus grand regret. Aujourd’hui, soit un an plus tard, l’éditeur nous propose cette fois de (re)plonger, non pas dans un mais dans les trois volets de Crysis : Crysis Remastered Trilogy. L’occasion pour nous de revenir sur cette licence, mais aussi de voir si le premier Crysis a subi des retouches bénéfiques pendant ce laps de temps.

Petite précision importante à faire avant de commencer, bien que ces volets ne soient pas sortis directement sur les machines New-Gen et n’aient pas d’appellation Xbox Series X (notre support de test), les trois titres Crysis ont pourtant été optimisés et améliorés pour les dernières-nées de Microsoft et celle de Sony. Des optimisations qui changent plusieurs points comme vous pourrez le voir au prochain paragraphe, mais avant faisons un bref rappel sur le premier titre qui fut entre nos mains l’année dernière, puis sur les suivants.

– Informations Crysis Remastered (1) (Xbox One X) –

Le même scénario
On se retrouve encore une fois en compagnie de Nomad, un soldat entraîné et disposant de technologies avancées intégrées à sa Nano-combinaison. Ce dernier a été envoyé sur l’archipel fictif de Lingshan avec ses équipiers afin de sauver des chercheurs. Afin d’y arriver, il faudra se débarrasser de l’armée populaire de Corée se mettant en travers de leur chemin.La base garde son charme
Plusieurs choses caractérisent le gameplay de ce FPS particulier. En plus du traditionnel tir pour vaincre ses ennemis, de multiples flingues et la possibilité d’équiper un duo d’arme, la nano-combinaison dispose de plusieurs subtilités à effet temporaire. On peut par exemple être invisible en utilisant un camouflage, se servir d’un bouclier, avoir une vitesse de course accélérée, sauter assez haut ou augmenter sa force physique. Mais comme d’autres jeux sortis après lui (Vanquish,…), chaque action est régie par une énergie rechargeable représentée par une jauge spécifique. On peut donc la vider entièrement ou s’en servir à petite dose.[…]Ces capacités se réalisent dans un univers arborant une construction d’un monde semi-ouvert style Far Cry. Cette île sauvage permet en effet une exploration à moitié libre, comprenez par là que l’exploration est assez correcte en terme de superficie et permet d’utiliser plusieurs stratégies face à ses opposants. Si cela reste sympathique à pied, il y a aussi diverses phases à bord de véhicules, mais tout n’est cependant pas rose sur l’Archipel. Lire la suite du test.

Trois jeux, trois gameplay identiques, du Crysis pur jus

Par rapport à son prédécesseur, Crysis 2, faisant suite au premier opus, est sorti en 2011. Sans spoiler l’histoire, ce deuxième volet change drastiquement de décor en prenant place à New York, ville en ruines et dévastée. Ce grand changement par rapport à l’île tropicale des débuts permet l’accès à de beaux combats sur les toits. Parlant justement de combats, le gameplay de cet opus garde la formule générale instaurée dans le premier Crysis qui sera ensuite réutilisée dans Crysis 3. Nul besoin de dire que la nano-combinaison et ses différents pouvoirs peuvent vite vous sortir de bien des situations ! Il s’agit donc d’un titre toujours aussi sympathique à jouer pour les personnes l’ayant connu aussi bien sur PC que sur consoles Old-Gen.

Enfin, Crysis 3 fait davantage office de « bonus » peut-être parce que la durée de vie est plus courte, comptez environ cinq heures soit à peu près deux fois moins que les deux précédents volets. En dépit de cela, le retour de la base traditionnelle de la série (nano-combinaison, collectibles à dénicher,…), l’ajout d’un arc accentuant la furtivité, le mix entre Crysis 1 et Crysis 2, ainsi que le retour d’une végétation ambiante rendent l’aventure plutôt agréable.

De la 4K, du HDR, des retouches appréciables pour le confort

Après avoir fait le tour des trois épisodes, il convient évidemment de parler de cette partie remasterisation et technique de ce trio. Clairement, il n’y a pas photo, jouer au premier volet sur Xbox Series X en lieu et place d’une Xbox One X a un sérieux avantage. Désormais, nous ne sommes plus ennuyés par ce framerate toussotant à tout bout de champ, le soft est ici nettement plus fluide, bien plus agréable. D’ailleurs, les deux Crysis suivants prennent le même exemple avec un framerate qui ne bronche pas.

Visuellement que ce soit Crysis 1, 2 ou 3, le HDR et la 4K sont au rendez-vous, inutile de préciser que si l’on ne prend pas une claque graphique, le confort visuel est bien présent avec des effets de lumière retravaillés, tout comme des textures ou encore celles des visages, relativement plus fins. Pour notre part, l’épisode numéro 2 nous a semblé le plus abouti sur ces features techniques, tandis que les deux autres ont un peu plus vieilli.

Par contre, et là c’est un regret nous concernant, on aurait aimé que cette ressortie s’accompagne de bonus supplémentaires comme des missions inédites, ce qui n’est malheureusement pas le cas… Les produits sont juste bruts avec les améliorations mentionnées plus haut.

Testé sur Xbox Series X

NOTE MaXoE
7
VOTE DES LECTEURS
1 / 52 / 53 / 54 / 55 / 5

Un an après la sortie de la remasterisation du premier opus, les trois volets Crysis font leur ressortie en profitant des apports Xbox Series X, même s’ils ne possèdent pas le logo d’optimisation adéquat. On ne va pas tergiverser, les titres se sont bonifiés avec des améliorations graphiques et techniques, tout en restant des Crysis fun à jouer et surtout plus fluides. Nul doute que vous allez apprécier l’expérience avec votre nanosuit que vous soyez novices ou habitué(e)s de la série. Dommage néanmoins, comme nous venons de le dire un peu plus haut, que cette version ne profite pas d’ajouts supplémentaires inédits.
ON A AIMÉ !
- Plus agréable à jouer sur Series X
- C’est du Crysis
- Assez nerveux et fluide
- L’arc du troisième opus
ON A MOINS AIMÉ...
- Pas de nouveautés
- Troisième volet trop court
- Pas de changements sur l’IA
Crysis Remastered Trilogy : La New-Gen lui dit merci
Crysis Remastered Trilogy
Editeur : Crytek
Développeur : Saber Interactive, Crytek
Genre : FPS
Support(s) : PC, PS4, PS5, Switch, Xbox One
Nombre de Joueur(s) : 1
Sortie France : 15/10/2021

Sur MaXoE, il n'y a PAS DE PUBLICITÉ Par contre, vous pouvez nous en faire sur les réseaux sociaux







Combien de jeux achetez-vous par mois, tous supports confondus ?





Loading ... Loading ...