MaXoE, média culturel multi-thématique (jeux vidéo, cinéma, musique, bande-dessinée, comics, manga, hi-tech, art, sciences...), indépendant et sans publicité. En ligne depuis 1995
PrésentationLigne éditorialeNos sitesNos Rendez-VousActualitéPartenariatsCharteRejoindre MaXoEFlux RSSInformations légalesContact
A ne pas manquer

TOP
17.06.17, 17:33
| Partager sur

Tests 3DS



Fire Emblem Echoes – Shadows of Valentia : Un spin-off de qualité

Des mécaniques anciennes déstabilisantes ?



L'AVIS DU REDACTEUR :
Appréciation sur 10
7
L'AVIS DES LECTEURS :
Votez et Commentez !
1 / 52 / 53 / 54 / 55 / 5

Un an après la sortie de la trilogie de Fire Emblem Fates, Nintendo et Intelligent Systems remettent un épisode sorti il y a 25 ans au goût du jour : Fire Emblem Gaiden (SNES au Japon) que seuls les chanceux amateurs d'import ont pu se procurer à l'époque. Renommé Fire Emblem Echoes - Shadows of Valentia, ce Tactical-RPG atypique renoue avec son passé, tout en apportant des nouveautés. Mais avec une série bien mise en place, est-ce que découvrir un épisode renouant avec ses anciennes mécaniques ne va-t-il pas être déstabilisant pour les connaisseurs ?


Un but noble

L’histoire de ce Fire Emblem nous emmène sur le continent de Valentia, scindée en deux territoires distincts. D’un côté se dresse la nation prospère de Zofia, de l’autre s’étend une nation austère, Rigel. Chacune de ces deux nations se voue un conflit depuis la nuit des temps, dû à la rivalité des dieux respectifs : la protection de Mila pour Zofia, et Duma pour Rigel. Dans ce contexte de tension, la paix qui perdure depuis quelques années est très fragile. Mais au bout du compte, l’ampleur de ce conflit change drastiquement lorsque le général Desaix effectue un coup d’Etat, provoquant ainsi le retour de la guerre.

C’est durant cette période nous suivons l’aventure d’Alm, un jeune garçon élevé seul par son grand-père. Devenu adulte, Alm rêve de quitter son village natal depuis tout petit. L’occasion se présente à lui lorsque la résistance frappe à sa porte. Le but d’Alm est très noble : ramener la paix dans le royaume, mais aussi retrouver Celica, son amie d’enfance. Amie qu’il n’a pas revue depuis l’incident qui s’était produit lorsqu’ils étaient petits.

D’emblée, on sait que Alm et Celica, les deux protagonistes principaux, vont être mêlés au conflit et essayeront de le résoudre à leur manière. La narration de ce Fire Emblem Echoes – Shadow of Valentia, bien qu’ayant 25 ans, est développée sur une histoire sombre et adulte, et reste solide et intéressante.

Le Tactical-RPG à l’ancienne

Les connaisseurs de la série Fire Emblem le savent, les différents titres sont des Tactical-RPG et Fire Emblem Echoes – Shadows of Valentia ne fait pas exception à la règle. Sur une carte cloisonnée de cases, on retrouve à notre disposition différents types d’unités qui peuvent se déplacer sur un certain nombre de cases adjacentes. Ces déplacements sont plus ou moins lointains en fonction de la classe du personnage. Traditionnellement seules les classes d’archer, mages,… peuvent attaquer à distance, tandis que les classes : chevaliers, soldats, villageois,… doivent être à proximité de l’ennemi pour lui infliger des dégâts.

Evidemment, comme de coutume, chaque personnage peut s’orienter vers une classe spécifique en fonction d’un certain nombre de choix, afin de débloquer son potentiel. S’ensuit alors un choix stratégique entre les différentes classes : faire une équipe mixte, une équipe débordant d’archers (ayant une longue portée), ou juste des guerriers, tout est possible. Il faut juste prendre en compte que les caractéristiques et les armes diffèrent généralement d’une classe à l’autre.

Au niveau des armes et équipements, on ne peut désormais transporter qu’un seul objet par personnage, hormis le convoi. De quoi réhausser la difficulté d’un cran puisqu’il faut choisir au préalable de transporter soit une arme supplémentaire, soit un objet ou un consommable. Si cela peut sembler léger aux amateurs de la série, ce système est conçu pour débloquer diverses capacités spéciales en fonction du nombre d’utilisations de chaque objet. Ainsi ce procédé en vient à instaurer une facilité d’accès aux différents pouvoirs tout en étant accessible aux néophytes. Ce système ingénieux permet entre autres d’implémenter plus de stratégie lors des combats. Car si vous avez besoin de consommables pour restaurer vos PV ou changer d’équipement, il faut obligatoirement retourner auprès du Héros pour accéder au convoi. Le tout en faisant attention à votre unité dépourvue de PV.

Parce que si cette unité meurt c’est peut-être définitivement. Tout dépend du choix de difficulté que vous avez choisi en début de partie, mais aussi de l’option de mort permanente ou non. En sachant que la difficulté peut être assez relevée en cas de mort permanente.

Mais pas de panique, un objet bienveillant peut vous sauver la mise de ce désastre. En effet, contrairement aux épisodes de la trilogie Fates et Awakening, le triangle des armes jouant sur le pierre, feuille, ciseau, n’est pas présent dans cet épisode Echoes (puisque l’épisode « Gaiden » est sorti bien avant l’apparition du triangle des armes). Le système d’affinité de ces armes revient donc à un schéma beaucoup plus classique jouant sur les statistiques d’attaque, de défense et de précision. La recette se veut donc simplifiée pour rendre le titre hyper accessible. Du coup, comme les attaques combinées sont également absentes pour les mêmes raisons que le triangle des armes, les combats sont certes stratégiques mais jouent également beaucoup sur le hasard. Et si l’on ne fait pas attention en étant trop impatient, on peut perdre des unités bêtement. C’est là qu’intervient le nouvel objet bienveillant que nous avons évoqué tout à l’heure, il s’agit de l’horloge de Mila. Autrement dit, à terme et à force d’exploration, cet objet stratégique vous permettra de retourner jusqu’à dix tours de jeu en arrière. De quoi récupérer les pires erreurs qui ont été faites sans pour autant recommencer le combat en entier. Un véritable plus que cette horloge de Mila. Mais pour s’en servir convenablement, il faut partir explorer le terrain à la recherche de rouages.

Une vue FPS et…

L’exploration des lieux se fait de deux manières différentes : la première emprunte une vue subjective façon FPS, et la deuxième une vue à la troisième personne façon TPS dans des donjons en 3D. Concernant la partie en vue subjective, celle-ci s’enclenche dans les villes/villages, forteresses et quelques fois dans des salles précises de donjons.

L’évolution se fait ainsi dans plusieurs zones représentées en « plan fixe ». En arrivant dans l’une de ces zones, deux choix majeurs s’offrent à nous : exploiter la vue dynamique à la recherche d’objets, et parler aux PNJ dans divers buts. Bien entendu, parler aux PNJ revient à réaliser des quêtes annexes assez classiques (récolte d’objets et chasse aux monstres), à recruter de nouvelles têtes dans l’équipe, et à converser avec ses compagnons pour en apprendre davantage sur eux. Mais la vue dynamique offre un plus, puisque dans chaque lieu il est possible de « fouiller » la zone de recherche en scrutant les moindres recoins via un curseur (le stick), pour trouver des objets et des consommables, tout en apprenant plus sur les lieux.

…Une vue TPS

En revanche dans les donjons en 3D, pas de vue subjective, place à une vue à la troisième personne, on contrôle son héros à la manière d’un jeu traditionnel d’action. On explore le donjon tout en brisant les éléments du décor à l’aide de son épée. Les jarres et caisses ainsi détruites contiennent bon nombre d’objets utiles, tout comme c’est le cas dans les coffres qui n’attendent qu’à être pillés. Bien sûr, les ennemis sont présents et sont visibles, de quoi les éviter rapidement si vous avez envie d’avancer rapidement dans le scénario. Mais généralement lorsque l’on ramasse un objet à terre, l’ennemi en profite pour enclencher le combat. Combat qui naturellement après transition s’opère en Tactical-RPG classique.

A côté de cela, plus on explore un même donjon, plus la fatigue se fait ressentir auprès des personnages. Et un personnage fatigué se ressent sur le terrain : perte temporaire de statistiques et PV amoindri. Quand on sait que la mort permanente guette, on évite à tout prix ce genre de situations en faisant attention à l’état de santé de ses compagnons. Pour les rendre de nouveau d’attaque, soit on les nourrit correctement en leur donnant à manger, soit on se rend auprès d’une statue de Mila pour prier, ou alors dernière possibilité, on fait évacuer ledit compagnon du donjon. A vous donc de gérer en permanence votre troupe de façon équilibrée et stratégique, surtout que d’autres secrets se cachent dans les donjons. En conclusion, on peut dire que ces deux vues offrent de la variété au genre Tactical, mais néanmoins les donjons 3D ne sont pas très originaux sur la forme, ce qui amène une répétitivité dans les dédales proposés…

Proche de Fates

25 ans après, le titre débarque directement par la case 3DS, inutile donc de faire une comparaison de l’incomparable. Cette version tire logiquement partie des capacités de la 3DS, tout comme la trilogie Fates avant lui. Fire Emblem Echoes – Shadows of Valentia est visuellement très proche de ces derniers, on retrouve cette même touche graphique, ainsi que de très belles cinématiques en anime et de superbes artworks. La bande sonore n’est pas en reste, elle est d’une grande qualité mais rien de surprenant quand on sait que c’est Yasuhisa Baba et Takeru Kanazaki qui l’ont réalisée.





Fire Emblem Echoes - Shadows of Valentia accuse son âge en terme de mécanique de gameplay. En effet, la disparition de features récentes comme le triangle d'armes, les attaques combinées et le système complexe peut déstabiliser les joueurs aguerris. Néanmoins le titre se veut fidèle à l'oeuvre originale tout en étant simplifié au possible, et ce pour le rendre accessible au plus grand nombre. Le hasard joue énormément dans les combats, les rendant plus stratégiques mais aussi fidèles aux jeux du genre de l'époque. L'horloge de Mila permet de rectifier ses erreurs tout en évitant de recommencer intégralement les combats. Ce que l'on retiendra surtout, c'est le côté exploration du titre, apportant beaucoup de variété à ce genre Tactical, mais les donjons pas très originaux deviennent répétitifs à la longue. Nous terminerons en disant que c'est un bilan positif pour Fire Emblem Echoes - Shadows of Valentia, celui-ci bénéficie d'un scénario solide, de graphismes proches de la série Fates, de mécaniques d'antan et d'une bande-son de qualité. Notre note s'élève à 7,5 notamment en raison de la comparaison entre les anciennes mécaniques et les plus récentes.

ON A AIMÉ !

- Exploration de donjons en 3D...
- Gameplay stratégique à l'ancienne...
- Scénario solide et intéressant
- Accessible
- Bande-son
- Cinématiques
ON A MOINS AIMÉ...

- ...mais ils ne sont pas très originaux
-... mais disparition de certaines features pour respecter l'oeuvre originale
- Le système d'équipement peut sembler léger pour les joueurs amateurs

L'AVIS DU REDACTEUR :
Appréciation sur 10
7
L'AVIS DES LECTEURS :
Votez et Commentez !
1 / 52 / 53 / 54 / 55 / 5




Fire Emblem Echoes – Shadows of Valentia : Un spin-off de qualité
Fire Emblem Echoes - Shadows of Valentia

Editeur : Nintendo
Développeur : Intelligent Systems
Genre : Tactical-RPG
Nombre de Joueur(s) : 1
Sortie France : 19/05/2017












*




- N'oubliez pas de saisir les caractères du code 'Captcha' avant d'envoyer votre commentaire.
- Cliquez ici si vous voulez un avatar qui s'affiche à chaque fois que vous enverrez un commentaire.
- Faites en sorte que votre commentaire soit constructif et en relation avec le sujet évoqué.

- La modération a priori s'applique lorsque vous envoyez un commentaire pour la première fois, il n'apparaîtra qu'après avoir été validé par un modérateur. Soyez donc patient, votre commentaire ne s'affichera pas immédiatement, il est par conséquent inutile de le renvoyer aussitôt, il sera publié dans les plus bref délais. Malgré tout, les modérateurs se réservent le droit d'effacer tout commentaire qui ne serait pas en accord avec notre Charte.

Bonne discussion sur MaXoE !








MaXoE

Média culturel multi-thématique :

Jeux vidéo et jeux de société, cinéma, séries télé, musique, théâtre, presse, littérature, bande-dessinée, comics, manga, Japon et Asie, hi-tech, multimédia, téléphonie, informatique, art, design, photographie, graffiti, geek, mode, expositions, sciences, espace, robotique, société, environnement, santé, sports, associations, gastronomie, histoire, animaux...

Indépendant et sans publicité.
En ligne depuis 1995.
A PROPOS

Présentation
Ligne éditoriale
Nos sites
Nos Rendez-Vous
Actualité
Partenariats
Charte
Rejoindre MaXoE
Tous les Flux RSS
Informations légales
Contact
SITES MAXOE

MaXoEHome / Accueil
GamesGAMES JEUX VIDÉO
RamaRAMA CINÉ / MUSIQUE
BullesBULLES BD / COMICS
KissaKISSA JAPON / ANIME
TechTECH HI-TECH / WEB
ZoomZOOM SOCIÉTÉ / ONG
StyleSTYLE DESIGN / TOYS
TVTV EMISSIONS
SUIVEZ-VOUS !

Twitter

Facebook

Youtube

Soundcloud

Twitch

Flux RSS


©1995-2017 MaXoE. Tous droits réservés. Reproduction interdite sans autorisation préalable. Les marques citées sur MaXoE appartiennent à leur propriétaire respectif.