Focus Spécial Joker
MaXoE > GAMES > Tests > Autres > Les jeux de société : Pentos
Autres /
Les jeux de société : Pentos

Appréciation de MaXoE
9Sélection Best Of MaXoE
Appréciation des Lecteurs
1 / 52 / 53 / 54 / 55 / 5
Je ne sais pas si je vous en ai déjà parlé (de mauvaise foi, moi ?), mais il existe un génie du jeu. En toute simplicité. Ce Monsieur, c'est Bruno Cathala, dont les créations figurent à peu près toutes dans les premières places de mon classement des meilleurs jeux. Autant dire que quand sa dernière création, Pentos, déboule, j'ai la truffe humide, l’œil brillant, mais le sens critique aiguisé. On est pro ou on ne l'est pas.

osselets

C’est le grand tournoi annuel des sorciers. Chacun va rivaliser d’audace et d’ingéniosité pour produire la potion la plus exceptionnelle en mixant des ingrédients toujours plus étranges.

Comme d’habitude, avec Bruno Cathala (oui je répète son nom pour que vous le mémorisiez inconsciemment et que vous vous ruiez acheter ses jeux), le principe de base est simple, mais le jeu beaucoup moins, puisqu’il présente une vraie richesse tactique.

Les ingrédients se répartissent en 5 couleurs, chacune incluant 9 cartes numérotées (de 1 à 9, du coup, voyez comme les choses sont bien faites). On va les mélanger pour en faire une pioche, et mettre deux ingrédients dans chacun des trois chaudrons (qui ne sont pas représentés, un petit regret).

Ensuite, on va prendre les 10 cartes spéciales,les mélanger, en faire une pioche, et révéler les deux premières.

Chacun son tour, chaque joueur va avoir le choix entre trois actions :

– D’abord, il peut ajouter un ingrédient dans chaque chaudron, de gauche à droite. Si, à l’issue de cette manoeuvre, il se trouve dans chaque chaudron au moins deux cartes de même valeur ou de même couleur,  il peut ramasser la carte de son choix en jeu.

– Ensuite, il peut goûter une potion. Il pourra alors prendre toutes les cartes de même couleur ou de même valeur dans un chaudron.

– Enfin, il peut lancer un sort, à partir des cartes de sa main. Il en existe trois.

img-1369742540.51a49ccc6c604

Le Mikros exige d’avoir trois cartes qui se suivent dans la même couleur ou trois cartes de valeur identique. Alors, le joueur peut choisir l’une des cartes bonus. On peut y trouver une potion qui remplace n’importe quel ingrédient, de quoi récupérer un ingrédient de son choix en jeu ou défaussé, de quoi donner des cartes à son adversaire ou lui en prendre, etc.

Le Pentos, cœur du jeu et qui lui donne son nom, exige lui 5 cartes de même valeur, autrement dit tous les 1, les 2 ou autres du jeu. Cela met fin immédiatement à la manche en cours. Chaque joueur, en dehors du lanceur, va alors subir des kôas, des blessures liées à l’ingestion d’ingrédients bizarroïdes… Chaque joueur va essayer de faire des suites de couleur avec ses cartes restantes. Chaque carte présente dans une suite coûte un point, les autres rapportent leur valeur numéraire. Ainsi, il s’agit évidemment de faire le plus petit score, la partie durant trois manches. SAUF si…

Sauf si un joueur arrive à assembler le Megalos, le sort ultime, qui exige de jouer les 9 cartes que compte une couleur. Extrêmement difficile à placer, forcément, il fait immédiatement se terminer la partie et gagner son auteur. Net et sans bavure.

Pour conclure, on peut ajouter aussi que dans Pentos, on aura très souvent tendance à suivre de près le jeu adverse et à jouer des coups dans le seul dessein de lui nuire. Ce n’est évidemment pas le seul jeu de ce genre, mais c’est certainement l’un de ceux qui en donne le plus l’envie.

 

img-51adbfd286328

Appréciation de MaXoE
9Sélection Best Of MaXoE
Appréciation des Lecteurs
1 / 52 / 53 / 54 / 55 / 5

Encore un jeu simple à comprendre mais fin à maîtriser, dans la droite ligne de l’œuvre de Maître Cathala. Si on y ajoute un côté rapide, amusant, et le petit détail qui fait que l'on est invité à lire le nom de chaque ingrédient dans l'ordre lorsque l'on lance un sort, petite blague potache aboutissant à des résultats tels que "TûPûDûKû", on a une nouvelle fois un jeu épatant pour des petites parties endiablées, un jeu accessible à tous que l'on sort et ressort encore et encore. Pentos, ça dure à peine 15 minutes, ça coûte 10 euros, et il peut rejoindre votre ludothèque sans hésitation. Et n'oubliez pas : on n'arrête pas de jouer parce qu'on vieillit, on vieillit parce qu'on arrête de jouer !
ON A AIMÉ !
- Fun
- Facile à comprendre
- Tactique
- Les noms des sorts...
- On peut être très vilain avec ses petits camarades
ON A MOINS AIMÉ...
- Un petit bout de carton pour figurer les chaudrons aurait été un détail appréciable.
Pentos
Support(s) : Autres