Focus Spécial Joker
MaXoE > GAMES > Tests > Autres > Les jeux de société : Qin
Autres /
Les jeux de société : Qin

Appréciation de MaXoE
8
Appréciation des Lecteurs
1 / 52 / 53 / 54 / 55 / 5
Reiner Knizia est un digne représentant de la corporation des créateurs de jeux. Prolixe, ce brave homme a donné au monde des jeux aussi célèbres que Tigre et Euphrate, le plus récent Modern Art, et bien d'autres. A chaque fois, il expérimente, tente, désarçonne de temps en temps, mais ne laisse jamais indifférent. Avec Qin, il prouve une nouvelle fois ce que nous répétons si souvent dans ces colonnes : simplicité ne veut pas dire bêtise, loin s'en faut.

osselets

 

Qin. L’Empire du Milieu. Un territoire riche et immense convoité par de puissants seigneurs qui entendent asseoir leur domination sur ces terres. Joie de l’égocentrisme, vous êtes l’un de ces puissants seigneurs. Le jeu se joue sur un plateau réversible qui permet deux niveaux de difficulté. Chacun affiche essentiellement des prairies, mais aussi des villages et des territoires de départ, le tout formant une belle réussite graphique.

Chaque joueur, en début de partie, reçoit un certain nombre de pagodes, selon que l’on joue à 2, 3 ou 4. Ensuite, on répartit les tuiles en 4 tas. Les tuiles sont le cœur de la mécanique de jeu. Chacune affiche deux territoires de une ou deux couleurs, parmi trois possibles. Ainsi, on pourra avoir deux rouges, un jaune et un bleu, un rouge et un bleu, etc.

Chaque joueur reçoit ensuite trois de ces tuiles. A son tour, chacun va devoir en jouer une, sachant qu’elle doit impérativement être adjacente par un côté à une tuile déjà en place OU à un territoire de départ (mais pas un village), et évidemment ne pas chevaucher une autre tuile, un village, un territoire de départ ou un point d’eau.

qin

En posant une tuile, un joueur peut déclencher plusieurs effets :

– d’abord, il peut former une province. Ainsi, deux territoires voisins de même couleur forment une province, que le joueur peut revendiquer en posant une pagode dessus.

– il peut aussi agrandir une province. Si la province abrite désormais au moins cinq territoires, la province devient une province majeure et accueille deux pagodes.

– Si l’une de ses provinces jouxte un village, le village passe sous son contrôle. Si deux joueurs jouxtent le même village, c’est celui qui a le plus de pagodes dans les provinces adjacentes au village qui en prend le contrôle.

– Si une tuile réunit deux ou plus provinces de même couleur mais contrôlées par des joueurs différents, il peut y avoir une annexion. On compte alors combien de territoires chaque province comptait AVANT la réunion (on fait le cumul si un même joueur contrôle plusieurs provinces), et le joueur qui en avait le plus retire la pagode du joueur adverse avant d’annexer son territoire. Il faut noter d’une part qu’une province majeure n’est pas annexable, mais que l’on peut récupérer un village ce faisant.

A la fin de son tour, le joueur pioche une tuile.

img-51f11f1523205

La partie s’arrête lorsqu’un joueur n’a plus de pagode, et il remporte alors la partie. Elle peut aussi s’arrêter s’il est impossible de poser une tuile sur le plateau ou s’il n’en reste plus aux joueurs, et le gagnant est alors celui à qui il en reste le moins.

Simple en apparence, beaucoup moins en pratique, Qin est comme un lointain héritier du go, une part d’aléatoire venant hélas parfois influer sur les parties. Il n’en demeure pas moins que les tacticiens se régaleront avec ce jeu aussi malin qu’accessible, et enchaineront les parties encore et encore.

gigamic_jdqi_qin_box-right_web

 

 

Appréciation de MaXoE
8
Appréciation des Lecteurs
1 / 52 / 53 / 54 / 55 / 5

Qin, c'est chez Gigamic, ça coûte autour de 30 euros, ça dure une demie-heure environ, et n'oubliez pas : on n'arrête pas de jouer parce qu'on vieillit, on vieillit parce qu'on arrête de jouer !
ON A AIMÉ !
- Vraie richesse tactique
- Très réussi visuellement
- Deux modes de difficulté
ON A MOINS AIMÉ...
- Part plus ou moins importante de la chance
Qin
Support(s) : Autres