MaXoE > GAMES > Tests > Autres > Les jeux de société : Tokaïdo

Les jeux de société : Tokaïdo

NOTE DE MaXoE
9Sélection Best Of MaXoE
VOTE DES LECTEURS
1 / 52 / 53 / 54 / 55 / 5
Aujourd'hui, nous allons un peu changer nos habitudes, voire les bousculer un chouia. Nous allons parler d'un jeu, ça oui, mais nous n'allons pas nous attarder sur ses mécanismes, de toutes façons simples, mais plus sur son ambiance. Ca s'appelle Tokaïdo, c'est du génial Antoine Bauza, et c'est notre jeu de la semaine.

osselets

Tokaïdo, les plus férus de culture nippone parmi vous le savent peut-être, est une route historique et fondamentale dans la civilisation japonaise. Elle relie en effet Edo à Tokyo, et les 53 escales que comporte cette route ont été immortalisés par le Maître Hiroshige, que je vous invite TRÈS chaudement à découvrir. Un parcours initiatique, sensé ouvrir le cœur et l’âme à la beauté du monde et au mélange raffiné de puissance et d’esthétisme de la nature, des hautes cimes neigeuses aux plages ensoleillées. Or, il se trouve qu’Antoine Bauza est un fou du Japon, ce qu’il a entre autres démontré avec les excellents Ghost Stories et Takenoko. Et dans ce jeu, il s’est mis en tête, avec le soutien bienvenu de l’illustratrice Naïade, de retranscrire ce parcours contemplatif dans un jeu.

Les joueurs sont donc des voyageurs, tous avec un profil différent et des ressources différentes, qui vont parcourir cette route, composée de diverses escales sur chacune desquelles un ou plusieurs voyageurs vont pouvoir s’arrêter simultanément. L’ordre du tour change en permanence puisque celui qui se déplace est celui qui est le plus en retard sur le chemin, et il peut alors amener son voyageur vers le point libre de son choix sur la route en direction de Tokyo. En revanche, plusieurs relais jalonnent la route, auxquels les joueurs doivent s’arrêter pour attendre leurs comparses en dégustant un plat chaud, le premier arrivé ayant le plus de choix.

All_BoxBase

Car pour retranscrire l’esprit initiatique de ce parcours, Bauza a eu une idée de génie : la variété. Ainsi, celui qui aura collecté le plus de souvenirs différents, aura goûté le plus de plats originaux, aura contemplé le plus de panorama, obtiendra des points précieux dans la course à la victoire. Il pourra aussi s’arrêter dans les temples faire des offrandes aux dieux, ou bien encore travailler dans les champs pour gagner quelques menues piécettes.

Et au bout du chemin celui qui aura le plus appris sur le monde donc sur lui-même sera le vainqueur, mais finalement tout cela n’a pas grande importance. Car dans ce jeu, perdre n’est pas décevant. Il a en effet cette particularité d’offrir une expérience ludique tout à fait intéressante qui dépasse presque le cadre même du jeu. A mesure que le jeu se déroule, on mesure peu à peu où Bauza veut en venir et on se laisse pénétrer par l’esprit du jeu, son calme, sa douceur. Rares sont les éclats de voix autour d’une partie de Tokaïdo. Il y a bien sûr toujours des calculs et un peu de tactique, mais à condition de ne pas enchaîner les parties le charme finit toujours par agir progressivement.

A noter qu’une extension, Crossroads, est disponible (mais pour ne rien vous cacher je ne l’ai pas testée !).

tokaidoheader

NOTE MaXoE
9Sélection Best Of MaXoE
VOTE DES LECTEURS
1 / 52 / 53 / 54 / 55 / 5

Tokaïdo fait donc une entrée fracassante dans notre classement des meilleurs jeux pour peu que vous adhériez à l'expérience. Vendu autour de 40 euros (et il les vaut tant le matériel est agréable à l'oeil), avec des parties d'un peu moins d'une heure, Tokaïdo est une nouvelle preuve du talent de Bauza lorsqu'il s'agit d'allier simplicité, richesse et plaisir. Chapeau.
ON A AIMÉ !
- Une expérience de jeu vraiment originale
- Une cohérence totale dans la création
ON A MOINS AIMÉ...
- Il faut adhérer au concept
Tokaïdo
Support(s) : Autres

Sur MaXoE, il n'y a PAS DE PUBLICITÉ Par contre, vous pouvez nous en faire sur les réseaux sociaux







Combien de jeux achetez-vous par mois, tous supports confondus ?





Loading ... Loading ...