MaXoE > GAMES > Tests > Mobiles > 1849 : le pas très bon, le brut et le décevant
Mobiles / PC
1849 : le pas très bon, le brut et le décevant
2 avis sinon rien !

Appréciation de MaXoE
4
Appréciation des Lecteurs
1 / 52 / 53 / 54 / 55 / 5
Les jeux de management de ville ont toujours cherché à se faire une place au soleil, dans un domaine dans lequel Banished règne en maître présentement. Avec son univers accrocheur (la ruée vers l'or), ses stetsons, son bétail et ses garçons vachers, 1849 avait beaucoup de cartes en main pour réaliser un joli coup. Hélas, à l'arrivée, et sans mauvais jeu de mots, tout cela ressemble surtout à un flop... Enfin, du point de vue d'ArtemusAlbian, car Tof met aussi son grain de sel pour un deuxième avis.
1_the_1849

Précision sémantique préalable : 1849 n’est pas un city-builder à la Sim City (ou à la Skylines, nouvelle référence du genre), mais plutôt un jeu à la Caesar, vénérable ancêtre.

Reposons quelques bases : c’est comme Sim City, mais ça n’a rien à voir. Le principe est donc de construire des bâtiments selon une arborescence complexe, chacun permettant d’en construire ou d’en améliorer d’autres. Par exemple, les champs fournissent des céréales que l’on place dans un grenier pour ensuite en faire de la farine. Simple et logique. Evidemment, une fois le concept posé, vous voyez bien vous-même à quel point le concept a été repris dans toutes les déclinaisons possibles, jusque dans des versions dans lesquels les bâtiments sont remplacés par des fonctions, comme le méconnu et excellent The Guild.

Mais revenons à nos cowboys. J’ai dit il y a quelques lignes (plus haut… plus haut… non un peu plus bas… voilà vous y êtes) que le concept se prêtait bien aux mobiles, mais il est tout de même né sur PC, donc il devrait s’y trouver comme un poisson dans l’eau. Problème : les développeurs, eux, l’ont d’abord pensé comme un jeu mobile.

Bref. vous commencez une carte, ajoutez quelques fermes, quelques routes, attendez que vos fermes soient habitées, construisez de quoi nourrir vos gaillards, faites venir un shérif, et le cycle est enclenché. Selon la carte, vous pourrez construire certains immeubles mais pas tous, et ça c’est un choix très étrange, à telle enseigne qu’au départ on est très décontenancé en pensant que les bâtiments vont tous se débloquer et… non. Pourquoi pas, même si ça ressemble à de la rejouabilité artificielle.

1849thumb

Seulement du coup la difficulté et la complexité s’en ressentent, puisqu’on oblitère des possibilités stratégiques. Et j’avoue que couper des arbres et faire sauter des pierres, ça ressemble quand même beaucoup aux applications sur mobiles que nous avons tous testées au moins une fois. En fait, j’attendais qu’on me dise « voulez-vous payer pour acheter de la dynamite / accélérer la production? ».

Quant à la campagne elle n’est pas bien folichonne : construire – produire – vendre, et recommencer. J’aurais apprécié une campagne un peu scénarisée, un peu variée. Las…

Autre problème : la mécanique du jeu est très, voire trop, lisible. Faire de l’argent est simple, et il est possible de laisser le jeu tourner sans s’en soucier en accumulant l’argent. A moins d’un impondérable ou d’une erreur très grossière, vous ne risquez pas de vous retrouver en difficulté, à telle enseigne qu’au bout d’un moment on ne cherche même plus à effleurer le moteur économique du jeu qui est digne d’enfants jouant à la marchande…

Esthétiquement, le jeu n’est pas désagréable. Il est très simpliste mais plutôt efficace, encore qu’un peu de décorum ou de fantaisie n’aurait pas été du luxe.. Il en va de même pour l’aspect sonore, qu’on remplacera avantageusement par un lecteur ouvert en arrière-plan…

siteimage6

 

L’avis de Tof 

Je rejoins l’avis d’ArtemusAlbian sur un certain nombre de points et surtout sur celui de la cible du jeu. Oui, c’est plutôt un jeu de gestion sur mobiles. Certes on en connait un paquet mais celui-ci se place tout de même dans la partie premium de ceux-ci. On n’est pas en face d’un titre qui ne demande que du clic, le genre de jeu qui ne procure comme plaisir que celui d’un gain de niveau ou celui de jolis graphismes. Non, ici il y a tout de même matière à développer une certain stratégie, certes pas digne d’un jeu du type de Sim City mais tout de même. 

Et puis surtout, sur mobile, il permet de gérer sa ville sans être obligé de revenir trop souvent face à l’écran, la preuve encore que le titre se prête moins au jeu sur PC. En bref, j’ai pris beaucoup de plaisir à voir grandir ma ville, à lutter contre la fuite de mes habitants, à chercher des ressources. 

Côté son, on oublie assez vite ce qui nous est servi mais côté graphisme, c’est mignon et c’est bien animé. Finissons sur le tutoriel qui permet à tout un chacun de mettre le pied à l’étrier. 

 

ArtemusAlbian a testé le jeu sur PC

Tof a testé le jeu sur Android

Appréciation de MaXoE
4
Appréciation des Lecteurs
1 / 52 / 53 / 54 / 55 / 5

Le problème de ce jeu, c'est que sur mobiles, il aurait déjà eu du mal à se faire un nom au milieu d'une offre pléthorique, végétant dans le ventre mou. Sur PC, l'offre est tellement plus riche, les attentes tellement plus hautes, qu'il aura beaucoup de mal à exister. On peut accrocher à son univers, trop boudé par le jeu vidéo, et même prendre un peu de plaisir à y jouer en regardant une série, il n'a rien pour lui mais pas vraiment quoi que ce soit contre lui non plus, mais à 15 euros, pour un jeu aussi répétitif et facile, on ne peut que vous le conseiller sur mobile, lui ou un de ses ersatz, si vraiment vous tenez à vous y essayer... C'est d'ailleurs l'avis de Tof qui l'a essayé sur Android. Ainsi sur tablette ou mobile, l'expérience prend une autre tournure, la répétitivité du titre se faisant moins sentir quand on y joue entre deux rames de Métro, c'est ainsi qu'il doit se déguster. Dans ces conditions, il vaut bien un 6/10.
ON A AIMÉ !
- Tout fonctionne correctement
- Le système de gestion est assez addictif
- Rigolo de voir l'activité dans sa ville
ON A MOINS AIMÉ...
- Répétitif
- Des choix étranges (limitation des buildings disponibles)
- Trop cher
1849
Editeur : SomaSim
Développeur : SomaSim
Genre : Caesar
Support(s) : Mobiles, PC
Nombre de Joueur(s) : 1
Sortie France : 08/05/2014