MaXoE > GAMES > Tests > PC > Hunt Showdown : quand Crytek explore le Bayou

Hunt Showdown : quand Crytek explore le Bayou

NOTE DE MaXoE
8
VOTE DES LECTEURS
1 / 52 / 53 / 54 / 55 / 5
Crytek a surtout marqué les esprits avec Crysis. Depuis, le studio a continué son petit bonhomme de chemin avec plus ou moins de réussite. Ils nous sont revenus avec une nouvelle licence l'été dernier, licence plutôt orientée multiplayer.

On vous explique le principe. Vous arrivez sur une carte située dans le Bayou et le but c’est d’occire une créature de l’enfer avant les autres joueurs. Mais pour cela, il faut d’abord la localiser. Ainsi, vous devez aller à des endroits particuliers pour refermer des sortes de failles qui permettent de réduire la zone d’investigation. Donc, en gros, vous vous baladez, vous cherchez ces failles et de proche en proche, vous trouvez la bête. Celle-ci prend différentes formes : une araignée géante, une espèce de boucher sanguinaire, … Après l’avoir abattue, il faudra trouver une sortie sur la carte. Pour trouver les failles, il faut utiliser votre vision mystique, celle-ci vous permet de voir des lueurs à l’horizon indiquant votre cible. Tout du moins approximativement. Il y a donc tout un pan d’exploration et celle-ci est risquée avec toutes les bestioles qui trainent. 

Un monde hostile 

Cela a l’air simple comme cela mais il faut recontextualiser un peu. Déjà, vous avez des adversaires gérés par l’IA un peu partout et le bestiaire ne fait pas rire. Il y a ainsi des villageois zombies très agressifs, mais aussi des espèces de créatures improbables qui vous envoient des nuées d’abeilles dans la tête, il y a également ces armoires à glace qu’il faut bourrer de plomb pour les voir s’affaisser. Bref, c’est pas marrant. 

Et puis il y a les autres joueurs car oui le soft est multi. Dix joueurs au max sont sur la carte. Rassurez-vous, certains sont avez vous car vous pouvez former un duo ou un trio au début du jeu. Et chacun veut la même chose, récupérer la prime pour la fameuse bestiole de fin de partie. Et c’est très stressant tout cela, surtout que le titre nous indique si une équipe est déjà vers le Boss de fin, ce qui a tendance à provoquer une certaine fébrilité et une impatience qui peut se révéler fatale. Et puis si vous abattez le boss, attention car sur le chemin de sortie de la carte, les autres équipes peuvent vous attendre pour récupérer le butin. Le jeu maintient une tension permanente. Et même s’il n’y a, en quelque sorte, qu’un mode de jeu, on enchaîne les parties sans compter. 

Avant d’aller plus loin, voici une petite vidéo maison :

Et le gameplay est exigeant car vos barres de santé se régénèrent par partie, c’est à dire que si vous videz une portion complète, vous ne pourrez plus la récupérer sauf à utiliser des médicaments idoines. C’est d’autant plus difficile que côté armement, on est sur du flingue du début du 20ème siècle : pistolet usé, fusil à pompe, fusil de chasse, … On est loin des armes d’un Call Of Duty. Il y a également des couteaux, des armes incendiaires, etc. C’est donc complet mais … ancien. Attention aussi aux bruits que vous déclenchez. Ce sont ces bruits qui dévoilent votre présence, ne courez donc pas comme un gros bourrin. Et sur le terrain, il y a des pièges sonores comme ces cochonneries de corbeaux qui s’envolent dès que vous approchez. C’est pourquoi vous serez souvent en mode infiltration ou embuscade, et ça cela donne une autre dimension au soft. 

Vous devrez d’autant plus faire attention car vous aurez à choisir un guerrier parmi votre pool de personnages et à partir d’un certain niveau si vous perdez, vous le perdez aussi avec toutes ses améliorations. Voici une autre preuve de l’exigence du soft. Heureusement, vous allez pouvoir renforcer et modifier chacun de ces combattants dans les moindres détails.  

Graphiquement on retrouve le savoir-faire de Crytek. C’est beau et c’est fin. Et puis ils sont plutôt inspirés sur la construction des décors, on se croirait vraiment dans le Bayou, entre marécages, cabanes improbables et forêts humides. Le son est plus anecdotique mais bon cela fait le job comme on dit. 

Testé sur PS4

NOTE MaXoE
8
VOTE DES LECTEURS
1 / 52 / 53 / 54 / 55 / 5

Essai réussi. Le titre apporte son lot de plaisir. J'ai aimé ces parties en ligne notamment grâce à la tension qu'elles procurent. Evidemment, il faut apprécier ces ambiances sombres, à mi-chemin entre Western et film d'horreur. J'aurais aimé plus de modes de jeu, ou d'autres cartes mais disons que le titre a un bel avenir devant lui et surtout un potentiel certain car les parties se révèlent très exigeantes, donc passionnantes.
ON A AIMÉ !
- Un gameplay original
- Une ambiance très réussie
- Des graphismes à la hauteur
ON A MOINS AIMÉ...
- Le temps de matchmaking
- Manque de modes de jeu
- Le côté un peu convenu de cet univers zombiesque
Hunt Showdown : quand Crytek explore le Bayou
Hunt Showdown
Editeur : Crytek
Développeur : Crytek
Genre : FPS
Support(s) : PC, PS4, Xbox One
Nombre de Joueur(s) : 1-10
Sortie France : 18/02/2020

Sur MaXoE, il n'y a PAS DE PUBLICITÉ Par contre, vous pouvez nous en faire sur les réseaux sociaux







Combien de jeux achetez-vous par mois, tous supports confondus ?





Loading ... Loading ...