Festival de Cannes 2019 MaXoE Focus Game of Thrones
Après une édition 2018 sous le signe du renouveau (modification des dates du Festival, de la gestion des projections et de nombreux nouveaux venus au sein de la Sélection Officielle), cette édition 2019 est celle de la femme. Déjà par ce choix de rendre hommage à l’immense réalisatrice Agnès Varda disparue récemment, avec l’affiche officielle de cette 72e édition. Mais aussi et surtout parce que pour la première fois, l’organisation du Festival a mis un ... En savoir plus !
MaXoE > GAMES > Tests > PC > Lego Marvel Super Heroes 2 : Stop ou encore ?
PC / PS4 / Switch / Xbox One
Lego Marvel Super Heroes 2 : Stop ou encore ?
Un jeu qui casse des briques ?

Appréciation de MaXoE
7
Appréciation des Lecteurs
1 / 52 / 53 / 54 / 55 / 5
Qui n'a jamais joué aux Lego une fois dans sa vie ? Qui ne s'est pas transformé précocement en bâtisseur ou en architecte à l'aide de ces fameuses briquettes en plastique ? Décidément, les Lego ne sont pas des jouets comme les autres. Ils incarnent nos enfances multiples depuis si longtemps qu'il semble difficile de se rappeler avec exactitude quand ou comment ce phénomène a réellement débuté. Et pourtant, les Lego sont loin de sentir la poussière ou la naphtaline tant la firme danoise a su se renouveler en comprenant que les célèbres boîtes de notre jeunesse devaient migrer des rayons traditionnels vers les rayonnages vidéoludiques. Ainsi depuis de nombreuses années et avec un succès jamais démenti, les développeurs en charge de la franchise ont su concocter une recette gagnante à base de licences au succès planétaire, de graphismes naïfs et colorés et d'un gameplay accessible au plus grand nombre. Ce Lego Marvel Super Heroes 2 dérogera-t-il à la règle par manque de renouvellement ? C'est toute la question...


Puzzle temporel

Lego Marvel Super Heroes 2 se présente comme une suite directe du premier opus sorti en 2013. Et qui dit nouvelle aventure implique un nouveau méchant de service… Nous abandonnons donc les sombres desseins du Dr Fatalis et du fourbe Loki pour affronter l’infââââme Kang le Conquérant dont les talents scientifiques et technologiques vont semer un sacré foutoir sur notre petite planète. En effet, grâce à une manipulation du cortex temporel aussi brillante que maléfique, Kang va amalgamer différents mondes et différentes époques pour créer un tout nouvel univers à sa mesure et dont la capitale sera judicieusement baptisée Chronopolis. Cette cité improbable est ainsi composée de différentes zones totalement disparates et pourtant étrangement agglomérées : on y retrouve un quartier directement hérité du Far West, un Manhattan futuriste ou encore la jungle de Wakanda. Kang s’est même offert un petit plaisir coupable digne de sa mégalomanie en important une bonne partie d’Asgard grâce à ses capacités de voyage temporel. Il va bien évidemment falloir remettre de l’ordre dans tout ça et recoller les morceaux de ce monde effroyablement disloqué.

Enfin, « effroyablement » n’est peut-être pas le mot adéquat puisque cet artifice scénaristique farfelu a permis aux développeurs d’élaborer une aire de jeu gigantesque mais surtout incroyablement diversifiée. En effet, par ce truchement du principe inter dimensionnel, ce sont presque vingt environnements que vous pourrez parcourir, avec un souci du détail nettement revu à la hausse par rapport à ce que nous avaient habitué les précédents épisodes. Tous ne sont pas du même niveau mais certains univers s’avèrent particulièrement attractifs comme cet inquiétant New York Noir très inspiré ou un Old West reprenant tous les clichés des westerns hollywoodiens. Soucieux de coller aux dernières sorties cinématographiques, les développeurs vous permettent également de jouer des muscles dans le Colisée de la planète Sakkaar directement issue de Thor Ragnarok ou encore d’arpenter la fabuleuse planète Lemuria. Pas de problème à ce niveau, le menu est on ne peut plus copieux sans pour autant sacrifier à la qualité graphique. En effet, les décors sont plus fins qu’à l’accoutumée avec de nombreux détails et des petites animations qui flattent le regard. Tout cela est plein de vie et c’est tant mieux !

Pousse-toi de là que je m’y mette !

Pour contrer les projets de Kang, il faudra savoir réunir les talents et s’appuyer sur une équipe de choc. Apparemment, les seuls Avengers ne pouvaient suffire ! C’est pour cette raison que vous pourrez prendre en main plus de deux cents personnages durant une campagne solo qui devrait vous tenir en haleine une grosse dizaine d’heures. Un roster totalement surdimensionné qui donne littéralement le tournis et place définitivement Lego Marvel Super Heroes 2 sous le sceau de la générosité. Bien sûr, vous retrouverez des figures emblématiques des différentes licences Marvel comme Iron Man, Spiderman ou Thor. Mais ces têtes d’affiche se font plus discrètes et acceptent de partager la vedette avec des personnages plus originaux ou plus récents. Nous retrouvons donc des héros issus de nouvelles licences comme celle des Gardiens de la Galaxie avec Groot ou Rocket mais aussi une improbable Thor-Girl et une féline Chatte Noire. Franchement, il est impossible de dénombrer ici tous les avatars que vous pourrez prendre en main mais sachez que vous aurez du pain sur la planche si vous décidiez de tous les débloquer. Notons également l’idée assez amusante d’incarner Peter Parker ou Tony Stark dans leurs tenues civiles même si rapidement, il sera nécessaire de revêtir leurs oripeaux traditionnels. De toute évidence, Lego Marvel Super Heroes 2  s’inscrit dans une logique du toujours plus qu’il est bien difficile de ne pas apprécier. Et tout cela sans looting ou micro transactions ce qui, par les temps qui courent, relève d’une philanthropie presque naïve.

Le syndrome de la tartine beurrée

Bien évidemment, on ne peut que s’enthousiasmer devant tant de possibilités et des environnements aussi variés promettant un dépaysement permanent. Mais qu’en est-il du gameplay ? Les développeurs ont-il été aussi généreux en nous réservant quelques surprises ? Et bien pas vraiment et c’est sans doute sur ce point précis qu’il convient de formuler quelques critiques. Certes, la fameuse recette Lego a toujours brillé par son efficacité. Mais cela fait tout de même 28 jeux qui reprennent invariablement les mêmes gimmicks à quelques ajustements près. Il s’agit donc toujours d’explorer les lieux en détruisant des structures pour ensuite en construire de nouvelles vous permettant de débloquer un accès ou de déclencher un mécanisme. Le tout est agrémenté de combats basiques et fortement scriptés. Si ceux-ci permettent de mettre en avant de nombreuses animations dédiées aux différents super-pouvoirs, la logique du gameplay reste immuable par son minimalisme. A mon sens et en toute subjectivité, cela commence à devenir un sérieux problème pour la franchise. Si la qualité de l’expérience n’est pas à mettre en doute, on ne peut éluder le fait que tout ceci devient un peu monotone et routinier. Ce ne sont pas les quelques énigmes qui émaillent et corsent quelque peu votre aventure qui endigueront cette sensation d’un jeu en roue libre et évoluant dans une zone de confort un poil coupable.

Le beurre, à force d’être étalé, peine à donner du gout à la tartine. Et comme le disait le célèbre poète Pablo Neruda,  « Même la meilleure idée, répétée trop souvent, finit par devenir absurde« . Qui a dit que MaXoE ne faisait pas dans la culture ? Ce constat peut sembler bien sévère… Mais il serait tout de même temps que les développeurs explorent de nouveaux horizons et ne se contentent pas de décliner les mêmes mécanismes en se greffant sur les licences à succès du moment. D’autant que des défauts invariablement constatés subsistent comme des combats assez brouillons lorsqu’ils rassemblent un grand nombre d’assaillants. On finit par y perdre un œil tout en cliquant comme un forcené sans trop réfléchir. Pour autant, quelques très bonnes idées viennent éveiller notre attention et raviver sensiblement notre plaisir de découvrir de nouveaux niveaux. La logique de monde semi-ouvert qui permet, une fois débloquées, de découvrir de nouvelles zones et leur lot de missions annexes est intéressante. La gestion de certains pouvoirs comme ceux du Dr Strange qui est capable de remonter le temps et de désamorcer ainsi certains pièges est une trouvaille assez ingénieuse. De nouvelles pistes prometteuses pour les jeux à venir et qui changent de l’habituel casse-brique auquel nous a habitué la licence.

Et en multi ?

Quand on souffre d’une petite crise créative, on peut toujours chercher l’inspiration à droite ou à gauche. C’est un peu le constat que l’on est en droit de faire à l’examen des modes multi proposés par Lego Marvel Super Heroes 2. En effet, en plus de pouvoir effectuer la campagne du mode principal en écran splitté avec un compagnon de jeu, les développeurs nous proposent deux expériences réservées au multijoueur. Le premier mode s’apparente ni plus ni moins à une sorte de Splatoon puisqu’il s’agit  d’affronter des adversaires en repeignant le niveau à votre couleur. Oui, forcément, cela vous rappelle quelque chose ! Vous pouvez également vous affronter à quatre joueurs dans une arène fermée, l’idée étant de garder le plus longtemps possible un item spécifique. Pour ce faire, vous n’aurez pas d’autres solutions que de jouer des muscles ou bien de fuir. Tout cela est sympathique sans être particulièrement inspiré. Disons que là encore, les développeurs ont voulu gâter les joueurs en leur proposant un menu très garni… C’est l’intention qui compte, diront les plus bienveillants.

Testé sur PS4

Appréciation de MaXoE
7
Appréciation des Lecteurs
1 / 52 / 53 / 54 / 55 / 5

Lego Marvel Super Heroes est un bon jeu dans l'absolu. Servi par une réalisation à la hauteur et bénéficiant d'un casting impressionnant, il est juste très regrettable que le jeu ne propose pas grand chose de neuf. En effet, on évolue en terrain connu malgré quelques petites nouveautés relativement sympathiques. Pour le joueur habitué à la franchise, la lassitude pourrait bien poindre face à une telle continuité dans le gameplay. Mais pour celui qui se frotterait pour la première fois à ce type de jeu, Lego Marvel Super Heroes 2 reste un investissement tout à fait intéressant.
ON A AIMÉ !
- Un jeu généreux à tous les niveaux.
- Une réalisation graphique très "accrocheuse".
- Un gameplay accessible sans sombrer dans l'infantile.
ON A MOINS AIMÉ...
- Un manque cruel de renouvellement.
- Des phases de combat parfois très brouillonnes.
Lego Marvel Super Heroes 2 : Stop ou encore ?
Lego Marvel Super Heroes 2
Editeur : Warner Interactive Entertainment
Développeur : TT Games
Genre : Plates-formes / Action
Support(s) : PC, PS4, Switch, Xbox One
Nombre de Joueur(s) : 1-2 (coopératif) / multi
Sortie France : 14/11/2017