MaXoE > GAMES > Tests > PC > Rocket Arena : du multi compétitif sympathique

Rocket Arena : du multi compétitif sympathique

NOTE DE MaXoE
7
VOTE DES LECTEURS
1 / 52 / 53 / 54 / 55 / 5
Rocket Arena, ce fut une des surprises proposées par EA. Un jeu compétitif aux allures de cartoon et au concept certes classique mais intriguant sur le principe : se bastonner avec des roquettes. Suivez le guide !

Entrons de suite dans le vif du sujet. Le gameplay, c’est du FPS compétitif en ligne. Les affrontements se font à 3 contre 3 sur des cartes de taille plutôt raisonnable. Jusque-là rien de bien neuf. Ce qui l’est plus c’est que les armes tirent des roquettes et uniquement des roquettes. Pas de mitraillette, pas de pistolet, pas de fusil à pompe, que des roquettes. Alors ce n’est pas non plus les roquettes d’un Call Of Duty, il s’agit ici plutôt de roquettes légères. Enfin, cela dépend aussi du personnage que vous allez choisir. 

Des personnages et des styles différents

Car oui nous sommes dans un TPS à héros. Vous le savez, les jeux de shoot compétitif font de plus en plus le choix de proposer des personnages avec des capacités propres plutôt que de fournir des personnages passe-partout. Et là le roster de départ est vraiment varié. Chacun pourra y trouver son compte. Onze combattants vous attendent et ils sont hauts en couleur : il y a un aventurier à la Indiana Jones, une princesse des royaumes enneigés, un pirate à la jambe de bois, … J’en passe et des meilleurs. Ils sont bien foutus, franchement, on s’y attache facilement et chacun possède une arme particulière permettant de coller parfaitement à votre style de jeu. Certains ont des roquettes à la cadence faible mais à la puissance honorable, d’autres ont des roquettes plus light mais en plus grand nombre, …

Et hop notre Press Start : 

En sus de l’arme principale, chacun des personnages a des capacités rechargeables. Pour vous donner un exemple, Amphora, une héroïne des flots, peut lancer des mines rebondissantes et se transformer en flaque d’eau pour surprendre ses adversaires. Mystine, elle, peut invoquer un bouclier pour arrêter les roquettes et matérialiser un double d’elle-même. Chacune de ces capacités nécessite un temps de rechargement ce qui limite leur utilisation. Cela dit, le temps en question est assez court. Il n’y a pas de système de santé mais plutôt une barre de coups encaissés comme dans Smash Bros Melee. Plus votre barre est remplie plus vous avez des chances d’être exclus du terrain. Bonne idée je trouve, même si cela ne change pas grand chose au final, j’aime bien le principe. 

Pour éviter d’être sorti de la piste il faut être mobile, votre personnage peut sauter, avec d’ailleurs des double sauts et esquiver. Concernant cette dernière opération, attention, car elle est liée aussi à une barre de rechargement, donc vous ne pourrez pas l’utiliser en permanence. Sur le terrain il y a aussi des objets à ramasser : bombes, accélération, … C’est le petit bonus qui fait plaisir ! Il y a aussi les artefacts que l’on gagne en jouant. Ceux-ci apportent des améliorations passives qui s’améliorent au fur et à mesure de leur utilisation. Vos personnages aussi ont une barre d’XP qui leur garantit des bonus d’amélioration.

Le tout donne des affrontements nerveux et stratégiques. Oui, pendant les premiers moments, on a tendance à jouer bourrin mais c’est en pure perte. Il faut vraiment jouer stratégique en utilisant les attaques de votre personnage à bon escient. Pour gagner, il faut aussi bien connaître le terrain pour pouvoir bénéficier d’une planque au moment opportun. Ainsi petit à petit, vous allez affiner votre jeu, mieux comprendre les armes des uns et des autres. C’est donc bien un jeu où il faut du temps pour progresser réellement. 

 

Maps et modes

Effectivement il est important de bien connaître les maps. On nous propose dix cartes variées, entre temple dans la jungle, forteresse des glaces ou encore un bateau volant. Les cartes sont plutôt de petite taille pour favoriser les affrontements et le level design est bien foutu. Il y a ce qu’il faut de planques et de verticalité. 

Continuons avec les modes. Il y a le match à mort, classique mais très efficace et probablement le meilleur mode. Dans Balle-Roquette vous devez récupérer un ballon et le mettre dans le camp adverse. Pas terrible à mon goût, trop bourrin, trop immédiat. Avec Méga-Roquette, on nous offre une capture de zone, toujours efficace. Enfin, dans Chasse au Trésor, vous devez capturer le coffre qui permet d’amasser des pièces d’or. Et il y a une deuxième phase avec une récolte de pièces sur le terrain. Bonne idée ça car on doit toujours surveiller nos arrières pendant qu’on amasse le butin. Quatre modes et c’est tout. C’est un peu le souci du jeu, on s’attendait à plus. Il y a aussi un mode coop qui vous propose d’affronter l’IA sur des vagues successives d’assaillants. 

Cosmétique, crossplay, …

Le titre vous fait gagner des tenues pour vos personnages. Cela risque de fidéliser les joueurs. Le système d’argent in-game fait penser au business des jeux free-to-play. Vous pouvez ainsi acheter de la monnaie in-game pour acheter ces tenues. Bon pourquoi pas. Plus intéressant, le jeu est crossplay, ce qui garantit une plus grande communauté de joueurs. 

Graphiquement, on a un aspect cartoon qui fait penser à Fortnite. C’est pas mal, c’est assez beau même si cela ne pousse pas nos consoles dans leurs derniers retranchements. Côté son, c’est du classique, il y a juste les voix que je trouve un peu caricaturales. 

Testé sur PS4. 

NOTE MaXoE
7
VOTE DES LECTEURS
1 / 52 / 53 / 54 / 55 / 5

Je me suis éclaté et je continue à m'éclater. Voilà le genre de titre multi qui gagne à être creusé. Dans les premiers moments, on le trouve un peu bourrin et puis on décèle, petit à petit, les finesses du gameplay. Oui, en équipe, cela peut se révéler plus stratégique qu'il n'y paraît. Reste que le contenu est un peu chiche aujourd'hui, on attend les mises à jour (gratuites) avec impatience.
ON A AIMÉ !
- Un gameplay nerveux
- Les différents personnages hauts en couleur
- L'ambiance sympathique
- Beaucoup de cosmétique
- La stratégie peut payer
- La promesse de mises à jour gratuites
ON A MOINS AIMÉ...
- On aimerait plus de modes
- Bizarre de faire payer de la cosmétique pour un jeu payant
- Le mode Balle-Roquette un peu bof
Rocket Arena : du multi compétitif sympathique
Rocket Arena
Editeur : EA
Développeur : Final Strike Game/Nexon
Genre : TPS
Support(s) : PC, PS4, Xbox One
Nombre de Joueur(s) : 1-6
Sortie France : 14/07/2020

Sur MaXoE, il n'y a PAS DE PUBLICITÉ Par contre, vous pouvez nous en faire sur les réseaux sociaux







Combien de jeux achetez-vous par mois, tous supports confondus ?





Loading ... Loading ...