MaXoE > GAMES > Tests > PC > WRC 8 : la licence qui monte, qui monte…

WRC 8 : la licence qui monte, qui monte…

NOTE DE MaXoE
8
VOTE DES LECTEURS
1 / 52 / 53 / 54 / 55 / 5
WRC, une licence légendaire qui a pourtant vu arriver un concurrent de taille, DiRT. Il faut dire qu'il y a eu des hauts et bas, comme pour toute série de jeux d'ailleurs. Mais bon, WRC 7 avait largement redressé la trajectoire, qu'en est-il de cet opus ? Sachez déjà qu'il est dans le festival MaXoE.

Une carrière revisitée

On retrouve les choses habituelles pour ce type de soft. Il y a d’abord la carrière mais aussi le multijoueur local ou en ligne, les défis et la course simple. Mais revenons de suite sur la carrière, elle se décline en deux versions : normale ou simplifiée. Passons sur cette dernière qui est classique et parlons plutôt de la nouvelle version de la carrière. Les développeurs ont incorporé une sacrée dose de gestion dans celle-ci. Vous allez commencer par les petits championnats pour progresser petit à petit.

On peut ajuster notre stratégie et gérer notre équipe, mécaniciens, ingénieur, kiné, … On les affecte, on gère même leur fatigue. C’est très plaisant, cela apporte un vent de fraîcheur entre deux courses. Attention, vous ne pourrez pas faire n’importe quoi, il faut jouer fin pour éviter de tout perdre, sa carrière, son écurie. J’ai apprécié l’interface de gestion de cette carrière qui propose une vue de dessus d’un local d’écurie, c’est rigolo. Et puis ils ont carrément intégré un arbre de compétences permettant d’améliorer les caractéristiques de tout votre petit monde. Idée très sympa. 

 

Dans les autres modes, il y a donc les défis, c’est classique, les développeurs nous proposent des challenges histoire de maintenir la communauté sur le grill. Il y a aussi le multi en ligne, classique, et, bonne surprise, le multi local en écran splitté. J’adore ce principe de pouvoir faire des courses à deux sur la même console. 

 

Fais gaffe au fossé ! 

Côté conduite, c’est assez exigeant. Enfin, si on laisse les réglages de base, car on peut activer toutes sortes d’assistances sur les suspensions, la transmission, les freins et le différentiel. Effectivement, ce n’est pas un jeu arcade, il faut accélérer comme il faut, freiner avant la courbe, accélérer à l’intérieur de celle-ci, tout en douceur. Si vous appuyez trop sur le champignon, c’est la sortie de route, si vous donnez des coups de volant trop brusques, c’est le tête-à-queue, … En bref, les fans de conduite plus aisée doivent passer leur chemin. Mais c’est bien cela qui est intéressant, c’est à dire progresser petit à petit, arriver à finir une course avec les trajectoires idéales. Et pour cela, vous devez aussi judicieusement choisir vos pneus. Autre détail, si vous abîmez trop votre bolide, le jeu vous arrêtera, encore une preuve de l’aspect simulation du soft. 

Concernant les véhicules, l’avantage c’est que le titre est sous licence officielle, on bénéficie donc de tous les véhicules, écuries et pilotes. Lancia, Citroën, Hyundai, Toyota, … tout y est, y compris les véhicules de légende. On y retrouve aussi tous les tracés des 14 rallyes du championnat du monde. Vous allez voyager, entre Suède, Allemagne ou Corse, en passant par la Finlande. 

Pour corser un peu le tout, on a le droit, désormais, à une météo dynamique. A vous les orages, le soleil, la pluie fine, avec toutes les conséquences que cela a sur votre conduite. Voilà un apport indispensable. Les courses paraissent plus réelles, le fun est beaucoup plus tangible. 

L’emballage

C’est assez beau notamment du côté des éclairages. Les couchers de soleil se marient merveilleusement bien avec les décors des différents pays traversés. Mais si on jette un oeil plus attentif sur les textures, on y détecte quelques petites faiblesses. Heureusement qu’on n’a pas le temps de traîner en route. 

Côté son, c’est du tout bon avec des moteurs qui rugissent et un co-pilote qui fait le job. Mettez d’ailleurs le son à fond pour profiter pleinement de l’immersion et si vous le pouvez, optez pour un volant ! 

Testé sur Xbox One

NOTE MaXoE
8
VOTE DES LECTEURS
1 / 52 / 53 / 54 / 55 / 5

Une véritable réussite, WRC 8 devient un concurrent de taille pour DiRT Rally même s'il est dans une démarche un rien plus arcade et qu'il peut encore s'améliorer un peu. La nouvelle carrière et la météo dynamique sont deux nouveautés bienvenues dans le titre. On retrouve une conduite exigeante et aussi les licences officielles du WRC. Les fans vont adorer. La durée de vie est au rendez-vous aussi avec tout ce qu'il faut en modes de jeu, notamment du multi local en écran splitté. N'hésitez pas !
ON A AIMÉ !
- Les licences officielles
- Le nouveau mode carrière
- La météo dynamique
- La dynamique des voitures
ON A MOINS AIMÉ...
- Cela reste du WRC
- Graphiquement, quelques faiblesses
WRC 8 : la licence qui monte, qui monte…
WRC 8
Editeur : Bigben Interactive
Développeur : Kylotonn
Genre : Rallyes
Support(s) : PC, PS4, Switch, Xbox One
Nombre de Joueur(s) : 1-8
Sortie France : 05/09/2019

Sur MaXoE, il n'y a PAS DE PUBLICITÉ Par contre, vous pouvez nous en faire sur les réseaux sociaux







Combien de jeux achetez-vous par mois, tous supports confondus ?





Loading ... Loading ...