MaXoE > GAMES > Tests > PS4 > Red Dead Redemption 2 : un jeu qui vous rendra ‘red’ dingue !
PS4 / Xbox One
Red Dead Redemption 2 : un jeu qui vous rendra ‘red’ dingue !
Lonesome cowboy simulator

Appréciation de MaXoE
10
Appréciation des Lecteurs
1 / 52 / 53 / 54 / 55 / 5
La sortie d'un jeu Rockstar, c'est quasiment la certitude d'avoir entre nos mains le futur jeu de l'année ! Comme si le match était plié d'avance et que chacun devra s'incliner face à l'évidence… Il faut dire que ce studio légendaire sait se faire rare et prend largement le temps de peaufiner ses production dans une recherche permanente de l'excellence. A l'instar d'un autre studio "historique" comme Blizzard, leur devise pourrait tout simplement être formulée ainsi : "le jeu sortira quand il sera prêt !". Il aura donc fallu patienter presque neuf ans pour que le formidable Read Dead Redemption bénéficie d'une suite. Et dire que celle-ci était attendue est un euphémisme…. Alors préparez votre colt, dépoussiérez votre Stetson et mettez-vous en selle pour parcourir le Wild Wild West ! Pour ce test, nous vous proposons un double avis !

Cinemascope et Technicolor !

S’il y a bien une chose que Rockstar maîtrise à merveille, c’est l’élaboration d’un open world et le développement d’un univers d’une densité incroyable par sa cohérence et la multitude de détails qui le composent. Aux environnements urbains des précédents GTA succède donc un Ouest américain décliné dans toute sa splendeur et sa diversité et dans lequel vous pourrez vivre l’âpre quotidien d’un cowboy pas si solitaire. A vous les bagarres dans les saloons malfamés, les parties de poker qui dégénèrent, les duels dans les main streets sous l’œil inquisiteur du Sheriff local et bien entendu les folles cavalcades dans les grands espaces ! Soyons clair, tous les codes du western répondent présents à l’appel et feront leur apparition à un moment ou un autre de votre aventure. Jouer à Red Dead Redemption 2, c’est s’immerger à nouveau dans les films hollywoodiens qui ont peuplé l’enfance des cinquantenaires, à l’époque où les grands standards de John Ford ou de Howard Hawks faisaient les beaux jours de la Dernière Séance. Et comme pour tout bon film, il faut un bon scénario. En attendant un multijoueurs qui ne saurait trop tarder, Red Dead Redemption 2 vous propose donc de vivre une grande aventure en solo mais durant laquelle vous ne serez que très rarement seul. En effet, l’action se situe une grosse dizaine d’années avant les événements du premier opus, c’est-à-dire en toute fin de XIXème siècle, une époque charnière qui voit l’Amérique traditionnelle des cowboys et des tous premiers colons prête à basculer dans l’ère moderne. Le chemin de fer s’est intensément développé, les petites bourgades isolées sont peu à peu désertées au profit des premiers grands centres urbains et le mythe de l’aventurier solitaire évoluant dans un Ouest sauvage où seule la loi du plus fort ou du plus rapide prévaut est à l’aube d’un déclin annoncé.

Notre Press Start :

A cet égard, Arthur Morgan, le personnage que vous incarnez, appartient à cette catégorie d’individus dont le mode de vie semble promis à disparaître. En effet, vous appartenez à un groupe d’outlaws qui, loin d’imposer leur loi, en est réduite à fuir perpétuellement des autorités de plus en plus pressantes et efficaces. Cette bande est dirigée par le charismatique Dutch, personnage déjà présent dans les aventures de John Marston. Nous retrouverons d’ailleurs d’autres figures emblématiques du premier opus comme celle de Javier Escuella . Pour autant, il n’est absolument pas nécessaire d’avoir joué au premier Red Dead Redemption pour apprécier ce nouvel épisode à sa juste valeur. En tout cas, l’ambiance est bien là : on s’y croirait !

Wild Wild West

Dans la pure tradition des GTA-like, Red Dead Redemption 2 vous propose une aventure scénarisée et ses passages obligés mais aussi  la possibilité de remplir de nombreuses quêtes annexes voire de prendre le temps d’explorer une carte véritablement immense pour vous adonner à des activités très  variées comme la chasse, la pêche mais aussi de bonnes veilles parties de poker ou de domino. Il est ainsi difficile de tabler sur une « durée de vie » précise. Vous pouvez sans doute boucler le jeu en une grosse cinquantaine d’heures mais aussi largement doubler ce total si vous souhaitez remplir l’intégralité des défis et devenir ainsi l’herboriste ou le trappeur ultime. Pour revenir à l’intrigue principale, celle-ci est assez prenante même si l’on peut regretter une entrée en matière un peu laborieuse. Il faut en effet patienter une bonne dizaine d’heures pour que le scénario prenne son envol… Il s’agit donc d’être un peu patient et de considérer que vos premières sessions de jeu serviront surtout à vous familiariser avec les différents types de gameplay et également améliorer votre matériel en vue des missions les plus corsées.

Un peu de gameplay maison : 

Et puis vous pouvez toujours profiter de la reconstitution historique minutieuse et d’environnements souvent blufffants par leur beauté. A cet égard, les premiers paysages enneigés du préambule sont absolument somptueux… Mais dites-vous bien que vous allez voir du pays et également passer par des paysages moins montagneux, de grandes prairies ou des environnements plus arides. Dans un premier temps, pour vous déplacer, vous pourrez essentiellement compter sur votre monture avec laquelle vous allez devoir tisser un lien d’intimité en la nourrissant et en lui prodiguant le maximum d’attention. C’est à ce prix que celle-ci deviendra plus rapide, endurante et obéissante. Il sera par la suite possible de changer de cheval et trouver ainsi le compagnon idéal. Pour cela, il faudra passer à la caisse ou alors capturer un pur-sang sauvage et l’apprivoiser ce qui s’avère tout de même plus gratifiant. Il sera donc nécessaire de cavaler pour vous rendre d’un lieu à un autre ce qui peu paraître parfois un peu pénible mais qui, dans le même temps, s’avère respectueux de l’approche « simulationniste » du jeu. A l’inverse de nombreuses licences qui proposent très rapidement (ou même immédiatement) des points de déplacement rapide, Red Dead Redemption 2 ne vous proposera cette option qu’à la condition d’obtenir une carte un peu plus tard dans le jeu. En attendant, la seule alternative est d’acheter des titres de transports pour emprunter des diligences ou le chemin de fer. 

Cowboy à tout faire…

Un cowboy ne se contente pas de galoper dans les grands espaces, surtout lorsqu’il est le membre d’une faction de bandits. Revenons d’ailleurs sur l’importance des compagnons de notre héros. Très rapidement, vous serez amené à établir un campement qui constitue en vérité une sorte de hub proposant différentes options. Il sera ainsi possible de se nourrir et d’augmenter temporairement vos statistiques mais à la condition de fournir le cuistot de service en gibiers divers et variés. La chasse constitue un challenge à part entière et franchement prenant par ailleurs. A l’aide de votre arc ou d’une carabine à lunette, vous pisterez des prédateurs ou des animaux plus inoffensifs en veillant à ne pas vous faire repérer. Pour faciliter votre entreprise, le jeu vous propose une vue spéciale permettant de visualiser la « trace » de votre proie ainsi que l’élaboration d’appâts ou encore d’onguents qui masquent  votre odeur. D’ailleurs, il est important de préciser que le crafting revêt une grande importance dans le jeu et que la collecte de plantes ou de matériaux permettront d’améliorer votre camp ou de confectionner des objets essentiels comme une sacoche de plus grande contenance par exemple. Pour revenir à votre campement, il est également essentiel de pourvoir au bien-être de la communauté en reversant une part de vos différents butins dans un pot commun ce qui a pour effet d’augmenter votre empathie avec les membres de la bande et de libérer ainsi certaines options comme de nouvelles munitions par exemple. Car, vous aurez évidemment besoin de vous servir de votre pétoire pour survivre dans un environnement aussi hostile. Au final, ce qui fait la force de ce Red Dead Redemption 2, c’est la multitude d’activités qui ne manqueront pas de vous faire dévier de la campagne principale. Vous êtes ainsi parfaitement libre de mettre temporairement celle-ci de côté pour vous adonner à des parties de poker, rechercher un excellent point de pêche ou même entreprendre une chasse au trésor grâce à une carte que vous aurez acquise de manière pacifique… ou pas ! Les fashions victims pourront même se prélasser dans un bon bain (en bonne compagnie…) avant d’aller faire du shopping pour postuler au look le plus classieux. Mais n’oubliez pas que l’Ouest reste toujours sauvage et qu’au final, il sera toujours question d’envoyer quelques dizaines de pieds-tendres six pieds sous terre…

La loi du colt est toujours la meilleure

Le système de combat de Red Dead Redemption 2 reprend dans les grandes lignes celui du premier opus et s’avère toujours aussi efficace. Pour commencer, une large palette d’armes et de munitions seront accessibles via une « roue » dont certains emplacements pourront être débloqués en améliorant votre ceinturon ou votre sacoche. Fusil à canons doubles ou canon scié, colt plus ou moins performant et personnalisable, chacun pourra choisir l’arsenal qui lui convient le mieux. Notons toutefois que la gestion d’un double inventaire (cheval et sacoche personnelle) est un peu balourde par moments. Les phases de tir sont au final assez tendues. Non pas que l’IA de vos ennemis soit forcément de haute volée mais ils sont la plupart du temps en surnombre ce qui oblige tout de même à vous mettre régulièrement à couvert et à ne pas foncer dans le tas comme un demeuré. Il serait tout de même dommage de succomber trop souvent face à l’adversité et de se voir amputer d’une partie d’un butin chèrement gagné. Car les dollars ne coulent pas à flots et votre pécule pourrait s’avérer bien maigre pour upgrader votre personnage. On retrouve également la fameuse jauge de sang-froid qui, une fois activée, ralentit le temps et vous permet de « locker » plusieurs cible dans l’ordre de votre choix. Une simple pression sur X et vous vous transformez alors en as de la gâchette : l’expression « tirer plus vite que son ombre » prend alors tout son sens ! Attention, ces dégâts sont localisés et la jauge se vide très rapidement : vous ne pourrez donc pas utiliser cette option de manière excessive. Il ne s’agit surtout pas de banaliser ce qui doit rester des coups d’éclat ! Et puis, il est impossible de passer sous silence les fameux duels que vous livrerez avec certains tireurs de renom qu’il est possible de traquer grâce aux avis de recherche collectés dans les bureaux des sheriffs . Comme vous pouvez le constater, aucun des stéréotypes du genre n’a été oublié pour notre plus grand bonheur.

L’avis de Tof

Un jeu de cet acabit valait bien le coup d’un double avis. C’est surtout intéressant quand les avis sont dissonants mais là il est clairement difficile de critiquer le soft. Je ne peux donc que rejoindre Phil sur les nombreuses qualités énoncées. Rockstar c’est un peu comme Blizzard, ils utilisent des recettes existantes et en font un met délicieux. Oui le titre n’apporte pas tellement de nouveautés, il est tout simplement divinement bien fait. Ils ont réussi à créer une immersion incroyable, à sublimer le genre du monde ouvert. Petit à petit le titre dévoile ses trésors, révèle ses atours et c’est franchement impressionnant. Encore une fois si vous cherchez une approche originale de l’open world, passez votre chemin mais si, par contre, vous voulez vivre une véritable aventure, entre jeu et film, magnifiquement épaulée par des graphismes de feu, ce jeu est pour vous ! 

Testé sur PS4 (version dématérialisée)

Appréciation de MaXoE
10
Appréciation des Lecteurs
1 / 52 / 53 / 54 / 55 / 5

Dire que Red Dead Redemption 2 est un chef-d'œuvre tombe sous le sens. C'est tout simplement le must have de cette fin d'année. On pourra toujours ergoter face à quelques lourdeurs ergonomiques ou deux ou trois premières heures un peu laborieuses : une fois lancé, il est bien difficile de lâcher le paddle. Le nouvel essai de Rockstar est donc parfaitement transformé et Red Dead Redemption 2 ainsi que son tout prochain mode online sauront vous faire patienter de la meilleure des manières en attendant… le prochain GTA par exemple !
ON A AIMÉ !
- Un univers superbement détaillé et parfaitement cohérent.
- Une liberté grisante.
- Une technique irréprochable.
- L'incroyable diversité des gameplays.
- Quelle ambiance !
ON A MOINS AIMÉ...
- Un scénario qui peine à décoller.
- Un inventaire qui pourrait être plus ergonomique.
- L'attente du Online !
Red Dead Redemption 2 : un jeu qui vous rendra ‘red’ dingue !
Red Dead Redemption 2
Editeur : Rockstar Games
Développeur : Rockstar Studios
Genre : Aventure-action
Support(s) : PS4, Xbox One
Nombre de Joueur(s) : solo (pour l'instant) - Multi (le plus vite possible...)
Sortie France : 26/10/2018