MaXoE > GAMES > Tests > Switch > Snipperclips Plus – Les deux font la paire : On ne déchire plus, on coupe !
Switch
Snipperclips Plus – Les deux font la paire : On ne déchire plus, on coupe !
A deux minimum, c'est mieux !

Appréciation de MaXoE
7
Appréciation des Lecteurs
1 / 52 / 53 / 54 / 55 / 5
Sorti en mars dernier à l'occasion de la sortie Nintendo Switch, le titre casse-tête/réflexion de SFB Games Snipperclips - Les deux font la paire revient huit mois après avec une extension "Plus", apportant 40 nouveaux niveaux de casses-têtes supplémentaires, soit environ 100 niveaux en tout en incluant ceux de la version de base. N'ayant pas eu l'occasion de vous proposer le test du titre de base, nous profitons de cette version "Ultime" pour vous livrer notre verdict.

Très facile d’accès

Nous n’allons pas nous étendre sur l’histoire du titre puisqu’elle est inexistante. Le concept de Snipperclips Plus – Les deux font la paire est assez simple : prenez une feuille de papier, des ciseaux, et utilisez vos méninges pour résoudre divers casses-têtes, comme par exemple recréer le patron d’une forme.

Le gameplay se veut simpliste et extrêmement accessible, même pour une personne qui n’est pas habituée aux jeux vidéo. Pour résoudre les casses-têtes du titre de SFB Games, il suffit de contrôler et d’utiliser les capacités de Snip et Clip, deux personnages en papier qui se contrôlent indépendamment.

Pour cela rien de plus simple, on déplace l’un des personnages à l’aide du Stick Gauche du Joy-Con. On
peut également se mettre sur la pointe des pieds en utilisant le Stick vers le haut, ou au contraire s’abaisser en maintenant le Stick vers le bas. Voilà les bases des déplacements, passons maintenant aux capacités de notre duo.

La première d’entre elles (utilisable avec A en solo) permet tel un ciseau, de découper une partie ou l’entièreté de notre compère (lorsqu’ils sont superposés, une partie verte indique l’endroit où aura lieu la coupe) pour « le tailler » dans la forme que l’on souhaite, mais malheureusement le stick ne donne pas une finesse parfaite lors des découpages.

La seconde capacité est un saut classique permettant d’atteindre des endroits plus hauts ou de passer de petits obstacles.

La troisième capacité et non des moindres, n’est autre qu’une reconstitution de papier, autrement dit on annule la dernière découpe de son partenaire, ou on reprend sa forme originelle en maintenant la touche dédiée.

Enfin la dernière capacité (utilisable avec les gâchettes) permet la rotation des personnages à 360 degrés. Vous voyez, comme nous l’avons dit plus haut, les commandes sont simples à prendre en main et tiennent même sur un Joy-Con à l’horizontal lors des parties à plusieurs.

Difficulté allant crescendo

Snipperclips peut se jouer aussi bien en solo qu’en multijoueur. En solo, la monotonie peut s’installer assez vite là où en multijoueur le fun est immédiat. Comme pour tous les titres en coop, la coordination et la communication sont essentielles, et bien entendu les rigolades sont au rendez-vous, chacun y allant de sa petite critique, le tout dans la bonne humeur.

Les premières énigmes sont très simples et ne nécessitent pas forcément d’utiliser les mécaniques de découpe, si toutefois la coordination avec votre partenaire est bien là. On doit par exemple faire un panier avec un ballon de basket, ou encore amener un objet d’un point A vers un point B sans encombre. Par la suite, les énigmes affichent une difficulté progressive et c’est là que l’on utilise les mécaniques de
découpe du soft… Cependant, la découpe n’est pas précise à 100% sur certaines épreuves, demandant un découpage plus précis que grossier. Cela se ressent surtout en mode solo.

Prenons l’exemple d’une énigme jouant sur les mécaniques de gameplay qui nous demande de tailler un crayon. Pour ce faire, il suffit d’activer un interrupteur afin de récupérer un crayon que Clip aura la lourde tâche de récupérer et d’emmener au taille-crayon. Face à ce tableau, plusieurs solutions sont disponibles : soit on essaie d’emmener le crayon sans découpe, soit avec une découpe façon sceau pour accueillir le crayon, etc…

Autre énigme : percer des ballons, dit comme cela c’est simple, sauf que la forme de nos deux compères ne permet pas de percer ces ballons tel quel. Il faut donc au préalable faire une découpe sur Snip ou Clip ayant logiquement une forme de pointe, permettant ainsi d’exploser un ballon. Mais la physique d’un ballon sans attache se trouve toujours en hauteur. Donc pour pouvoir le percer, il faut faire la courte échelle à son compère pointu tout en se déplaçant et en sautant si nécessaire. Ce qui est bien avec les énigmes rencontrées, c’est qu’elles offrent beaucoup de solutions en se creusant un peu la tête, tout en apportant une difficulté allant crescendo. Certaines énigmes sont d’ailleurs assez tordues.

Version « Plus »

Cette version « Plus » apporte divers ajouts, tout d’abord la possibilité de refaire les niveaux de l’édition de base dans une nouvelle forme originelle pour Snip et Clip. A part quelques niveaux, cette feature n’apporte pas grand chose, l’effet de découverte des tableaux étant également estompé.

Vient ensuite le mode Tampon où il faut laisser parler sa créativité en réalisant un dessin (avec changement de couleur) sur fond blanc. Très peu de couleurs sont disponibles, on en dénombre neuf, blanc inclus. On coupe, on découpe pour faire un tableau d’art mais disons-le clairement, ce mode n’a pas de grand intérêt, surtout que le résultat final, très grossier, n’apporte pas suffisamment de détails.

Enfin le dernier ajout provient des 40 nouveaux niveaux, ceux-ci étant débloqués après avoir réalisé les mondes de base, niveaux impliquant bien-sûr davantage de difficulté et une découpe plus précise. Par exemple, parmi ces énigmes il faut rentrer six balles aux emplacements prévus « en même temps » avec nos deux acolytes, sinon les balles explosent après un certain temps. Ces niveaux sont plus intéressants même si certains ne sont pas compréhensibles au premier coup d’oeil, dommage qu’il n’y ait pas une légère explication pour les joueurs moins aguerris.

Simple et efficace

Snipperclips n’est pas un jeu qui va vous en mettre plein la vue, chaque casse-tête se déroule sur un plan
fixe en 2D, dans un style très simple, chaque « monde » apportant un thème différent. Le tout avec un aspect dessin et bien coloré. Les animations de notre duo sont bien réalisées, et la physique des éléments entre bien en compte.

Appréciation de MaXoE
7
Appréciation des Lecteurs
1 / 52 / 53 / 54 / 55 / 5

Snipperclips Plus - Les deux font la paire est un bon casse-tête/réflexion, surtout en mode multijoueur, même si seul vous risquez de vous prendre la tête à contrôler le duo séparément, et si le fun moins présent fini par donner un sentiment de lassitude. Vous l'avez donc compris, Snipperclips est à apprécier à plusieurs, bien qu'il y ait un mode allant jusqu'à quatre joueurs avec certains niveaux dédiés, on peut dire que le mode deux joueurs est le plus réussi. Forcément le titre a un défaut, c'est qu'une fois les énigmes terminées, on n'y revient pas, même avec les nouvelles formes qui n'apportent pratiquement rien, le contenu n'étant pas pharaonique, on a vite fait de faire le tour (3 à 5 heures pour une trentaine d'euros). Un bon casse-tête qui saura divertir quelques soirées entre ami(e)s.
ON A AIMÉ !
- Les énigmes retorses...
- ... Et originales
- La physique bien retranscrite
- Fun à plusieurs
ON A MOINS AIMÉ...
- Pas de rejouabilité propre
- Lassant en solo
- Pas forcément "précis"
- Assez court
Snipperclips Plus – Les deux font la paire : On ne déchire plus, on coupe !
Snipperclips Plus - Les deux font la paire
Editeur : Nintendo
Développeur : SFB Games
Genre : Action, Casse-tête
Support(s) : Switch
Nombre de Joueur(s) : 1 à 2 / 1 à 4
Sortie France : 10/11/2017