MaXoE > GAMES > Tests > PC > Defiance : Méfiance ?
PC / PS3 / Télé / Séries / Xbox360
Defiance : Méfiance ?

Appréciation de MaXoE
5
Appréciation des Lecteurs
1 / 52 / 53 / 54 / 55 / 5
De la Science-Fiction... Why not ? Quoique, Defiance ne casse pas tant d'oeufs que ça. Voyons cela de plus près..

MaXoE_Defiance_UNE

 

Bonjour à tous ! AlbataR a testé pour vous l’adaptation en jeu vidéo de la série Defiance diffusée actuellement sur SyFy. Étant disponible sur PC, XBOX 360 et PS3, nous avons choisi la monture de SONY… Euh… J’ai choisi plutôt. Et je m’en excuse d’avance. On aura beau dire ce que l’on veut sur la PS3, mais elle a eu droit à de très bons jeux en tout genre depuis sa sortie, alors pourquoi existe-t-il encore à l’heure actuelle des éditeurs qui nous proposent des « jeux-pour-gagner-des-ronds-à-tout-prix ?? Nous ne connaissons pas la réponse, mais voici un test où votre serviteur AlbataR commence à devenir chauve tellement il s’est pris la tête.

 

Il était une fois, Defiance…

Avant de commencer le test, parlons de la série. Comme il l’a été dit dans l’introduction, le jeu Defiance est tiré de la série TV du même nom. Cette dernière se déroule dans un futur relativement proche, 30 ans après les premiers pas de créatures extraterrestre sur Terre. Ces années ont donné lieu à d’innombrables guerres intergalactiques entre les humains et les envahisseurs. Joshua Nolan, l’un des survivants, est un ancien Marine que nous allons suivre accompagné d’Irisa, qui est une Irathienne qu’elle a sauvé étant toute jeune. A cause de divers évènements, Nolan se transforme en Shérif de Defiance, ville où humains et extraterrestres tentent de cohabiter pacifiquement.

Bref, nous allons donc suivre l’évolution de ce petit monde. L’histoire semble plutôt bien partie, même si on sent le côté gros sabots des Américains. Cette série étant futuriste, elle a le droit à divers effets spéciaux… Pour aller aux toilettes ? Parce qu’ils donnent tout simplement envie de vomir (indice : 1990). Je vous laisse le soin de les découvrir. Nous retrouvons aussi les VIEILLES scènes d’amour à l’américaine des années 90, avec la musique un peu sensuelle. Mais comment dire, on est en 2013, ça se déroule 30 ans plus tard, et on fait une rétrograde cinématographique de 20 ans ? Cela ne vous choquera peut-être pas, mais moi, oui. Après, mise à part quelques trous scénaristiques, la musique ne dérange pas et la série tient la route. Nous vous la conseillons si vous n’avez plus de série de Sciences Fiction à vous mettre sous la dent ou si vous voulez passer le temps avant d’aller chez le dentiste.

Pour ce qui est du jeu, ce que nous venons de vous conter ici, vous pouvez l’oublier. Nous débarquons d’un vaisseau qui s’est crashé, alors que nous étions au côté d’Irisa et Nolan. Je dirais que cela se passe avant la série. Mais les deux sont strictement indépendants, donc il n’est pas nécessaire de suivre l’un pour comprendre l’autre. Mais avant d’en arriver à la scène d’introduction, que de péripéties chers Maxômes ! Rentrons dans le vif du sujet alors…

MaXoE_Defiance_TV

 

Defiance, le joujou

Voici comment cela s’est passé lorsque j’ai reçu la boîte PS3 de Defiance : Je mets le CD, la PS3 demande une mise à jour pour son système. Allez c’est parti. Le jeu se lance ensuite. Pour jouer, il faut OBLIGATOIREMENT une connexion Internet sans quoi vous ne pourrez pas aller au delà du menu d’introduction. Pour l’anecdote, Defiance se voulait être un TPS, mais en version MMORPG, ce qui est un principe plutôt intéressant pour les adeptes des deux genres. Trêve de bavardage. Je me dis finalement que je vais pouvoir tester cet opus, mais non ! Demande de mises à jour du jeu… Avec un téléchargement durant plusieurs heures à 20kops (RJ45 branché directement sur la PS3 avec un débit moyen en temps normal de 1Mops). En plus du débit en carton qui provient probablement du serveur de Defiance, les mises à jour n’ont pas arrêter de planter pendant une semaine. Je pensais donc que la mise à jour, une fois terminée, me permettrait de jouer tranquillement. Le jeu se lance, et le voilà qui plante au bout de 15 minutes. Mais pourquoii ?? Enervé, j’y retourne deux jours plus tard… Mais mise à jour !! Encore ?! Et rebelote. Même combat qui recommence. Autant vous dire que cela ne m’a pas mis de bonne humeur pour effectuer un test impartial. Ce qui est incompréhensible, c’est de vendre un jeu qui est fini au lance-pierres. Apparemment, la version PC est moins chaotique à ce niveau là. Ils ont probablement voulu sortir une adaptation vidéo-ludique en même temps que la sortie de la série sur Syfy, mais ils auraient pu au moins avoir un peu de respect pour les gens qui achèteraient le jeu.

Mais bref, on n’est pas là que pour parler de cela. Le jeu démarre avec une scène d’introduction qui raconte un peu l’histoire. Déjà, il n’y a pas de cinématiques dignes de ce nom, qui est plutôt frustrant à mon goût. Ensuite, et ça c’est un plus gros problème, la synchronisation verticale a été mise aux oubliettes. Tous les écrans sont coupés en deux, et de plus, les graphismes sont à jeter. En fait, ils ont sûrement voulu faire des personnages en HD, mais ils semblent plus ramassés par la vie qu’autre chose. Ils sont moches quoi. Ceci vous dit : « Le jeu va être comme ça ». Bon, faisons avec.

MaXoE_Defiance_2

Il est à noter que vous avez dû créer un personnage pour pouvoir défourailler. Les choix de customisation sont faibles par rapport à ce qu’on peut trouver ailleurs (l’éditeur Mii de la Wii ou de la Nintendo 3DS est plus complet, pour vous dire). Votre personnage peut être un homme ou une femme, humain ou irathien. Vous pouvez, comme d’autres MMO, créer un nouveau héros pour recommencer le jeu.

Vous débarquez sur une terre dévastée, livré(e) à vous même ou un petit tutorial vous met directement dans l’ambiance… Ou, j’ai dit petit, car pour le reste du jeu, vous allez devoir vous débrouiller tout seul ! Comme dans tout MMO, vous n’êtes pas seuls sur la map : Des PNJ qui sont des monstres ou vos alliés, ainsi que des vrais gens sont présents. Vous apprenez diverses techniques pour survivre en live face à des ennemis, et vous avez un genre de plateau dans le menu de votre profil qui peut faire évoluer vos capacités selon ce que vous souhaitez être : furtif, ou fort et j’en passe. Nous vous conseillons d’utiliser l’invisibilité temporaire quand vous êtes attaqués par une armée, car cela vous laisse du répit et vous offre une chance de regen plus facilement, car oui, votre santé se remet toute seule à bloc. Si vous êtes KO, vous avez une chance de vous ranimer en évitant que votre adversaire vous termine et vous fasse redémarrer dans votre QG. Les points d’XP gagnés vous donnent des points d’EGO qui vous donnent la possibilité d’accéder des caractéristiques. Votre niveau influe aussi dessus. Plusieurs choix s’offrent à vous quant à la trame principale : soit vous la suivez, soit vous faites des quêtes annexes. Ce qui est sympa avec les quêtes annexes, c’est que des personnes connectées peuvent venir vous aider, et certaines d’entre elles ne sont disponibles qu’à un certain moment de la journée, comme les retombées d’Arches qui sont particulières et sont notées de cette manière sur la carte. Chaque quête gagnée vous apporte des sous et de l’XP qui vous permettent de vous améliorer et d’acheter de meilleures armes, le problème des munitions ne se posant pas car des recharges à munitions sont disponibles un peu partout dans le monde de Defiance.

MaXoE_Defiance_3

Vous avez aussi un mode de battle online entre joueurs. Cependant, je n’ai pas trouvé évident de jouer avec une manette. Pour tout expliquer, lorsque votre personnage cible un monstre ou une personne, il tire 10 cm plus haut, surtout quand vous êtes loin. Puis, mettez une rafale à un mutant, et vous aurez l’impression de jouer au fusil à plombs dans une fête foraine. Il vous sera parfois plus utile de garder le bon vieux glock ou Famas. Si vous avez une souris, ce sera peut-être plus simple. Je n’ai d’ailleurs pas vu de grandes différences entre les headshots et les tirs standards…

MaXoE_Defiance_1

Le nombre de quêtes annexes fait la durée de vie du jeu. Cependant, vous verrez avec le temps qu’elles se ressemblent toutes plus ou moins. Au début, vous userez vos rangers car passer d’une quête à la suivante d’un bout de la carte à un autre est long… Vous pourrez donc utiliser des véhicules qui apparaissent et disparaissent à votre guise. Vous remarquerez divers bugs graphiques lorsque vous roulerez avec par exemple si vous réalisez une pointe de vitesse : sur PS3, la map n’arrive pas forcément à se mettre à jour à temps, et vous vous prenez donc une dalle de béton de plein fouet qui n’est pas encore dessinée sur votre chemin : cela abîme votre véhicule et vous blesse, génial. Je n’ai pas parcouru toute la map, mais le décor chaotique est relativement bien fait. Sans plus. Pour ceux, qui l’ont parcourue en entière, elle semble petite comparée à un MMO standard (5 minutes en véhicule). Sachant que divers packs d’améliorations (ou DLCs) sont d’ores et déjà disponibles, peut-être que cela règlera en partie le problème dans le futur.

Concluons enfin

En bref, Defiance ne sera pas le blockbuster de l’année, que ce soit tant la série que le jeu. Pour la version console, on attendait un travail plus approfondi tant sur le gameplay que sur le graphisme. La longévité est tenue en partie grâce aux quêtes annexes, mais cela s’arrête là. Si vous avez d’autres séries ou jeux en attente à côté vous pouvez passer votre chemin sans trop de regrets. Pour les fans de science-fiction, nous vous laissons le soin de découvrir la série et le jeu.

Jeu testé sur PS3 câblé sur le réseau

Configuration Minimum requise (PC uniquement) :
– Windows XP/Vita/7/8,
– Processeur Intel Core Duo 2.0 GHz,
– 2 Go de RAM,
– Carte graphique Nvidia GeForce 8600 ou ATI HD 2900
– 15 Go d’espace disque disponible

Appréciation de MaXoE
5
Appréciation des Lecteurs
1 / 52 / 53 / 54 / 55 / 5

Defiance, que ce soit le jeu ou la série TV diffusée sur SyFy, ne fait pas trembler la terre de la Science-Fiction. A découvrir pour les passionnés du genre, surtout pour le scénario se déroulant dans un futur proche, mais pour les autres, vous ne raterez rien si vous ne vous y attardez pas.
ON A AIMÉ !
- Un scénario qui a le potentiel de s'améliorer avec le temps
- Quêtes annexes assez nombreuses
ON A MOINS AIMÉ...
- Gameplay avec un temps de retard
- Graphisme foireux sur console
Defiance
Editeur : Trion Worlds
Développeur : Trion Worlds
Genre : MMO / Action (PEGI 12)
Support(s) : PC, PS3, Télé / Séries, Xbox360
Nombre de Joueur(s) : 1 (multijoueurs online)
Sortie France : 02/04/2013
Informations complémentaires / A noter : - http://www.defiance.com/fr/
- Série TV diffusée sur SyFy