MaXoE > GAMES > Tests > PS3 > Diablo 3, Ultimate Evil Edition : à maturité

Diablo 3, Ultimate Evil Edition : à maturité
La chasse au diable est lancée !

NOTE DE MaXoE
9Sélection Best Of MaXoE
VOTE DES LECTEURS
1 / 52 / 53 / 54 / 55 / 5
La sortie de cette version console, ultime, de Diablo 3 est l'occasion de revenir sur la licence que nous n'avons encore jamais testé dans nos colonnes (honte à nous). Cette version intègre toutes les améliorations sorties à ce jour et notamment l'extension Reaper Of Souls.

Diablo3-haut2

diablo3-ultimate-jaqBien que Diablo fasse partie de la légende des jeux vidéos et bien que Diablo III soit sorti il y a un moment sur PC, nous pensons qu’il n’est pas inutile de rappeler le principe de jeu pour pouvoir accueillir les nouveaux au sein de la communauté Diablo. Nous allons donc vous proposer un test complet, comme si le jeu venait de sortir.

Diablo c’est ce que l’on appelle un Hack’n Slash. C’est à dire que l’on a une vue du dessus, on affronte des ennemis à la façon d’un beat’em all et on ramasse les trésors abandonnés par les ennemis. Tout cela est teinté par des mécaniques de jeu de rôle avec ce que cela contient de classes, points d’XP et améliorations. Alors cela s’accompagne de ce qu’il faut de quêtes principales, annexes et autres marchands, soigneurs ou encore sorciers. Ainsi votre personnage, à choisir parmi quelques classes, possède des points de force, défense, intelligence et vitesse. C’est classique en quelque sorte. Du côté de l’inventaire, on a aussi la panoplie habituelle : équipements de main, torse, casque, pieds, … Il y a aussi les pendentifs et autres anneaux.

Notre Press Start :

 

Diablo touch

Abordons maintenant le style Diablo. Vous avez une attaque simple qui vous permet de remplir une jauge à chaque ennemi abattu. Mais ce n’est pas tout, vous disposez aussi d’une attaque spéciale qui puise justement dans cette jauge. Cette attaque peut être complétée par des Runes qui amplifient sa puissance. Le bouton X permet, lui, de déclencher une capacité défensive (comme un aveuglement, ou un soin par exemple). Vous découvrirez bien d’autres choses au fur et à mesure de votre avancée.

L’XP grandissant, vous allez choisir d’assigner d’autres attaques ou compétences. Là on entre en plein dans le monde du jeu de rôle. Une attaque plus puissante peut avoir des conséquences profondes sur votre jauge, une plus rapide sera moins longue à déclencher, … Les compétences sont actives et passives, ça aussi on connait.

Il faudra d’ailleurs, assez rapidement, passer du temps à customiser votre personnage. Il faut l’optimiser : cela se révèle indispensable dès que l’on avance dans l’aventure. Il faut dire que les ennemis sont pugnaces à défaut d’être malins. Le bestiaire est varié, on sent une certaine passion des développeurs pour les forces de l’ombre : squelettes, chauve-souris, fantômes, créatures de feu, trolls, j’en passe et des meilleurs… A vous donc de modifier les atouts de votre héros pour aborder au mieux les différents donjons qui vous sont proposés.

 

Au niveau des combats, car il s’agit tout de même du coeur du jeu, les premiers instants pourraient laisser penser que le titre est bourrin mais dès que vous arrivez face à des ennemis un peu plus costauds, comme les Boss par exemple, vous comprenez vite qu’il va falloir maîtriser l’esquive (un coup de stick droit et votre perso fait une roulade, non présent sur PC d’ailleurs) et la roublardise. Là le jeu prend toute son ampleur et il devient très addictif. Là le savoir-faire Blizzard frappe un grand coup, ils vont vous pousser dans vos derniers retranchements. Comme d’habitude, le studio nous montre sa capacité à se concentrer sur le gameplay, sur le fond de son jeu. Pas besoin d’aller chercher autre chose que le Hack’n Slash, pas de diversification inutile, ici on bastonne et on le fait bien. A une époque où les jeux deviennent parfois des grands foutoirs schizophrènes, Diablo reste dans son registre et on apprécie vraiment cela.

L’aventure est plus goûteuse à plusieurs. Jusqu’à 4 en local ou online, on peut défaire des hordes d’ennemis en coopération mais on peut aussi s’affronter bien sûr ! Là on prend encore plus de plaisir évidemment. Il faut dire que certaines séquences sont franchement compliquées quand on est tout seul.

Diablo3-2

L’interface n’est jamais prise en défaut. Chez les marchands, on voit tout de suite ce que l’on peut vendre ou acheter, quand on s’équipe, c’est d’une clarté parfaite aussi. Pas d’erreur possible dans le choix des objets, par exemple. Ils doivent être équipés le plus vite possible et c’est grandement facilité par cette interface qui, décidément, s’adresse à tous les joueurs, aguerris comme débutants. Notons tout de même que ces derniers pourraient avoir besoin d’une petite phase d’adaptation car les options et possibilités sont très touffues.

 

Quid de cette version console ?

Avant d’entrer dans les détails de l’histoire et dans ce qui différencie cette version des autres, parlons un peu des contrôles. La manette se prête merveilleusement bien au genre. On manipule facilement le héros et les attaques assignées aux différents boutons facilitent les enchaînements. Et puis Blizzard a eu quelques bonnes idées. Nous pensons ainsi à la croix directionnelle. Elle permet de revenir sur l’historique des objets ramassés. Vous pouvez ainsi faire défiler les objets en question pour pouvoir les équiper rapidement. Ben oui, au milieu de la mêlée, on ramasse toutes sortes de choses sans jamais trop s’en rendre compte, c’est donc l’occasion d’y voir plus clair. Bien sûr vous disposez d’un écran complet qui vous permet de voir votre inventaire, vos quêtes en cours, le bestiaire, … On a un petit regret tout de même. La roue permettant d’accéder aux différentes caractéristiques, n’est pas toujours facile à utiliser mais ce n’est qu’un détail bien sûr.

Diablo3-1

Graphiquement, c’est la très bonne surprise. C’est fin, très fin et c’est fluide. Nous n’avons noté aucun ralentissement malgré l’augmentation du nombre d’ennemis à l’écran. C’était un peu le questionnement des joueurs : est-ce que les consoles new-gen allaient assurer comme un PC dernière génération. Qu’ils soient rassurés, le contrat est rempli et de belle manière. Tous les détails, tous les éclairages, tous les effets sont au rendez-vous.

Côté son, on a le droit à du premium. Les voix sont travaillées, jusqu’aux accents improbables, et les bruitages, notamment lors des attaques, sont parfaits. Ils sont plutôt compressés mais cela donne de la pêche à l’ensemble. Les musiques ne sont pas en reste avec des nappes particulièrement flippantes, qui collent parfaitement à l’ambiance générale.

Alors oui les fans de Diablo II, les gamers exigeants, ont reproché pas mal de choses à Diablo III. Mais quand on regarde le jeu avec un oeil neuf ou si l’on débute dans le genre, il faut s’incliner face à une qualité indéniable. L’ambiance y est parfaite. On sent que cela a été concocté par des passionnés. Les journaux disséminés ici et là sont parfaits pour renforce cette ambiance glauque et humide.

Diablo3-3

Et puis surtout, c’est la version qui contient l’extension Reaper Of Souls et toutes les mises à jour précédentes dont celle qui a supprimé l’hôtel des ventes (qui permettait d’acheter des objets avec de l’argent réel). Reaper Of Souls apporte un cinquième acte inédit ainsi que le croisé, une nouvelle classe. Celle-ci complète agréablement les 5 classes de base. Nous ne reviendrons pas dans le détail de celles-ci mais Blizzard propose un panel qui permet à tous les styles de jeu de s’exprimer. Les gamers seront ravis aussi d’apprendre que le niveau maximum est désormais bloqué à 70 et qu’un mode Aventure permet désormais de faire du leveling sur des missions annexes.

Que dire de plus sinon que le titre nous a ravi et qu’il est très difficile de lâcher la manette.

Testé sur une version Xbox One

NOTE MaXoE
9Sélection Best Of MaXoE
VOTE DES LECTEURS
1 / 52 / 53 / 54 / 55 / 5

Oui c'est une vraie réussite. Les spécialistes pourront continuer de dire que ce jeu est classique dans le genre mais il fait très bien le job. La construction des personnages est très fine car à des mécaniques RPG soignées. On combat, on ramasse, on améliore et on ne voit pas le temps passer. L'envie d'aller au bout du jeu est plus forte que les quelques passages un peu répétitifs. En bref, cette version gomme les quelques défauts de la première mouture. N'hésitez pas une seconde !
ON A AIMÉ !
- Extrêmement complet sur la customisation des personnages
- Les modes en ligne
- Le temps de jeu immense
- Les graphismes sans failles
- La jouabilité à la manette
ON A MOINS AIMÉ...
- Un peu répétitif parfois (c'est un hack'n slash quoi !)
- Pas forcément évident d'accès pour les néophytes au début
Diablo 3, Ultimate Evil Edition : à maturité
Diablo 3 : Ultimate Evil Edition
Editeur : Blizzard Entertainment
Développeur : Blizzard Entertainment
Genre : Hack'n Slash
Support(s) : PS3, PS4, Xbox One, Xbox360
Nombre de Joueur(s) : 1-4
Sortie France : 19/08/2014

Sur MaXoE, il n'y a PAS DE PUBLICITÉ. Par contre, vous pouvez nous en faire sur les réseaux sociaux







Combien de jeux achetez-vous par mois, tous supports confondus ?





Loading ... Loading ...