MaXoE > GAMES > Tests > PC > Mass Effect 3 : mais que c’est bon !

Mass Effect 3 : mais que c’est bon !

NOTE DE MaXoE
5 / 5Sélection Best Of MaXoE
VOTE DES LECTEURS
1 / 52 / 53 / 54 / 55 / 5
Difficile de passer à côté de la machinerie marketing d'EA concernant Mass Effect 3. Il faut dire que les deux premiers opus ont convaincu la critique et le public. Espérons que ce 3ème épisode ne déroge pas à la règle.

masshaut

jaqL’histoire commence alors que les moissonneurs menacent la galaxie. Shepard, en disgrâce, doit parlementer avec tous les races pour créer une coalition capable de les arrêter. Comme il se doit, ceci n’est que le pitch de départ et le scénario nous réserve bien des surprises. Les personnages sont déclinés à foison, les alliances se font et se défont. Dans ce beau bordel, le père Shepard va galérer pour remettre un peu d’ordre dans tout cela et réussir (ou non) à créer une alliance de la dernière chance pour sauver la galaxie. 

Comme à son habitude, le titre propose des missions principales et des missions secondaires. Une fois de plus, les p’tits gars de Bioware réussissent le tour de force de proposer des missions annexes intéressantes et liées à l’histoire principale. On ne nous vend pas des challenges à deux balles comme c’est le cas dans certains softs que je ne nommerai pas. Ces missions vont vous permettre d’accumuler des forces armées nécessaires à la lutte contre les moissonneurs.

On retrouve aussi le système de combat à la Mass Effet. Vous évoluez en vue à la 3ème personne et vous bénéficiez d’un système de couverture classique. Vos deux coéquipiers ont des pouvoirs particuliers que vous pouvez déclencher à volonté. A vous aussi de les envoyer à tel ou tel endroit. Via la roue des pouvoirs, fichtrement pratique, vous avez accès à tout en un rien de temps. Vous pouvez vous-même vous équiper des différents améliorations que vous avez glanées avec votre XP. Concernant celles-ci justement, on est loin d’un arbre des compétences des plus grands RPG mais le soft est plutôt bien foutu pour un titre axé sur l’action. Ainsi, les points d’XP glanés ici et là seront utilisés pour améliorer votre combattant. Sur chaque amélioration, on nous propose plusieurs niveaux de boost qui sont, bien sûr, de plus en plus chers. Parfois, on nous propose un fork obligeant à faire un choix entre deux alternatives pour la poursuite du level-up. L’IA est loin d’être idiote. Les ennemis élaborent des stratégies vous obligeant à vous bouger un peu sur votre tactique.

 

1

 

Un gameplay à tout épreuve

Revenons sur la roue des pouvoirs. Elle permet aisément de piloter vos compagnons de route. Vous arrivez sur un nid d’ennemis ? Pas de soucis, stoppez l’action en utilisant la roue. Dans cette roue, vous choisissez alors un pouvoir quelconque pour chacun de vos alliés. Au moment où vous refermez la roue, tout se déclenche d’un coup d’un seul. Particulièrement pratique pour dézinguer brutalement un ennemi ! Les pouvoirs en question sont divers et variés : boules d’énergie, espace anti-gravité (vous créez une zone autour de vos ennemis qui les fait flotter et donc les rend vulnérables), le pouvoir de déchirure qui rend plus vulnérable les armures ennemies. Mais d’autres pouvoirs se déclinent sur vos armes. Ainsi, vos compagnons pourront utiliser des munitions perforantes par exemple. 

Bien entendu l’aspect RPG n’est pas digne de celui de grands ténors du genre mais il faudra quand même faire preuve de tactique sur l’utilisation de vos compagnons, de leurs pouvoirs. Mélangé avec l’action à la troisième personne, cela donne un bien savoureux mélange. 

Au-delà de ces aspects RPG, la sensation qui prédomine est celle de l’immensité. Loin des couloirs étroits des productions classiques, le titre nous en met plein la vue et votre avancée n’est pas toujours freinée par des hordes d’ennemis. Non, on nous laisse le temps de prendre la température du terrain. Le titre s’éloigne ainsi de la production habituelle sur consoles. Celle-ci a en effet tendance à privilégier les jeux à l’action épileptique. On adore se balader pour fouiner à la recherche de nouveaux indices, d’objets cachés, … On ne peut pas interagir avec tous les personnages mais les dialogues sont toujours aussi intéressants. A vous de choisir les répliques pour obtenir des informations ou pour infléchir (assez légèrement tout de même) le déroulement de l’histoire.

Pour voyager de planètes en planètes, vous utiliserez votre bon vieux Normandy. A son bord, vous avez accès à la carte de guerre : une map galactique montrant les forces en présence et vos ressources tactiques. La navigation spatiale est un bonheur. Utilisez les relais cosmodésiques pour vous projeter d’un bout à l’autre de la galaxie. Ces étapes donnent l’impression d’avoir réellement l’espace à portée de main. 

L’arsenal est toujours aussi conséquent. Les armes de poing côtoient les fusils. Ceux-ci savent être destructeurs, les fusils à pompe par exemple, ou précis, le fusil à lunettes. Et puis quelques étrangetés viennent s’inviter à la fête. Pour preuve le cimeterre, sorte d’hybride entre mitraillette et fusil à pompe.

 
2 

C’est beau

Graphiquement le titre est franchement impressionnant. Certes, les visages sont parfois un peu rigides mais les décors sont sublimes. On se surprend à s’arrêter pour admirer le paysage, que cela soit sur une planète ou dans l’espace. Les lumières sont magnifiques et on ne constate que quelques chutes mineures de framerate. Et puis le champ de bataille est animé avec des navettes qui vous survolent pendant les combats. Immersif, terrible ! 

Le son est profond, très grave. Ainsi les détonations et les bruits de vaisseaux sont parfaitement maîtrisés. Belle partition !  

 

Et à plusieurs 

Le online, et c’est une vraie nouveauté, permet de prolonger l’aventure et de bien belle manière. Vous choisissez d’abord votre race d’appartenance. Esprit RPG oblige, vous pouvez customiser votre perso avec la boutique au moyen d’armes en tout genre, d’améliorations exotiques et autres joyeusetés du même type. Ensuite, il faut se lancer dans l’arène. Alors ce n’est pas franchement le multi du siècle mais c’est plutôt sympa. Il s’agit d’affronter en coop des vagues d’ennemis. Rien de bien original donc mais le gameplay à la Mass Effect donne du sel à l’ensemble. Concernant la configuration des parties, vous pouvez choisir l’emplacement, les ennemis et le niveau du défi. On y prend du plaisir indéniablement d’autant plus que les maps sont bien foutues. 

3

Les nouveautés ne sont pas légion. Il s’agit plus d’améliorations parsemées ici et là. Votre perso est plus fluide, les mods d’armes sont de retour, … Non, il faut prendre cet opus comme une continuité jouissive, une aventure qui vous emmène vraiment plus loin dans l’histoire de Sheppard et de la galaxie elle-même. On pourrait vous en parler des heures pour aborder les classes, les mecha ou encore la récolte des objets cachés, mais nous vous laissons découvrir tout cela par vous-même. 

Si vous aimez la bonne action, les RPG et les jeux qui mettent l’accent sur les scénarios, jetez-vous sur Mass Effect 3. Parfois, le titre nous met dans la peau d’un spectateur et ces moments là sont précieux. Le rythme est savamment dosé avec une belle alternance entre action et exploration. Voilà un titre fantastique à déguster sans modération. Cet univers n’a pas fini de faire parler de lui !

 

Testé sur une version PS3

NOTE MaXoE
5 / 5Sélection Best Of MaXoE
VOTE DES LECTEURS
1 / 52 / 53 / 54 / 55 / 5

Un Hit absolu. Voilà, n'y allons pas par quatre chemins, c'est tout simplement incontournable. On agit autant qu'on regarde. On s'enrichit de cet univers fignolé à l'extrême. Vous ne l'avez pas encore ? Courez !
ON A AIMÉ !
- les graphismes
- profondeur de l'histoire
- l'ambiance
- les combats et les pouvoirs
- le mélange RPG/Action
ON A MOINS AIMÉ...
- pas assez de RPG ?
Mass Effect 3
Editeur : EA
Développeur : Bioware
Genre : Action/RPG
Support(s) : PC, PS3, Xbox360
Nombre de Joueur(s) : 1-4
Sortie France : 08/03/2012

Sur MaXoE, il n'y a PAS DE PUBLICITÉ. Par contre, vous pouvez nous en faire sur les réseaux sociaux







Combien de jeux achetez-vous par mois, tous supports confondus ?





Loading ... Loading ...