Quai des Bulles sur MaXoE !
Focus Grèce Antique
Quai des Bulles approche et comme chaque année, un plaisir à peine dissimulé s’installe dans les chaumières de ceux qui se préparent à s’y rendre. Le festival est devenu mythique et beaucoup le préfèrent au FIBD d’Angoulême par son cadre propice à la rencontre, par la mer qui invite aux voyages lointains et par sa programmation souvent judicieuse qui mêle expositions, rencontres, concerts dessinés, projection de films, masterclass et bien d’autres choses encore. Le ... En savoir plus !
Le mois d’octobre débute et avec lui notre premier Focus Spécial depuis la rentrée de septembre, et non des moindres ! L’équipe de MaXoE se mobilise pour vous proposer un contenu qui sera consacré à la Grèce (Antique) que nous allons aborder comme dans tous nos Focus, par des biais très différents. Les thématiques habituelles que vous connaissez déjà bien sur MaXoE seront au coeur de ce Focus, nous allons ainsi vous parler de jeux vidéo évidemement avec notre ... En savoir plus !
MaXoE > GAMES > Tests > 3DS > PES 2013 : quelques progrès encore
3DS / PC / PS2 / PS3 / PSP / Wii / Xbox360
PES 2013 : quelques progrès encore

Appréciation de MaXoE
7
Appréciation des Lecteurs
1 / 52 / 53 / 54 / 55 / 5
A chaque année son PES. A chaque année, l'éternel duel avec FIFA qui remporte la mise depuis quelques temps. PES a bien mal négocié le virage de la HD mais on nous promet la révolution pour 2013 ou 2014. En attendant, voici un opus plutôt réussi.

Inutile de présenter PES. C’est une simulation de football qui est réputée comme étant plus arcade, plus immédiate que son concurrent FIFA. Chaque année voit sa déclinaison de PES fleurir dans les étals. Et chaque année on nous promet de nombreuses améliorations pour cette licence qui reste pour l’instant le challenger sur le créneau des simulations de football. Comme d’habitude, nous allons nous concentrer sur les changements opérés par cette version. 

 

Les nouveaux contrôles

Commençons par quelques mouvements inédits. En premier lieu, le double contact. Vous pouvez attendre l’adversaire et le surprendre avec un bon vieux double mouvement. Attention, il s’agit d’être très rapide et précis sur les sticks, c’est loin d’être évident dans la pratique. L’amorti peut se gérer aussi plus facilement avec un simple appui sur le R2 au moment du contact. Idéal pour les contrôles orientés. Bon ne va pas tout vous dire mais sachez qu’un certain nombre de choses ont changé : longue passe lobée, coup du sombrero, petit pont, grand pont, une-deux … Ces contrôles s’adressent essentiellement aux habitués de la licence, les nouveaux venus devront attendre un peu pour en profiter. 

Le plus savoureux, c’est bien la possibilité de contrôler librement la direction du ballon. Désormais, l’intégralité des mouvements de ballons sont gérables au stick. Avec une simple pression sur L2, une flèche est à votre disposition pour pouvoir orienter sa trajectoire. Certains pourraient me dire qu’il suffit d’orienter le joueur dans la bonne direction mais je réponds que cette fois on peut faire des passes qui peuvent dérouter nos adversaires et surtout, surtout, on peut déclencher des tirs bien mieux ajustés. C’est la vraie bonne nouvelle de cet opus surtout que ces contrôles sont très intuitifs, donc pas de galère pour les exécuter, contrairement à certains autres. Encore mieux, vous pouvez tout à fait jouer en mode assisté pour les passes et les tirs et passer instantanément en manuel en appuyant sur L2 ce qui donne une grande flexibilité au gameplay. Bien entendu, vous pouvez régler aussi tout cela dans les options, mais le fait de pouvoir rester en mode assisté sauf lorsque l’on appuie sur L2 est une vraie bonne idée. 

 

Un contenu plus riche qu’avant

Du côté des compétitions, les coupes et championnats vous promettent quelques bonnes heures de jeu. Les coupes sont des créations maison avec la coupe Konami ou des compétitions spécifiques aux différents continents. On retrouve tout de même des choses plus officielles comme la champions League. Du côté des licences, cela va bien mieux qu’à une époque, on peut sélectionner son équipe parmi  les championnats Anglais, Français, Italien, Espagnol, Portugais et même Brésilien cette année. Non, définitivement la bataille avec FIFA ne se passe plus autant sur le terrain des licences même si le titre d’EA reste le maître en la matière. Pas de changements majeurs sur Ligue des Masters et Vers Une Légende qui permettent, pour mémoire, de vivre une carrière de coach ou de joueur. Les modes en ligne sont aussi pléthores comme d’habitude et surtout les joueurs sont très nombreux. Aucune difficulté donc pour trouver un adversaire.

Le didacticiel a aussi gagné en qualité. Il permet désormais de pratiquer l’ensemble des techniques proposées par le titre. C’est plutôt sympa car les jeux de foot ne sont pas toujours accessibles de ce point de vue là. Maintenant, certaines instructions ne sont pas évidentes. Ainsi, on vous demande de faire un contrôle orienté mais le challenge ne sera réussi que si vous réussissez, en plus, à atteindre le but … Bref, certains pourraient se lasser …

Konami nous vante aussi le concept de Player Id. Ils ont modélisé, physiquement et techniquement, 50 joueurs de classe internationale (dont Cristiano Ronaldo, leur égérie). L’idée est donc de reproduire sur le terrain le style de jeu de chacun, les habitudes techniques voire les tics de jeu. Difficile de se prononcer là-dessus, à moins d’être un véritable spécialiste de tous ces joueurs mais en tout cas, sur le terrain, on sent une vraie diversité de jeu. On constate effectivement des attitudes différentes. 

Du côté des graphismes, pas de progression majeure. La vue terrain est parfaite mais les visages, bien que reconnaissables, sont toujours un peu figés. Le son est correct, comme d’habitude dans la licence avec un stade en pleine ébullition et des commentaires qui sont suffisamment réalistes et agaçants. Comme à la télé quoi ! 

 

Les sensations sur le terrain

C’est bien beau d’énumérer les nouveautés mais quelles sont les sensations sur le terrain ? Que donnent les nouveaux contrôles jumelés à la nouvelle IA qu’on nous a promis ? En une phrase : le plaisir de jouer est toujours là. Certes, cette fameuse nouvelle IA est loin de tout reproche : les adversaires sont parfois très erratiques, vos coéquipiers ne font pas toujours les bons appels, mais tout cela est finalement assez accessoire dans le registre de jeu de PES, à savoir le foot immédiat. Car le soft a cette qualité de souhaiter la bienvenue aux néophytes. On peut prendre du plaisir, instantanément et même gagner des matchs alors que l’on débute dans l’art du football. Pour autant, les habitués trouveront aussi du plaisir à manipuler les nouveaux contrôles et surtout le Full Control, qui donne la main à celui qui le veut. Pas de révolution, simplement quelques petites touches ici et là qui raviront les fans de la licence mais qui ne sauraient attirer le camp adverse.

Testé sur une version PS3.

 

 

Appréciation de MaXoE
7
Appréciation des Lecteurs
1 / 52 / 53 / 54 / 55 / 5

Oui PES a progressé. Les contrôles y sont pour beaucoup, ils apportent un aspect simulation des plus appréciable. On est encore loin d'un FIFA mais si vous aimez le foot plus immédiat, plus accessible, cette licence est faite pour vous.
ON A AIMÉ !
- l'aspect arcade
- les contrôles tout à la main
- des gardiens moins patauds
ON A MOINS AIMÉ...
- les couloirs toujours aussi déserts
- quelques bugs de collision
- une IA perfectible
Pro Evolution Soccer 2013
Editeur : Konami
Développeur : Konami
Genre : Sport
Support(s) : 3DS, PC, PS2, PS3, PSP, Wii, Xbox360
Nombre de Joueur(s) : 1-7
Sortie France : 20/09/2012