MaXoE > GAMES > Tests > PC > Sacred 3 : attention, chasse gardée…

Sacred 3 : attention, chasse gardée…

NOTE DE MaXoE
4
VOTE DES LECTEURS
1 / 52 / 53 / 54 / 55 / 5
Ah, le hack'n slash... Ce doux et délicat environnement dans lequel un certain Diablo 3, Torchlight 2 et Path of Exile règnent en maître et sans réel partage... Et pourtant, pourtant, la saga des Sacred persiste à vouloir se faire sa petite place au soleil. Pourquoi pas après tout ? Examinons donc ce postulant.

sacred-3-header

Sacred est une saga sympathique. Ses représentants ne sont pas nécessairement les ténors du genre, mais ils sont toujours relativement soignés, avec une mention spéciale au 2 qui a permis aux joueurs de passer quelques beaux moments grâce à une richesse étonnante pour l’époque. Ce petit ajout en italique est destructeur car depuis, un certain Diablo 3 est arrivé, et après des débuts hésitants, un patch et un add-on, il a eu une petite tendance à mettre un peu tout le monde d’accord.

Mais les fans de Sacred, à l’annonce du troisième opus, y croyaient encore, et se disaient qu’en surfant sur les acquis d’un Sacred 2, pourtant déjà agé de plus de 5 ans, tout irait bien. Et là, l’inexplicable. Précipitation ? Paresse ? Mauvaise inspiration créative ? Ce Sacred 3 signe un retour en arrière plutôt malvenu…

Monde ouvert ? Quel monde ouvert ? RPG ? Quel RPG ? Des classes un peu attirantes ? Quelles… Bon vous avez compris. Au bout de quelques minutes, on a compris : ce n’est pas un hack’n slash, c’est un beat’em all. Arènes, monstres, dévastation, couloir, pas de scénario, pas de liberté, une enfilade de baffes que ne renierait pas un Double Dragon.

Soit. Ça peut avoir son charme aussi. On va donc accabler les boutons de son pad, de son clavier ou de sa souris, et massacrer des mobs en pagaille, pour de l’or ou de l’expérience, puisque le stuff le plus intéressant est en général donné par un boss (et encore). Peu importe la classe, elles se ressemblent toutes.

sacred-3-gallery-02

Mais du coup, à quoi sert l’or ? Tout simplement à acheter et pouvoir utiliser les sorts et pouvoirs que vous avez récupérés avec les points d’expérience. Du coup la portion RPG se retrouve réduite à la portion congrue, ceci d’autant plus que le jeu est particulièrement avare en options, et qu’au bout du compte tous les personnages se ressemblent…

Double Dragon, 30 ans après. Voilà l’impression récurrente. Trois coups qui se battent en duel, des personnages interchangeables, un humour dont je soupçonne fort qu’il va gaver beaucoup de joueurs très rapidement, pas vraiment de stuff…

sacred-official-gameplay_6pmst_32jfsm

Mais alors, ce jeu serait une calamité ? Pour un joueur qui attend un héritier de Sacred 2, oui, clairement. Pour les autres… Comment dire ?

Bon, ça reste anecdotique car ça ne fait pas un bon jeu, mais c’est agréable à regarder. C’est déjà pas mal. Ensuite, il y a du coopératif, ce qui permet de discuter sur TS avant de commencer à s’ennuyer ferme. Et puis, comme dans tous les jeux de ce genre, il y a heureusement matière à se défouler un minimum. Léger.

Sacred-3-06-18-2014-6

 

Testé sur une version PC

NOTE MaXoE
4
VOTE DES LECTEURS
1 / 52 / 53 / 54 / 55 / 5

Sacred 3 est une honte pour sa saga. En tant que beat'em all, en revanche, il répond aux standards d'un genre qui a quand même beaucoup perdu de sa superbe, et sans rivaliser avec les ténors du genre, il pourra distraire un moment les joueurs les moins exigeants, quand il sera en promo sur Steam. Débile, mais pas totalement antipathique.
ON A AIMÉ !
- Répétitif
- Creux
- Sans saveur
- L'interface odieuse
ON A MOINS AIMÉ...
- Ça défoule un peu
Sacred 3
Editeur : Deep Silver
Développeur : Keen Games
Genre : Beat'em all
Support(s) : PC, PS3, Xbox360
Nombre de Joueur(s) : 1-4
Sortie France : 01/08/2014

Sur MaXoE, il n'y a PAS DE PUBLICITÉ. Par contre, vous pouvez nous en faire sur les réseaux sociaux







Combien de jeux achetez-vous par mois, tous supports confondus ?





Loading ... Loading ...