Focus Harry Potter
Calendrier de l'Avent MaXoE 2018
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
MaXoE > GAMES > Tests > PC > Fallen Legion – Rise to Glory : Les deux points de vue enfin réunis
PC / PS Vita / PS4 / Switch
Fallen Legion – Rise to Glory : Les deux points de vue enfin réunis
Mais avec les mêmes qualités et défauts

Appréciation de MaXoE
7
Appréciation des Lecteurs
1 / 52 / 53 / 54 / 55 / 5
Moins d'un an après leur sortie sur PS4 et PS Vita, Fallen Legion - Sins of an Empire et Fallen Legion - Flames of Rebellion (un point de vue différent par support) débarquent sur Nintendo Switch dans "une compilation" intitulée Rise to Glory incluant en plus du contenu inédit pour cette version "hybride".

Nous vous avions déjà proposé le test de la mouture PS4 de Fallen Legion – Sins of an Empire. Cette version Rise to Glory regroupant les deux titres (Sins of an Empire et Flames of Rebellion), nous allons revenir comme à notre habitude brièvement sur les mécaniques de jeu, tout en jetant un oeil sur les nouveautés de cette compilation.

Un conflit politique avec deux visions différentes

Le scénario se déroule sur un conflit politique. A la suite de la mort de l’Empereur, c’est à sa fille Cecille de prendre le pouvoir, c’est-à-dire de devenir l’Impératrice et de « mater » les rébellions. Ça c’est ce que nous avions découvert dans le point de vue de Fallen Legion – Sins of an Empire. Mais cette fois, nous pouvons également découvrir le point de vue de Legatus Laendur (via Fallen Legion – Flames of Rebellion), le « désigné » traître. Lui, il est à l’opposé de Cecille et profite de la mort de l’Empereur pour essayer de renverser l’Empire. Les scénarii se laissent suivre mais exigent une bonne compréhension de la langue de Shakespeare. Non, le titre n’a malheureusement pas bénéficié de la traduction française pour son adaptation sur Switch, ce qui peut fortement gêner les non-anglophones lors des choix moraux à effectuer pendant les phases de gameplay.

On garde les mêmes bases positives, et les mêmes défauts que sur PS4

Que cela soit pour l’un ou l’autre des personnages, le gameplay reste identique, et seul le point de vue et donc le déroulement diffère. On retrouve donc les mêmes environnements et les mêmes Exemplars (à l’exception de personnages secondaires) identiques entre les deux « héros ». C’est dommage, parce qu’il aurait été utile et judicieux que chacun des deux protagonistes possède des Exemplars (combattants) uniques et différents pour rehausser davantage l’intérêt.

Cette version Switch dispose quand même de quelques ajouts de ce côté-là avec des Exemplars inédits, tout comme de nouveaux environnements ainsi que de nouveaux boss, ce qui permet quelques variations en combat. Mais globalement, même avec ces nouveautés, ce nouveau contenu, aussi sympathique soit-il, ne justifie pas de repasser à l’achat si l’on a déjà les versions d’origine.

Pour revenir brièvement sur le gameplay, on est en face d’un jeu d’Action-RPG Tactique 2D. Avant de combattre, il est impératif de choisir les trois Exemplars qui vont intervenir durant les combats, entre un épéiste, un archer,… Chacun a bien sûr ses forces, ses faiblesses et sa capacité spéciale.

Une fois le combat enclenché, on retrouve Cecille ou Legatus qui fait office de « quatrième » combattant ou de leader et qui dispose de sorts plus ou moins offensifs. Seulement avec quatre personnages à s’occuper (chacun étant attribué à une touche), il y a des contraintes à respecter. Déjà pour que Cecille ou Legatus puisse utiliser un sort, il faut que « la jauge » de ce même sort soit chargée (visible via un clignotement). Ensuite les Exemplars ont des PAs (points d’action) qui se régénèrent au fil du temps. Enfin, on ne peut agir qu’un nombre de fois limité régit par une jauge de tours spécifique. Il faut prendre en compte ces trois points clés car lors des batailles, on retrouve les mêmes problèmes que l’on avait déjà rencontrés sur PS4.

Citation de notre test :

Ce qui peut poser problème, c’est de devoir regarder certaines jauges en permanence et pendant ce temps-là on reçoit bêtement des coups. Un autre point gênant est le manque de lisibilité lorsque les alliés et ennemis se « chevauchent », on ne voit pas l’animation de l’ennemi que l’on doit bloquer avec sa garde.

Mais tout comme sur PS4, en dehors de ces bémols, les combats restent assez dynamiques et remplis d’effets spéciaux. Nous n’allons pas revenir en détail sur les combats et les gemmes, nous avions déjà donné une explication complète et détaillée lors de notre test sur PS4. Pour avoir plus d’informations, vous pouvez relire notre test.

Toujours une belle patte graphique 

Tout comme pour son homologue, la prise en main se fait également au bout de quelques sessions, le temps d’assimiler (ou de réassimiler) les divers composants à maîtriser. D’un point de vue visuel et technique, la version Switch ne souffre d’aucun ralentissement, le jeu est fluide et les chargements sont globalement toujours aussi courts. Il est donc assez agréable de pouvoir jouer en mode portable, puis reprendre sa partie en mode docké. Un point important à souligner pour cette version, on a la possibilité de choisir entre les voix anglaises ou japonaises, ce qui n’était pas le cas auparavant.

Testé sur Switch

Appréciation de MaXoE
7
Appréciation des Lecteurs
1 / 52 / 53 / 54 / 55 / 5

Enfin on peut découvrir immédiatement les deux points de vue différents grâce à cette compil' Switch, là où le scindement sur PS4 et PS Vita était un défaut. En plus de cet ajout de taille, on a également droit à du sympathique contenu inédit. Si le soft est toujours aussi bien, avec ses combats stratégiques ou ses choix d'Exemplars, il n'en garde pas moins les mêmes défauts que sur PS4. Comme par exemple une lisibilité amoindrie lorsque les Exemplars se "chevauchent" ainsi que l'absence d'une traduction française qui pourra rebuter tout non-anglophone.
ON A AIMÉ !
- On a enfin les deux points de vue en un
- Un peu plus de contenu
- Les mêmes points positifs que sur la version PS4
ON A MOINS AIMÉ...
- Les problèmes de lisibilité toujours présents
- Il manque un côté RPG plus prononcé (upgrade, emplette,...)
- Il faut une bonne maîtrise de la langue de Shakespeare pour pleinement apprécier le titre
Fallen Legion – Rise to Glory : Les deux points de vue enfin réunis
Fallen Legion - Rise to Glory
Editeur : NIS America
Développeur : YummyYummyTummy
Genre : Action-RPG "Tactique"
Support(s) : PC, PS Vita, PS4, Switch
Nombre de Joueur(s) : 1
Sortie France : 01/06/2018