A l’occasion de la sortie du dernier Call Of Duty qui revient à ses premiers amours, à savoir la deuxième guerre mondiale, nous vous proposons de revenir sur ce moment de l’histoire et comme d’habitude nous allons le décliner selon les thématiques qui nous sont chères : la BD, le cinéma, les jeux vidéo, la musique et puis plein d’autres choses bien sûr.  Il fait suite au précédent Focus que nous vous avions proposé sur la Grande Guerre. Notre ... En savoir plus !
MaXoE > GAMES > Tests > PC > South Park : L’Annale du Destin – Ils sont de retour !
PC / PS4 / Xbox One
South Park : L’Annale du Destin – Ils sont de retour !
Bête, méchant et hilarant.

Appréciation de MaXoE
8
Appréciation des Lecteurs
1 / 52 / 53 / 54 / 55 / 5
En vingt ans d'existence et autant de saisons, South Park a largement dépassé son statut de série d'animation pour devenir un "objet" culte, un phénomène exploité au travers de nombreux médias et surtout une référence en matière d'humour régressif et irrévérencieux. Il était évidemment impossible que les aventures de Cartman et sa bande ne soient pas exploitées dans un jeu vidéo comme le jouissif South Park : Le Bâton de la Vérité dont le présent opus est la suite directe. Le tout est de savoir si L'Annale du Destin est un vrai et bon jeu ou simplement un collector sur lequel se précipiteront les fans de la licence, quel que soit son niveau de qualité. Amateurs de finesse et de bon goût, vous pouvez déjà trembler !

Non censuré !

Avant de rentrer dans le vif du sujet, il n’est sans doute pas totalement inutile de rappeler en quoi consiste cet univers créé en 94 par Parker et Stone. South Park narre les aventures drolatiques et absurdes d’une bande d’écoliers d’une Primary School dans une ville du Colorado très orientée middle-Class avec sa rue principale, ses petits commerces, ses établissements scolaires mais surtout une population locale qui semble réunir à elle seule toutes les déviances et les contradictions de la société américaine contemporaine. Composée de personnalités très contrastées (on y trouve tout de même un petit enfant Juif et un autre clairement antisémite), cette troupe évolue en marge d’un monde adulte dont elle souligne les incohérences et les perversions d’où un ton particulièrement abrasif. Mais ce qui constitue la marque de fabrique de la série, c’est cet humour décalé, outrancier et scatologique qui, affirmons-le sans ciller, peut ne pas plaire à tout le monde. Abordant des thèmes très sensibles comme l’homophobie, le racisme ou encore l’emprise des médias sur les consciences, c’est assez logiquement que South Park s’est heurté à une censure plus ou moins sévère. Ainsi, les versions européennes sur consoles de l’épisode Le Baton de la Vérité furent malheureusement amputées des séquences les plus osées. Pour éviter ce malencontreux écueil, il fallait posséder un PC et se rabattre sur une version complète hébergée sur Steam. Fort heureusement, South Park : L’Annale du Destin ne subit pas le même sort et c’est dans sa version intégrale que vous pourrez profiter des aventures de cette clique de bras-cassés et de leurs injures répétées.

Le véridique destin du bâton anal…

Le précédent épisode avait décidé de surfer sur le retour en grâce de l’Heroïc Fantasy largement initié par la success story du Seigneur de Anneaux. L’Annale du Destin change de cap pour aborder l’un des piliers fondateurs de la pop culture américaine à savoir l’univers des super-héros. Mais ici, nous évoluons bien loin des figures classieuses des franchises Marvel ou DC puisque nos kids préférés ont choisi de troquer les heaumes en carton et leurs épées en fer blanc pour des capes et des tenues plus proches du pyjama customisé que de la tenue high tech d’un Iron Man. D’ailleurs, L’Annale du Destin débute exactement où se termine le précédent opus et vous aurez encore l’occasion quelques minutes d’évoluer dans les rues de South Park, affublés de simili tenues de mage ou de guerrier elfique au rabais. Le pitch de cette histoire qui devrait tenir le joueur en haleine une grosse quinzaine d’heures est bien évidemment débile à souhait. Afin de supplanter la bande de super-héros rivale, celle des Potes de la Liberté, la Coon Team dirigée de manière tyrannique par Cartman entreprend de retrouver un chat perdu et d’empocher ainsi la coquette somme de 100 dollars. C’est pas crétin,  ça ?  Mais pour se hisser au panthéon des sauveurs planétaires, il faudra également soigner sa popularité et recueillir un maximum de fans. Ce sera d’ailleurs la première mission du personnage que vous incarnez, un nouveau venu dans la petite bourgade affichant un comportement tout aussi dysfonctionnel que ses compagnons.

L’Annale du destin propose donc un maximum d’exploration ce qui permet aux fans de découvrir l’ensemble des hauts lieux d’un South Park retranscrit à la perfection. Pour le coup, nous avons véritablement la sensation d’évoluer au cœur de la série d’animation et de son univers totalement décalé. On retrouve donc ce graphisme minimaliste immédiatement identifiable, un ton résolument trash et des situations d’une loufoquerie assumée. Peu de jeux proposent par exemple de devenir un maître es défécation maitrisant à la perfection le pousser-serrer ! Cette loufoquerie n’empêche pas les développeurs d’épingler ça et là les principaux travers de l’âme humaine  ou ceux d’une société américaine qui se fait souvent sérieusement épingler. Pourquoi le puritanisme intransigeant de certains honorables citoyens les empêcherait de consulter quelques revues hot, un tube de lubrifiant intime à portée de main ? Vous voyez bien ce que je veux dire ? Certains dialogues ou certaines situations sont à ce titre furieusement drôles et ne dépareilleraient pas dans les meilleurs épisodes de la licence. Seul petit regret, il semblerait qu’ils aient vraiment réussi à tuer Kenny…. On pourra regretter également l’absence des voix françaises officielles suite à un conflit entre les doubleurs et Ubi. Mais les véritables fans se rabattront presque automatiquement vers une VO qui reste le meilleur choix possible. Pour le reste, ce jeu est un véritable hommage à la série animée et la « patte » des créateurs Parker et Stone, ouvertement associés au développement, est plus que perceptible.

Gare ta gueule à la récré !

Mais le joueur ne se contentera pas d’explorer sa ville favorite afin de collecter des followers pour la page Instagram de la Team Coon ! Fort heureusement d’ailleurs, parce que cette collecte devient un brin fastidieuse tout comme celle, par exemple, de certains dessins exigés par un collectionneur que vous rencontrez dès le début de votre « héroïque périple ». Car South Park : L’Annale du Destin fait également la part belle aux combats. Après tout, nous sommes dans un trip à la Marvel, non ? Ces affrontements se déroulent au tour par tour sur une aire de jeu quadrillée qui rappelle un peu le fonctionnement d’un Chrono Trigger. Il s’agit donc d’élaborer une tactique de déplacement et de gérer les attaques des différents membres présents lors du combat. Du corps-à-corps, des coups à distance dont certains particulièrement puissants renforcent le caractère tactique de ces rixes. Il faut l’admettre, cette partie du gameplay est bien moins simpliste qu’il n’y paraît de prime abord et il s’agit d’optimiser parfaitement les pouvoirs de vos protégés en fonction de l’échelle d’initiative. On se prend rapidement au jeu, d’autant que la difficulté est très progressive et épouse judicieusement la montée en niveau de votre équipe. Pour les aider dans leur tâche, la Team Coon pourra collecter des objets  a priori anodins mais qui, après une petite séance de crafting, deviendront des items aux effets insoupçonnés. Pour vous épauler dans vos bricolages à la McGyver, le gérant d’un restaurant à tacos sera votre mentor attitré. D’ailleurs, les plus fins observateurs reconnaitront les traits grisonnants de Morgan Freeman, la série ayant souvent intégré des personnalités célèbres dans son casting. Au final, on se retrouve donc face à un jeu au gameplay protéiforme qui, s’il ne s’avère pas forcément très pointu, reste suffisamment fignolé pour donner envie de progresser dans votre quête de célébrité.

Testé sur PS4

Appréciation de MaXoE
8
Appréciation des Lecteurs
1 / 52 / 53 / 54 / 55 / 5

South Park reste encore et toujours un univers à part et franchement enthousiasmant. Ce nouvel épisode est une déclinaison ludique de qualité qui respecte au "prout" près l'esprit de la licence. Ce n'est évidemment pas un jeu taillé pour les gros joueurs même si son gameplay reste relativement étoffé. Mais il sera bien difficile pour le fan de passer à côté de cette aventure permettant de retrouver tout l'humour nonsensique d'une série animée qui reste une référence dans le domaine. Quant à ceux qui ne connaissent que très vaguement South Park et qui ne se pincent pas le nez à la première blague scatologique, voici un jeu qui pourrait bien les amener à rattraper leur retard. Au plus vite !
ON A AIMÉ !
- South Park comme si vous y étiez.
- Une version intégrale non censurée
- L'humour trash toujours rafraichissant.
- Un mode combat bien pensé.
ON A MOINS AIMÉ...
- L'absence des voix françaises officielles.
- La collecte laborieuse des Followers.
- Quelques baisses de rythme.
South Park : L’Annale du Destin – Ils sont de retour !
South Park : L'Annale du Destin
Editeur : Ubisoft
Développeur : Ubisoft San Francisco
Genre : RPG
Support(s) : PC, PS4, Xbox One
Nombre de Joueur(s) : 1
Sortie France : 17/10/2017