MaXoE Festival 2019MaXoE Festival 2019 MaXoE Festival 2019
Voici un nouveau Concours Comics du MaXoE Festival et aujourd’hui nous allons du côté de Delcourt en vous proposant de gagner chaque jour pendant 5 jours (à partir d’aujourd’hui jusqu’au dimanche 30 juin 2019, 23:59) un exemplaire de Slots de Dan Panosian ! Pour participer, vous devez répondre correctement aux questions qui vous sont posées sur cette page ! 🙂 En savoir plus !
Nous vous avons déjà proposé plusieurs Concours Jeux Vidéo sur consoles pendant cette édition 2019 du MaXoE Festival, place aux joueurs sur PC ! A partir d’aujourd’hui et jusqu’au jeudi 27 juin 2019 à minuit, nous vous proposons de gagner chaque jour une clé PC Steam pour jouer à Vampyr, le jeu de Focus Interactive développé par Dontnod. Et c’est sur cette page que cela se passe 🙂 En savoir plus !
Vous aimez les Comics ? Et bien cela tombe bien, nous aussi ! Avec notre partenaire Urban Comics, et dans le cadre du MaXoE Festival, nous vous proposons de gagner chaque jour à partir d’aujourd’hui et jusqu’au 28 juin 2019 minuit, 1 exemplaire de Clark Kent : Superman T0 ! Pour cela, rien de plus simple, il vous suffit de répondre correctement aux questions qui vous sont posées sur cette page ! 🙂 En savoir plus !
MaXoE > GAMES > Tests > PC > Retour sur The Crew : de l’importance d’être pro
PC / PS4 / Xbox One
Retour sur The Crew : de l’importance d’être pro
Et ça tombe toujours un peu sur les mêmes

Appréciation de MaXoE
8Sélection Best Of MaXoE
Appréciation des Lecteurs
1 / 52 / 53 / 54 / 55 / 5
Ah, The Crew... Si on l'avait testé pour sa sortie, on aurait probablement sorti les fusils d'assaut pour trouer l'impudent d'une série de plombs. Seulement voilà, le hasard ou la prudence ont fait que nos bons amis d'Ubi ne nous ont pas fait parvenir le soft, et qu'il a fini par tomber entre mes mains potelées par le truchement d'un achat compulsif. Et si, à sa sortie, The Crew s'est taillé une solide réputation, mais pas en bien, force est de reconnaître que les choses ont changé.
crew_ss6_full_166278

The Crew, c’est la promesse d’un MMO croisé avec un jeu de courses. Attendez, revenez, tas de sacripans, ne fuyez pas tout de suite ! Vous voilà donc dans la peau d’un avatar totalement transparent, une espèce de hipster sans intérêt, dont l’objectif est de venger son frère victime d’un règlement de compte au sein de leur gang. Ouais, t’en veux du scénar, ben en v’la. Sorti de prison, votre héros s’acoquine donc avec une fliquette pour réintégrer son gang et remonter les échelons jusqu’à retrouver et vaincre le V8, le chef de gang.

Dans les faits, comment cela se passe-t-il ? Déjà, on trouve un scénario, si l’on peut dire, qui justifie un mode solo lequel sert en réalité de tutoriel géant et long. Ce sera alors l’occasion de faire connaissance avec les différents types de course : contre la montre, checkpoints, courses pures, ramassage de colis (insupportable), élimination du dernier, etc, mais aussi des différents types de routes : autoroutes, circuits, tout terrain, marigots, tout y passe.

Petit à petit, vous allez gagner des niveaux, qui vous offriront des points de capacité pour booster votre conduite, vos gains d’expérience, votre argent, et ainsi de suite. Mais surtout, vous allez gagner de quoi équiper et customiser votre véhicule.

C’est là que le point qui a rebuté beaucoup de joueurs fait son entrée : si The Crew n’est clairement pas un simulateur, et ne s’est jamais prétendu tel, la conduite d’un véhicule au début a de quoi faire pousser des cris même au plus arcade des joueurs. Et il est vrai que la physique ou les performances d’un véhicule sont aberrants. Mais n’oublions pas, c’est un MMO. Un MMO, c’est du levelling. Et une fois au niveau max, justement, le contenu passera en partie par le fait d’améliorer votre véhicule. Et plus vous allez améliorer votre véhicule, plus il va ressembler à ce qu’il est dans la réalité en termes de sensations. Et il y a un écart réel entre un véhicule juste acheté et un véhicule monté au niveau 1299.
Cela passe par l’acquisition de pièces qui influeront sur l’une ou l’autre des caractéristiques de votre voiture, ce qui fait qu’entre deux véhicules 1299 des différences peuvent exister. Et ces pièces se récupèrent en faisant des courses ou en remplissant des défis.

the-crew-17

Car du contenu, il y en a. D’abord, il y a une solide cinquantaine de voiture, allant des voitures de circuit au Hummer. Ensuite, la plupart peuvent recevoir des kits pour rouler sur différents types de course. Ainsi, les voitures de départ vous sont livrées telles qu’elles. Mais pour pouvoir faire certaines courses, il faudra les équiper en conséquence, modifiant d’ailleurs au passage leur modélisation. Ainsi, la Nissan Skyline pourra faire des courses urbaines ou du rallye, selon vos goûts.

Parlons d’ailleurs un peu des types de courses : la Street, comme son nom l’indique, se passe en milieu urbain, au milieu de la circulation. Le Drift, lui, est du rallye, sur des terrains essentiellement boueux où l’adhérence est la clé. La Performance, ce sont des courses de vitesse. Le Raid, c’est du Rallye-raid, sans route (et de loin la préférence de votre serviteur). Enfin, le Circuit vous offre les courses les plus rapides, le plus souvent sur des circuits parfaitement plats , ces voitures n’étant pas faites pour les obstacles.

Le JvE (joueur contre l’environnement, donc l’ordi) va donc essentiellement consister à enchaîner des courses selon diverses modalités dans l’un ou l’autre des types. Vous pourrez aussi vous adonner à des défis, qui eux rapportent directement des pièces d’équipement, et vous demanderont d’effectuer un saut, de franchir des portes, de rester sur la route, et d’autres.

Certaines courses, à très haut niveau, sont d’ailleurs de grands moments, voire des défis. Ainsi, la course la plus longue du jeu doit se courir en 4 heures (un peu moins, en vérité) ! Et d’autres, qui durent une à deux heures, vous demandent simplement de rallier un point B à un point A par tous les chemins à notre convenance… D’autres vont vous demander de détruire un autre véhicule, comme une sorte de combat de boss.

Parlons d’ailleurs du terrain de jeu : les développeurs ont fait un super boulot en offrant une version miniature des etats-unis, avec tous les monuments et environnements. Ainsi, on pourra traverser les étendues gelées du klondike, le désert de la mort, les rocheuses, le Maine et ses forêts, avec un soin dans le décor assez bluffant. Et la liberté est totale : vous pouvez passer absolument partout. Notez quand même que traverser les USA d’est en ouest requiert environ une heure, ce qui fait un terrain de jeu considérable !

TheCrew_Com_061013

Du JcJ (joueur contre joueur) existe également, entre factions. Le problème étant que la faction dominante ayant des gains subtantiels chaque semaine, on assiste semaine après semaine à des départs vers cette faction-ci, tuant un peu la guerre des factions. En revanche, les courses en elle-même sont plaisantes. D’abord, on choisit un lobby, qui déterminera les courses auxquelles on aura accès. Puis, le chef de lobby (le mieux classé actuellement du lobby) choisira une course, mais aussi si les collisions sont prises en compte et s’il y a de la circulation. Puis, c’est la course elle-même, avec tout ce que cela implique comme crasses. Si l’équilibrage laisse un peu à désirer (les pilotes de Hummer ayant un peu tendance à piloter à la Alesi en se servant des glissières pour glisser dessus tranquillement), le plaisir est là et bien là, avec la fièvre de courses épiques, ceci d’autant plus que la défaite n’est pas trop frustrante puisqu’elle est terriblement rémunératrice. Et si, du fait d’une sortie précipité qui a abouti à un jeu mal fini et bourré de bugs, The Crew avait du mal à remplir ses lobbies au début, il n’en va plus de même aujourd’hui (à voir tout de même si Project Cars n’a pas trop dépeuplé le jeu).

A noter aussi, en parlant d’argent, que vous pouvez envoyer vos camarades faire des quêtes pour vous et vous rapporter des sous. En réalité, cela consiste à mobiliser votre camarade pendant quelques heures sans que cela change quoi que ce soit pour lui, à l’image d’un jeu Facebook.

J’en profite pour tordre à cou à un commentaire que j’ai trouvé assez affligeant : parfois, on a reproché au jeu d’être répétitif. C’est un MMO de course, il est donc assez logique de ne pas faire de combats à main armées ou de pilotage de vaisseau spatial ! En revanche, en matière de courses, les développeurs ont pris soin de varier autant que possible la proposition, nécessairement limitée mais bien exploitée.

Visuellement le jeu est plutôt abouti. Si on regrette l’absence d’un rétroviseur interne, la modélisation et la customisation des véhicules sont tout à fait satisfaisantes, tout comme la retranscription fidèle du bruit des moteurs. En revanche, si les décors naturels sont souvent fort réussis, les villes sont un peu pauvres, un peu chiches, et on préférera les banlieues pavillonnaires aux centre-villes.

the-crew-beta-preview-video-impressions-21
Appréciation de MaXoE
8Sélection Best Of MaXoE
Appréciation des Lecteurs
1 / 52 / 53 / 54 / 55 / 5

Il y a de nombreuses façons de jouer à The Crew. En dilettante, pour rouler tranquillement et découvrir des petits coins avec son véhicule favori. En méticuleux, pour chercher tous les secrets du jeu (la signature d'Ubi). En acharné pour remporter toutes les courses, en JcE ou JcJ. En décalant la sortie de 3 ou 4 mois, Ubi aurait eu un superbe produit à vendre. En l'état, l'éditeur s'est tiré une balle dans le pied en attirant sur son jeu les foudres de la presse et des joueurs en le sortant beaucoup trop tôt, et il n'y a plus que des testeurs indépendants comme nous pour reprendre le jeu sur fonds propres aujourd'hui et vous dire que oui, vraiment, il en vaut la peine.
ON A AIMÉ !
- Le terrain de jeu
- Des quêtes originales (les combats de boss)
- Un PvP peu frustrant
- Du 4x4 dans les Rocheuses !
- C'est français !
ON A MOINS AIMÉ...
- Des données techniques curieuses parfois
- La guerre des factions mal gerée
The Crew
Editeur : Ubisoft
Développeur : Asobo Studio
Genre : Course MMO
Support(s) : PC, PS4, Xbox One
Nombre de Joueur(s) : Solo, multi en ligne
Sortie France : 02/12/2014