Ken Follett – écrivain gallois spécialisé dans les romans historiques et d’espionnages – publiait en 1989 Les Piliers de la Terre, un roman fleuve sur l’Angleterre du XIIe siècle et qui relate l’histoire de la construction d’une cathédrale, celle du prieuré de Kingsbridge, le tout sur fond de guerre civile entre deux prétendants à la couronne. En 2007 paraît Un Monde sans Fin qui fait suite aux événement des Piliers de la Terre, deux ... En savoir plus !
MaXoE > GAMES > Tests > PC > Battlefield 4 : un solo en progression et un multi ravageur
PC / PS3 / PS4 / Xbox One / Xbox360
Battlefield 4 : un solo en progression et un multi ravageur

Appréciation de MaXoE
8Sélection Best Of MaXoE
Appréciation des Lecteurs
1 / 52 / 53 / 54 / 55 / 5
Battlefield 3 est sorti il y a 2 ans. Il nous avait ébloui par des graphismes de feu et par un multi terriblement bien maîtrisé. Le mode solo, bien que plaisant, ne supportait pas la comparaison avec celui de son concurrent Call Of Duty, du point de vue du spectacle du moins. Car Battlefield privilégie les grands espaces et les combats un peu plus austères, un peu moins tape-à-l'oeil. Il existe, plus ou moins, deux clans sur le FPS guerrier, mais chacune de ces licences a ses qualités et ce Battlefield 4 ne va pas nous faire mentir.

battlefield4-haut 

 

Battlefield_4_jaqVous incarnez Recker, le chef d’une escouade de 3 ou 4 personnes (en fonction des circonstances). On y retrouve Irish, une grande gueule mais aussi un grand coeur et Pac un bon petit soldat, prompt à obéir à tous les ordres. Premier point positif, on apprécie ces personnages, on s’y attache assez rapidement.  

La campagne solo ne surprend guère. Elle est tout bonnement dans la même veine que celle de Battlefield 3.  Partant de ce principe, on peut toutefois noter une amélioration par rapport à son prédécesseur. Les phases spectaculaires sont plus nombreuses qu’auparavant et le récit a gagné du terrain. On arrive ainsi à comprendre à peu près les tenants et les aboutissants de tout cela et les personnages de votre escouade ont vraiment de la  consistance. 

Et puis cette campagne sait mieux alterner les phases d’exploration un peu pépères et les moments plus rock’n roll. On apprécie les passages dans les couloirs étroits des bateaux, on adore la défense du pont de votre navire-QG ou encore les phases en bagnole. Moins drôles, certaines missions vont vous casser les reins. Je pense notamment à cette phase en terrain découvert, terrain occupé par des chars ennemis. Sans intérêt et particulièrement bourrin quand vous êtes vous-même aux commandes d’un char. A noter que cette mission  bénéficie en plus de graphismes plutôt moyens (qui oublient parfois de plaquer leurs textures). Mais nous reviendrons sur les graphismes un peu plus loin dans ce test.

 

Retenez tout de même que l’on va vers le mieux même si cette aventure solo souffre de perte de rythme parfois. Mais on retrouve la patte Battlefield avec ses zones ouvertes et donc ses multiples possibilités d’occire l’ennemi. Ainsi malgré quelques concessions au grand spectacle, les aficionados de la licence y retrouveront leurs petits.  L’IA reste dans la norme de ce genre de production, c’est à dire sans surprises. 

Le système de points mis en place vous récompense en fonction de vos faits d’arme (tir en pleine tête, travail en escouade, …), cela va pousser chacun d’entre nous à recommencer les missions pour améliorer sa performance et la montrer au monde entier. Bonne idée. 

Oui cette campagne peut paraître un peu plus molle que celle d’un Call Of Duty mais c’est aussi la patte Battlefield, c’est aussi ce qu’attend son public. On ne cherche pas le grand spectacle à tout prix, on veut aussi des affrontements plus techniques, plus alambiqués. Signalons d’ailleurs que le titre permet, petit écart vers le FPS tactique, d’indiquer à vos compagnons d’armes quelle cible attaquer en priorité.

On apprécie toujours autant le fait que les éléments de décor soient destructibles. Vos grenades ont un véritable effet destructeur, on a vraiment une impression d’immersion dans la bataille, ça, il y a peu de FPS qui peuvent le proposer.  

battlefield4-2

C’est beau, enfin pas tout le temps 

Graphiquement le titre souffle le chaud et le froid. Certaines fois on est ébloui par la beauté des décors. Prenez, par exemple, ces séquences dans les coursives des navires ou encore dans les égouts. Les lumières sont parfaites et on peut apprécier tous les détails corporels de nos coéquipiers. La nature est magnifiquement modélisée aussi. Par contre, en espace moins confiné, on sent que le titre tire un peu trop sur la corde de la PS3. Les textures perdent en finesse et le clipping montre le bout de son nez. C’est franchement désagréable surtout quand on voit ce que le soft est capable de faire par moments. 

 

Multi en pleine Levolution

L’intérêt du soft est clairement dans le multi. Sept modes de jeu nous sont proposés. Passons sur le deathmatch par équipes qui, bien qu’indispensable, ne rend pas hommage aux mécaniques de jeu de BF 4. Car oui, le multi de Battlefield se déguste plus dans la finesse (enfin si on peut dire ça de ce genre de jeu). Cette finesse on la retrouve un peu plus dans match à mort en escouade. A quatre vous affrontez 3 autres équipes. Là on a une vraie sensation de collaboration. 

On retrouve également Ruée, il s’agit, sur une carte de taille moyenne, soit d’attaquer des objectifs, soit de les défendre. Les affrontements ressemblent un peu à une course contre la montre vers ces objectifs. Mais ce n’est pas déplaisant.

Conquête est la marque de fabrique du multi de Battlefield. Sur une carte géante, vous essayez de capturer des points sur la carte. Tout y est, hélicoptères, tanks, jetski, … C’est la foire d’empoigne et en grande envergure. Toujours aussi efficace ce mode. Domination est aussi une vieille connaissance, c’est le même principe que le précédent mais sur une carte plus restreinte et sans véhicules. Nous on a cette petite préférence pour les joutes à pied. 

Grosse nouveauté de ce multi : anéantissement propose des parties beaucoup plus longues et tactiques. Emparez-vous d’une bombe larguée au hasard sur la carte et armez-la sur un des sites stratégiques de l’ennemi. Cela donne lieu à des affrontements serrés passionnants. Enfin, désamorçage est un mode qui ne fait pas de cadeau avec l’absence de réapparition, avec les mêmes objectifs que ceux d’anéantissement. 

battlefield4-1

Bref, on sent la grande maîtrise de DICE dans le domaine et comme vous le savez, ce sont ces modes qui sont mis en avant par rapport au solo. 

Et puis cette année, il y a le principe Levolution qui entre dans la danse. C’est la possibilité de totalement changer la physionomie d’une carte en détruisant toute une partie comme faire s’écrouler totalement un gratte-ciel. C’est une sortie de mise à l’échelle du fameux moteur physique de DICE. Sympa, cela permet de largement varier les plaisirs et cela contribue à un réalisme encore accru. Bien sûr, on ne peut pas tout détruire, les zones concernées sont fixées par les développeurs, mais c’est franchement novateur dans le monde des FPS. 

On retrouve aussi le mode Commander qui permet à un joueur de donner des ordres à sa troupe. C’est une très bonne nouvelle, nous on adore !  

Enfin, les 10 cartes proposées sont aussi de très belle facture. Le level design va vous obliger à improviser pendant le combat et il y en a pour tous les goûts : zones ouvertes et lieux plus confinés sont au menu ! 

 

Le bilan 

A l’heure du bilan, nous voilà face à un Battlefield très efficace. Sa campagne progresse un peu même si elle déplaira aux fans de grand spectacle. Le multi est lui une fois de plus un modèle du genre. Les modes sont nombreux et les affrontements sont passionnants. En tout cas, on retrouve la patte Battlefield qui le différencie irrémédiablement d’un Call Of Duty. 

Avant de finir ce test, nous voulions vous signaler un petit souci. Sur PS3 (à vérifier sur les autres supports), si vous éteignez la console sans quitter le jeu vous avez de fortes chances de perdre toutes vos données de campagne. On attend le patch ! 

 

Testé sur une version PS3

 

Appréciation de MaXoE
8Sélection Best Of MaXoE
Appréciation des Lecteurs
1 / 52 / 53 / 54 / 55 / 5

Battlefield 4 ne révolutionne pas la licence. On en attendait peut-être un peu trop de ce côté là. Cela dit, il reprend la recette du 3ème épisode et l'améliore considérablement. La campagne solo est beaucoup plus agréable. Mais le point d'orgue, c'est bien sûr le mode multi, peaufiné à l'extrême et bénéficiant du moteur Levolution, véritable nouveauté du titre. Les joutes sont jouissives, ne laissant que peu de place au hasard ou à la chance. Non, il faut être aguerri pour s'en sortir et rien que pour cela Battlefield 4 est un des meilleurs FPS multi du marché.
ON A AIMÉ !
- Le moteur Levolution
- Un multi toujours aussi bien pensé
- Le système de scoring dans la campagne
- Quelques séquences spectaculaires ...
ON A MOINS AIMÉ...
- ... Mais quelques combats trop austères
- Les graphismes inégaux
- Quelques baisses de rythme dans le solo
Battlefield 4
Editeur : EA
Développeur : DICE
Genre : FPS
Support(s) : PC, PS3, PS4, Xbox One, Xbox360
Nombre de Joueur(s) : 1-24
Sortie France : 31/10/2013