Focus Harry Potter
Calendrier de l'Avent MaXoE 2018
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
MaXoE > GAMES > Tests > Autres > Les jeux de société : Quarriors
Autres
Les jeux de société : Quarriors

Appréciation de MaXoE
7
Appréciation des Lecteurs
1 / 52 / 53 / 54 / 55 / 5
Cette semaine, j'ai hésité à vous parler d'un jeu apéro très sympathique baptisé "Contrario". Il s'agit de deviner un mot, un titre ou une expression en prenant son contraire, ses synonymes ou des associations d'idée. Ainsi, "éteindre l'eau" pour "allumer le feu", "cravache berlinoise" pour "baguette viennoise" ou encore, le préféré des fans, "framboise tsoin tsoin" pour "fraise tagada". Mais comme vous pouvez le voir, le principe est acquis en trois lignes, autant dire qu'en faire un article n'est pas très pertinent, alors qu'il suffit d'une intro pour dire qu'on ne va pas faire l'article pour le camoufler discrètement. Quel talent. Non, cette semaine, nous allons parler d'un jeu original baptisé Quarriors.

osselets

Wizkid est une maison de qualité. On la pensait disparue mais elle est toujours là, et offre à nos mimines toujours avides une nouvelle création, à savoir le premier jeu de dicebuilding. Vous connaissez peut-être le deckbuilding, à travers par exemple les excellents Legendary et Nightfall chroniqués dans ces lignes. Mais ici, les dés remplacent des cartes.

Au début de la partie, chaque joueur reçoit un pool de dés identiques, et on détermine, aléatoirement, 7 créature et 3 sorts. On pourra d’ailleurs regretter le relatif manque de choix des créatures, puisqu’il n’y en a qu’une petite dizaine présentes simplement avec des forces différentes. Sachant qu’il en faut 7 et qu’on ne peut pas avoir deux versions d’une même créature, on voit que le pool tourne rapidement en rond. Cela sent l’extension prochaine et onéreuse.

A chaque tour, un joueur va piocher 6 dés dans son sac personnel et opaque.

– Certains lui donneront des liquidités, baptisées justement quidités, qui lui permettront d’acheter de nouveaux sorts ou de nouvelles créatures, sous la forme de dés, qu’il placera dans sa défausse.

– D’autres lui donneront un effet instantané, comme piocher un ou plusieurs dés supplémentaires ou relancer des dés déjà présents.

– D’autres encore sont des sorts, qui ont des effets instantanés ou peuvent être conservés pour un usage ultérieur.

– Enfin, les derniers sont des monstres que l’on peut envoyer en zone de combat en payant un coût égale à leur niveau. Evidemment, plus un monstre a un niveau élevé, plus il est fort.

Chaque dé a une carte de référence qui rappelle ses capacités spéciales ainsi que ce qui figure sur les 6 faces du dé. Cela permet de savoir statistiquement ce que l’on peut obtenir ou pas. Ainsi, par exemple, un dé « monstre » aura 3 faces qui fourniront des quidités, une qui donnera le monstre niveau, une le niveau 2 et une le niveau 3.

Au début de son tour, chaque joueur gagne, pour chaque monstre encore présent dans sa zone de combat, des points de gloire dont le montant varie selon le monstre concerné, puis défausse ce monstre. A noter, évidemment, que certains sorts font gagner davantage de points de gloire car, bien entendu, ce sont les points de gloire qui font gagner dès lors que l’on atteint 12, 16 ou 20 points selon que l’on joue à 2, 3 ou 4.

Quarriors5

Précision : la boîte a changé lors de la traduction en VF

Enfin, bien entendu, les monstres servent à combattre. On fait d’abord la somme du score d’attaque de tous les monstres du joueur actif. Supposons qu’il ait 6 points. Il attaque d’abord chez X, qui a deux créatures. Il envoie la première défendre, elle a 2 de défense, elle est détruite, l’autre aussi a 2 de défense, il reste 4 de force au joueur actif, il la détruit aussi. X ne marquera donc pas de points grâce à ses monstres. Puis, le joueur actif va attaquer Y avec toujours 6 de force : la force totale se reporte chez chaque adversaire.Supposons que Y ait aussi un monstre à 2 et un monstre à 5. Il va d’abord envoyer celui à 2, qui sera détruit, puis celui à 5, qui survit. En faisant l’inverse, il aurait préservé un monstre sans doute beaucoup moins rentable.

Notons au passage qu’à chaque tour, pour chaque monstre encore présent dans sa zone de combat, le joueur peut sacrifier définitivement un dé de sa défausse, ce qui permet d’épurer son stock de dés. Car bien sûr, lorsque son sac est vide, le joueur va y mettre toute sa défausse, et il a donc intérêt à purger tous les dés qui lui apparaissent moins utiles.

Quarriors est un très bon jeu, qui ne se renouvelle hélas pas suffisamment, mais qui est original et très addictif. De plus, si les dés impliquent forcément une part de chaos et une absence de lisibilité stratégique, le choix des dés a tout même une importance considérable et l’on arrive à forcer un peu les statistiques en pensant bien son stock de dés. De plus, évidemment, chaque lancer amène son lot de stress en espérant avoir la face désirée, ce qui introduit une dose de suspens qui renforce assez le plaisir.

quarriors6

Le jeu est intégralement en français, rassurez-vous

Appréciation de MaXoE
7
Appréciation des Lecteurs
1 / 52 / 53 / 54 / 55 / 5

En somme, un jeu peut-être pas indispensable, mais à même de réjouir tout public de gamers, et qui aura au moins un peu le mérite de changer un peu les habitudes de vos soirées ludiques ! Quarriors, ça coûte 45 euros (130 dés, quand même), ça dure une trentaine de minutes, c'est de deux à quatre joueurs. Et n'oubliez pas : on n'arrête pas de jouer parce qu'on vieillit, on vieillit parce qu'on arrête de jouer !
ON A AIMÉ !
- Original
- Prenant
ON A MOINS AIMÉ...
- Un brin répétitif
Quarriors
Support(s) : Autres