MaXoE > GAMES > Tests > PS4 > Kingdom Hearts III Re-Mind : Un DLC Final… Mix !

Kingdom Hearts III Re-Mind : Un DLC Final… Mix !
A réserver aux fans

NOTE DE MaXoE
7
VOTE DES LECTEURS
1 / 52 / 53 / 54 / 55 / 5
Juste un petit mois après sa disponibilité sur PS4, le DLC Re-Mind de Kingdom Hearts III est arrivé sur Xbox One. Cette extension dévoilée depuis la fin avril 2019 contient-elle assez d’éléments et surtout éclaircit-elle enfin certains mystères de KHIII ?

Nous y voilà, après le test de KH 1.5 + 2.5 ReMIX ainsi que celui de KH 2.8 Final Chapter Prologue sur PS4 et Xbox One, il était inconcevable pour nous de ne pas vous parler du DLC Re-Mind de KHIII en bonne et due forme. Cette extension, servant en quelque sorte de remplacement à une version Final Mix des KH de base, entend éclairer certains points étant en suspens mais aussi, comme pour les versions boostées, contenir des informations sur le(s) prochain(s) volet(s) de la série.

Disponible uniquement en téléchargement (version avec ou sans le concert du Kingdom Hearts Orchestra -World of Tres-), Re-Mind n’est pas un stand-alone puisqu’il nécessite KHIII pour fonctionner.

N’hésitez d’ailleurs pas à relire notre test et notre appréciation de l’épisode afin de vous rafraîchir la mémoire sur les mécaniques de gameplay. Encore une précision, si vous n’avez pas encore joué ou n’avez pas fini KHIII, ne lisez pas ce qui suit sous peine de spoils forcément majeurs sur l’aspect scénaristique car cette partie se situe à la toute fin de KHIII.

Re-Mind : un axe scénaristique et un gameplay plaisant mais beaucoup trop court

Ce DLC Re-Mind est composé de trois parties : l’aspect scénaristique Re-Mind, l’épisode Limit Cut qui y fait suite, ainsi que l’Épisode Secret. Mais pour accéder à ces deux derniers, il faut les débloquer au préalable, on ne risque donc pas de s’emmêler les pinceaux sur l’ordre à suivre.

Procédons dans l’ordre. Re-Mind se passe après les multiples affrontements et le combat final de KHIII, plus précisément après la première séquence de la cinématique de fin elle-même. On se retrouve dans une sorte de « méli-mélo » temporel. C’est assez complexe dit comme cela, mais maintenant on a prit l’habitude des « morceaux fragmentés » avec la série.

Ici c’est Kairi qui manque à l’appel, et une fois de plus Sora décide de suivre son cœur en espérant la retrouver, après avoir vu son ami Chirity qui le met en garde en lui précisant que s’il continue dans cette voie il perdra son pouvoir de l’Éveil et que son être même disparaîtra de ce monde. Malgré les conseils reçus de Chirity et de ses amis, Sora est prêt à ce sacrifice, il est alors projeté dans le passé durant le passage initial à la Nécropole des Keyblades et va vivre un axe « temporel » parallèle au sien.

Cette partie scénaristique lève enfin le voile sur certains mystères de KHIII comme le retour de certains protagonistes « non expliqués » initialement. Évidemment, les fans seront ravis de découvrir ces moments passés sous silence mais aussi les différents points de vue visibles dans de multiples cinématiques. Oui, c’est sans doute le point « faible », les séquences jouables dans cette première partie sont peu nombreuses et ce morceau Re-Mind se boucle en à peine quatre heures, cinématiques incluses.

Bien que justifié de manière scénaristique, on n’échappe pas non plus à quelques recyclages de boss ainsi que du lieu initial. Mais on ne peut pas nier le plaisir ressenti manette en main lors de l’exploration inédite de Scala Ad Caelum. Le dernier monde de KHIII est enfin accessible hors boss, on s’y balade tranquillement en affrontant quelques monstres connus, on résout de petites énigmes, on est à la recherche de coffres, et l’on est encore une fois sous le charme des effets visuels et rendus du soft sous l’Unreal Engine 4. Malheureusement, on se répète, cette exploration est véritablement trop courte, et l’on aurait aimé en avoir beaucoup plus.

On a aussi apprécié les affrontements. Épiques, dynamiques et toujours aussi nerveux, ils mettent cette fois les autres protagonistes connus au centre du soft. D’ailleurs quand cela est possible, on vous conseille vivement d’incarner l’un des autres Gardiens de la Lumière afin d’avoir la difficulté plus en adéquation avec ce moment précis, et en plus cela permet de découvrir de nouveaux effets visuels et animations absolument superbes durant chaque combat. Par contre, quand le choix est possible, garder un Sora Level 99 équipé d’une Keyblade Ultima Arma dans une difficulté experte ou critique ne constitue aucune difficulté, et l’on a vite fait de les terrasser, on préfère vous prévenir.

Episode Limit Cut : des combats de boss redoutables

C’est dans l’épisode Limit Cut que les choses se gâtent d’une belle manière. Tout d’abord, l’axe scénaristique évolue et après la première séquence faisant suite à Re-Mind, un an s’écoule, et cette fois c’est un autre Gardien de la Lumière qui est absent. Comme les divers héros s’adonnent à sa recherche depuis un an, et avec les informations possédées via les cinématiques, c’est tout autant de possibilités de voir différents jeux vidéo KH à venir, et ce même si les héros prennent connaissance d’une hypothétique destination de ce Gardien disparu à la fin des affrontements. Nous le savons, le quatrième véritable volet n’arrivera pas pour tout de suite comme l’avait dit Tetsuya Nomura mais espérons juste que tout sera regroupé dans un opus grandeur nature avec de belles surprises. Wait and See donc.

Plutôt que d’amener de l’exploration, cette partie se concentre essentiellement sur des combats de boss avec le retour des membres de l’Organisation XIII. Non pas celles et ceux que l’on avait affrontés avec difficulté dans KHII Final Mix, mais la véritable Organisation XIII. Treize affrontements intenses nous ont attendu avec une belle rehausse de difficulté pour chaque boss par rapport à la partie Re-Mind et ils sont même plus forts que ceux de KHII. Pour se défaire des ennemis en haute difficulté, il faut vraiment user de tout ce que l’on connaît de ce KHIII : parades, roulades, magies, techniques, cuisine, équipement, Keyblade Ultima Arma de préférence et être Level 99. Ensuite, évaluer les patterns pour savoir quand placer chaque attaque/parade/contre-attaque est primordial. Sur les treize membres de l’Organisation XIII, on doit tout de même dire que trois d’entre eux ont succombé à nos assauts très rapidement : Marluxia, Riku Obscur ainsi que Xemnas. Les autres nous ont donné un peu plus de fil à retordre, un bon point !

Episode Secret : un boss à s’en arracher les cheveux

Les événements contenus dans l’Épisode Secret (la troisième « grosse partie ») font suite aux informations de l’Épisode Limit Cut mais il n’y a toutefois pas d’indication précise sur le temps écoulé, il peut aussi bien s’agir de l’après-cinématique de fin immédiate, ce qui paraît plausible, qu’une sorte de « réveil » un an après et donc après les dires de l’Épisode Limit Cut, voire même un entre-deux. Ici, on retrouve le Gardien de la Lumière disparu que l’on incarne pour une ultime et âpre bataille. Mais c’est aussi l’occasion d’en savoir un peu plus sur le(s) futur(s) monde(s) à visiter, un teasing qui se fait assez fréquent au sein de la licence dans les épisodes secrets. Dans tous les cas, l’attente de la suite sera longue mais cet ultime affrontement est l’un des plus difficiles qu’il nous a été donné de vivre dans la série Kingdom Hearts.

Trois parties et des bonus

En plus de ces trois parties distinctes (Re-Mind, Episode Limit Cut et Episode Secret), ce DLC offre quelques éléments supplémentaires. Tout d’abord la « Compo Photo », il s’agit d’un mode où l’on peut, via des décors, personnages ainsi que des poses, créer des tableaux divers : un moment de détentes entre ami(e)s, ou alors une scène de combats, etc… De quoi se prendre pour un animateur-photographe. Ensuite, on a le mode Diaporama permettant de créer des vidéos musicales à partir de thèmes sonores et de photos prises en jeu.

Enfin, on quitte « la réalisation » pour revenir à du pur gaming avec le Menu Premium. Concrètement dans toutes les parties du jeu (principal et DLC), on peut se durcir ou se faciliter la difficulté générale via deux options distinctes. Soit on utilise des codes d’Avantages (tuer les ennemis en un seul coup, etc…) pour avoir une Aventure Facile, ou alors des codes Handicaps comme une interdiction de soin, une défense à zéro, etc… pour une partie complexe, le tout sous réserve du choix de difficulté de départ. L’expérience peut donc largement varier par rapport à ces choix, même si les personnes ayant déjà fait les 100 % n’y trouveront que peu d’intérêt mis à part l’obtention de succès.

Toujours aussi agréable

On vous l’a déjà dit, cette extension dispose de belles animations et effets visuels toujours aussi agréables à regarder, le rendu sous UE4 fait encore des merveilles, mais l’on note tout de même des ralentissements durant la « seconde phase » face à Xemnas et dans les sous-sols de Scala Ad Caelum.

Du côté audio, les nouvelles sonorités et les réarrangements des compositions de Yoko Shimomura sont un plaisir à écouter. Parlant de musiques justement, si vous voulez opter pour l’édition comprenant le concert de Kingom Hearts Orchestra Tour -World of Tres-, sachez qu’il est interprété par l’Osaka Symphony Orchestra, accompagné par le pianiste Benyamin Nuss, le tout sous la baguette d’Alexandra Cravero. Que dire si ce n’est qu’il s’agit d’un pur plaisir pour les yeux et les oreilles.

Testé sur Xbox One X

NOTE MaXoE
7
VOTE DES LECTEURS
1 / 52 / 53 / 54 / 55 / 5

Avec ce DLC Re-Mind, Square Enix nous ajoute son édition « Final Mix ». Si l’on y trouve une difficulté modulable qui permet de se donner des challenges plus élevés via des Handicaps ou de se faciliter la vie, les principaux avantages viennent des combats de boss redoutables, dont celui de l’épisode secret nécessitant de la maîtrise et de la technicité pour être vaincu. Ainsi que de l’axe scénaristique, levant le voile sur certains mystères de KHIII, laisse présager de multiples suites. Malheureusement si l’on prend du plaisir à parcourir cet axe, celui-ci se révèle beaucoup trop court et nous laisse sur notre faim. Alors à qui se destine cette extension ? Eh bien plus aux fans avertis et conscients des apports d’une version Final Mix et qui aiment les challenges. Pour les autres, si seul l’axe scénaristique les intéresse, le prix risque de les refroidir un peu.
ON A AIMÉ !
- L’exploration de Scala Ad Caelum
- Des combats plus difficiles et stratégiques !
- L’OST/L’aspect visuel
- Les ajouts scénaristiques
- Le Menu Premium
- Jouer avec les autres protagonistes
ON A MOINS AIMÉ...
- Quelques ralentissements
- La partie Re-Mind trop courte et trop facile
Kingdom Hearts III Re-Mind : Un DLC Final… Mix !
Kingdom Hearts III Re-Mind
Editeur : Square Enix
Développeur : Square Enix
Genre : Action-RPG (ARPG)
Support(s) : PS4, Xbox One
Nombre de Joueur(s) : 1
Sortie France : 25/02/2020

Sur MaXoE, il n'y a PAS DE PUBLICITÉ Par contre, vous pouvez nous en faire sur les réseaux sociaux







Combien de jeux achetez-vous par mois, tous supports confondus ?





Loading ... Loading ...