Focus Spécial Joker
A l’occasion de la sortie du film Joker au cinéma, nous vous proposons depuis le début de la semaine un Focus Spécial consacré au Joker, un personnage que vous pouvez retrouver sur grand écran mais aussi en Comics. Et c’est justement l’objet de ce Concours avec Urban Comics que nous lançons aujourd’hui jusqu’à dimanche minuit qui vous permettra peut-être de gagner un lot comprenant 2 Comics : Joker Renaissance + L’homme Qui Rit ! Pour ... En savoir plus !
MaXoE > GAMES > Tests > PC > Dragon’s Dogma Dark Arisen : Une stabilité enfin là !
PC / PS3 / PS4 / Xbox One / Xbox360
Dragon’s Dogma Dark Arisen : Une stabilité enfin là !
Dommage qu'il n'y ait pas eu un peu plus d'attention...

Appréciation de MaXoE
7
Appréciation des Lecteurs
1 / 52 / 53 / 54 / 55 / 5
Il y a de cela 5 ans sortait Dragon's Dogma, un RPG à l'Occidentale sur PS3, Xbox 360 et PC. "L'extension" ou si vous préférez "la version +" Dark Arisen sortait un an plus tard en 2013, cette version permettait d'accéder à une nouvelle zone supplémentaire en plus de contenir le jeu d'origine. Aujourd'hui, Capcom réédite son titre, et comme tout "Remaster", le soft bénéficie d'un lifting HD. Cette cure de jouvence sera-t-elle suffisante pour (re)plonger dans ce titre ?

Le dragon d’une vie

Nous avions déjà pris la peine de tester Dragon’s Dogma Dark Arisen lors de l’année de sa sortie, nous n’allons pas reparler de tous les détails que vous pouvez retrouver dans notre test du jeu, mais allons nous concentrer sur la valeur de ce « remaster/portage ». Faisons un bref rappel de l’histoire et du gameplay du titre. 

Tout commence dans un village, un dragon des plus féroces attaque la cité. Ni une, ni deux, notre avatar
(masculin ou féminin, que l’on peut personnaliser à son goût) se bat avec la bête. Mais en à peine quelques secondes, le dragon vainc notre avatar et lui vole son coeur avant de le manger. Quelques jours après l’attaque, notre avatar revient à lui mais sans coeur, il est surnommé « L’insurgé » par les habitants du village. Il se met alors en quête de « vengeance », il ou elle traque la bête pour récupérer son bien, à savoir son coeur. 

Un gameplay identique mais…

Revenons maintenant à l’essentiel du gameplay de Dragon’s Dogma Dark Arisen. Tout d’abord, il faut savoir que pour ce Remaster aucune nouveauté ne fait son apparition, hormis la possibilité de rendre les pions muets, tout le reste reprend les bases de 2013 de Dark Arisen avec notamment des trajets moins chers.

Au début on a le loisir de choisir parmi l’une des neuf classes disponibles (archer-mage, assassin, paladin,…), en fonction de la classe choisit et donc de l’armement, cela aura une influence sur notre manière de jouer. Puis on parcourt un monde ouvert dans un univers fantasy en remplissant de nombreuses quêtes annexes, en faisant progresser notre personnage, en lui allouant des pions pour l’aider et en affrontant des monstres.

RPG oblige, du côté de l’équipement et des menus, on a beaucoup de choses à faire : entre changer l’équipement de son poulain ou de sa pouliche (casque, armure…), combiner des objets entre eux, apprendre de nouveaux talents liés à sa classe (en dépensant des points spécifiques), et même acheter / vendre des équipements auprès de marchands. C’est donc relativement complet, même si évidemment certains pourront trouver qu’il y a trop de menus et qu’ils ne sont pas ergonomiques.

D’ailleurs en parlant de menu, il est dommage qu’en plein jeu (combat compris), on soit toujours obligé de passer par le menu pour pouvoir utiliser un consommable. Pour ce Remaster, les développeurs auraient pu simplement ajouter une touche de raccourci pour plus de confort. C’est un peu à l’ancienne dirons-nous, mais cela n’entache pas forcément l’expérience de jeu en général.

A présent (re)parlons du système de pions, ces « subalternes » qui nous aident en combat. Gérés par l’IA, trois pions peuvent nous accompagner, l’un étant créé par nos soins : il engendre donc expérience, et est personnalisable mais pas les deux autres que l’on recrute chez le voisin. Pour faire simple, ces deux mercenaires supplémentaires sont recrutables via des fonctionnalités en ligne (si l’on joue en ligne).

Ce sont des combattants qui ne gagnent pas en niveau, il faut donc les changer régulièrement pour adapter le groupe à la situation. Ces pions peuvent ensuite recevoir des ordres de notre part, comme « en avant » pour foncer. Ils sont assez utiles même si certaines fois leur IA ne fait pas ce qu’on leur demande : la bataille fait rage et l’un des pions attend ailleurs, ou effectue un sort imprévu.

Du côté des combats, ils sont plutôt dynamiques, on dégaine son arme, on utilise des skills, on se protège,… L’action tient plutôt en haleine surtout grâce à la fluidité qui ne vacille pas. Oui, Capcom a fait un travail la dessus, et on va y revenir tout de suite dans la partie consacrée à la technique de ce Remaster.

… Plus fluide !

Disons-le tout de suite, il ne faut pas s’attendre à un travail radical qui transforme le titre. En cinq petites
années, c’est sûr que le titre a subi un coup de vieux mais le travail du lifting HD se remarque tout de même. Les textures sont un peu plus fines, la distance d’affichage est plus grande, les effets de lumière sont mis plus en avant, mais le gros du travail n’a pas spécialement été concentré là-dessus, puisqu’on a toujours du clipping et popping d’ennemis, ce qui, logiquement, n’aurait plus dû être le cas aujourd’hui.

Par ailleurs, on se souvient que la version Xbox 360 souffrait de fortes déchirures, ici, elles ont complètement disparues. Non le gros du travail se situe ailleurs, notamment avec des temps de chargement plus courts mais surtout avec une meilleure fluidité pour le titre. On ne va pas se mentir, le titre ne fait pas du 60FPS, mais enfin du 30FPS stable, oui, on insiste, stable ! Et ça, ça fait plaisir puisque les combats et l’exploration en ressortent plus agréables qu’auparavant.

Testé sur une version Xbox One

Appréciation de MaXoE
7
Appréciation des Lecteurs
1 / 52 / 53 / 54 / 55 / 5

Dragon's Dogma Dark Arisen n'est pas un Remake mais bel est bien un Remaster, et en tant que tel, il bénéficie logiquement d'améliorations en passant sur PS4 et Xbox One. Si vous avez déjà fait le titre dans sa version Dark Arisen, il n'est absolument pas obligatoire de repasser à la caisse, si ce n'est pour avoir une meilleure expérience de jeu, et sans les déchirures d'images si vous jouiez sur Xbox 360. Certes l'IA n'a pas changé, et n'est toujours pas forcément des plus intelligentes par moment, et il y a encore du clipping et du popping, mais le soft intéressera certainement plus les joueurs qui n'ont pas fait le titre de Capcom. L'occasion de plonger dans un univers fantasy assez exigeant qui procure de (nouvelles) bonnes sensations grâce à cette fluidité enfin stable.
ON A AIMÉ !
- Les combats
- La gestion des pions
- Un univers fantasy intéressant
- La stabilité, ça fait du bien !
ON A MOINS AIMÉ...
- Les menus pas très ergonomiques
- L'IA parfois bien, parfois moins...
- Encore quelques tares techniques
Dragon’s Dogma Dark Arisen : Une stabilité enfin là !
Dragon's Dogma Dark Arisen
Editeur : Capcom
Développeur : Capcom
Genre : RPG
Support(s) : PC, PS3, PS4, Xbox One, Xbox360
Nombre de Joueur(s) : 1
Sortie France : 03/10/2017