MaXoE > GAMES > Tests > Mobiles > Need for Speed Most Wanted : prêt à débouler sous vos sapins !

Need for Speed Most Wanted : prêt à débouler sous vos sapins !

NOTE DE MaXoE
8
VOTE DES LECTEURS
1 / 52 / 53 / 54 / 55 / 5
Test de Need for Speed Most Wanted à l'occasion de sa sortie en France. Good game spotted !

Comme toute fin d’année qui se respecte, les joueurs ont le droit à leur fournée annuelle de Need for Speed. Si la qualité des épisodes est inégale, le mauvais Need for Speed The Run ayant succédé l’année dernière à l’excellent Need for Speed Hot Poursuit de 2010, sachez d’hors et déjà que Need for Speed Most Wanted est un titre de qualité qui ravira tous les amateurs de course arcade. 

Bien que libellé « Most Wanted », cet épisode a tout du reboot bien mené et c’est tant mieux ! Accrochez bien votre ceinture, enfilez votre casque et préparez vous à devenir le « Most Wanted » pilote (ndlr le plus recherché) de Fairhaven City.

Longue vie à Need for Speed !

Pas de didacticiel à rallonge dans Need for Speed Most Wanted, le joueur est directement plongé en plein coeur de Fairhaven City au volant d’une belle Porsche 911. Après quelques brèves explications relatives à l’Easydrive, l’exploration et la compétition peuvent débuter. 

Le principe est simple, il existe un classement regroupant les 10 pilotes les plus recherchés de la ville. Etabli en fonction du nombre de points engrangés, il incombe donc au joueur de gagner le plus de courses possible afin de monter dans le classement et ainsi espérer devenir le pilote le plus en vue. 

Pour ce faire, le joueur se doit de participer aux courses réparties en 7 catégories différentes en fonction du véhicule utilisé (véhicule de course, exotique etc.). Les points de départ des courses sont répartis un peu partout dans la ville, il est donc utile de passer par l’Easydrive pour activer le GPS et éviter des heures de recherche inutiles. 

L’Easydrive est un menu déroulant, directement accessible depuis l’interface de jeu, sans pause, via la croix directionnelle. Très pratique, il permet de changer de véhicule, son équipement ou encore d’activer le GPS jusqu’à la prochaine course en un rien de temps. 

En cas de victoire, chaque course permet de d’engranger des points et de débloquer du contenu pour améliorer ou modifier les performances de votre véhicule (nitro, pneus de route ou tout-terrain, habillage plus léger etc.). Les types de courses en solo restent classiques mais variés. Il peut s’agit d’un chrono à battre, d’une course contre d’autres véhicules, ou encore d’échapper le plus rapidement possible à la police. Ce dernier type de course s’explique par la configuration des courses, à savoir que l’évolution se fait en open-world, toute la ville étant d’emblée accessible. Ainsi, dans les courses contre la police, il appartient au joueur d’user et d’abuser de l’architecture des niveaux pour lui échapper : ruelles, voie ferrée, égouts, sauts de plates-formes, contre-sens etc. Rien à voir donc avec The Run et Hot Poursuit, les tracés ne sont pas délimités. Et croyez moi, que vous soyez en mode « ambush » ou tout simplement en train de rejoindre votre prochaine course, jamais il n’aura été aussi difficile de s’en débarrasser. Alors certes elle n’est plus aussi aggressive qu’avant, en revanche bon courage pour la semer. Il vous faudra sortir le plus longtemps possible de son « champ de vision » (radar) pour faire baisser la jauge de recherche. Cependant, si vous êtes dans les niveaux les plus élevés de la jauge (3, 4 et 5), échapper à la police deviendra franchement peu évident, tout en sachant que tant que vous êtes recherché il est impossible d’accéder aux courses. Parfois on préfère se laisser avoir, quitte à parcourir à nouveau les quelques kilomètres qui nous séparent de la prochaine course.

Une fois un nombre suffisant de points engrangés, le joueur peut alors affronter un des pilotes les plus recherchés dans un duel endiablé. Une fois le duel remporté, il faut alors, si on le souhaite, poursuivre et détruire le véhicule adverse pour le débloquer. 

Si 10 véhicules se débloquent de cette façon, les 30 autres se débloquent via leur découverte. A vous donc d’arpenter les rues de Fairhaven City à la recherche des véhicules à l’abandon qui n’attendent plus que vous. A vous de dégoter le véhicule qui vous correspond le plus et de l’améliorer pour affronter les autres pilotes en dual dans des conditions optimales. Pour ma part j’ai opté pour une Audi R8 Spyder à l’accélération et vitesse de pointe sympathique. Criterion a souhaité privilégier le plaisir en rendant de beaux bolides facilement accessibles.

Pour en revenir aux courses, celles-ci sont variées et permettent d’alterner entre des tracés 100% urbains au milieu du trafic, des tracés montagneux ou encore avec des tracés sur périphérique ou autoroute à vitesse maximum. Les courses étant en environnement ouvert, les raccourcis sont assez nombreux et surtout on a le droit à des tracés parfois très fun en passant en plein milieu d’un chantier, dans un parc, etc. Terminées donc les limites artificielles fixées dans The Run, ici tout est plus ou moins accessible en l’absence de barrières physiques. Bien que la ville ne soit pas au niveau d’un Midtown Madness, on s’en rapproche bien dans l’esprit. Ce qui fait qu’on se retrouve rapidement à errer des heures durant dans la ville et ses environs à la recherche de sauts, de bâtiments abandonnés et de nouveaux véhicules. A noter que 156 panneaux sont regroupés sur toute la carte, parfois à des emplacements assez peu accessibles. Le joueur peut donc s’amuser à tous les trouver et les détruire, son score et sa photo s’affichant alors dessus (longueur du saut), tout comme sur les radars sur lesquels votre vitesse maximum est enregistrée. Même si cela peut paraître gadget, ces petits « plus » trouvent tout leur intérêt dans l’implantation on-line du titre. Ce ne sont donc pas seulement vos scores qui s’afficheront mais également ceux de vos amis (avec leur photo en prime, sympa!). A vous donc de battre tous les records, vos amis s’en souviendront à chaque fois qu’ils passeront devant les lieux concernés avec une belle photo de vous, entrain de les narguer, accompagnée de votre score.

S’il faut compter environ 10 heures pour terminer premier du classement des pilotes, il ne faut pas oublier l’excellent mode multijoueur intégré au titre. Ce dernier vous permet en effet d’affronter jusqu’à 8 joueurs en ligne dans un nombre d’épreuves variées lors de courses passionnantes. On pense par exemple au mode « zone » dans lequel les joueurs doivent se rendre sur une plate-forme et y tenir le plus longtemps possible alors même qu’il n’y a pas suffisamment de place pour tout le monde. On pense également aux défis « tremplin » : chaque joueur dispose d’un temps donné pour réaliser le meilleur saut possible à partir d’un certain tremplin, crises de rire assurées ! Enfin, pour vous dire à quel point le multijoueur est bien pensé, une fois une course/défi terminé, il vous faudra vous rendre au prochain le plus vite possible, le premier arrivé gagnant un bonus. Dommage qu’aucun mode multijoueur en écran-splitté n’ait été, une nouvelle fois, intégré…

 

En terme de prise en main on retrouve vite nos marques avec une conduite plus arcade que jamais où l’utilisation du frein se fait rare. Les véhicules se prennent bien en main et les sensations de vitesse en vue à la première personne (pas de vue « cockpit ») sont excellentes, de quoi se prendre pour le dieu du volant ! La bande-son n’est quant à elle pas en reste avec une sélection de pop et électro pas désagréable, tout en sachant qu’il est possible de changer de morceau par une simple pression de la gâchette R1.

D’un point de vue technique, monde ouvert oblige, on a perdu en qualité par rapport à Hot Poursuit. Le jeu est joli, les véhicules bien modélisés, on peut cependant déplorer un peu de clipping et des textures parfois un peu grossières. Rien de bien gênant pour autant, l’ensemble restant très agréable à l’oeil, notamment grâce à des effets de lumière (contre-jour, sortie de tunnel etc.) très réussis. Nous n’avons, par ailleurs, pas relevé de bugs de collision, ce qui est une chose suffisamment rare pour être soulignée, si ce n’est face aux pilotes les plus recherchés lorsqu’il s’agit de les stopper (on a parfois l’impression de foncer dans un mur, ce qui n’est pas justifié et peut parfois être un facteur frustratoire). 

En conclusion

Avec un mode solo prenant, une difficulté bien dosée, un mode multi-joueur extrêmement bien pensé et fun, un open-world varié et plein de surprises et des sensations de vitesse et de maîtrise très bonnes, Need for Speed Most Wanted marque un retour en pleine forme de la série. Impossible de s’en passer si vous aimez les courses arcade, les concurrents n’étant de surcroît pas bien nombreux. 

Jeu testé à partir d’une version Playstation 3

NOTE MaXoE
8
VOTE DES LECTEURS
1 / 52 / 53 / 54 / 55 / 5

Impossible de passer à côté de Need for Speed Most Wanted lorsqu'on aime les courses arcade, l'exploration en open-worl et les défis en ligne !
ON A AIMÉ !
- une ville en open-world
- des courses variées
- un jeu fun
- les sensations de vitesse excellentes
- l'implantation en ligne excellente
- une prise en main excellente
- une difficulté bien dosée
- des vidéos d'intro très classes !
ON A MOINS AIMÉ...
- techniquement on a vu mieux
- pas de multijoueur en écran-splitté
- des accrochages trop en notre défaveur face aux pilotes les plus recherchés lorsqu'il s'agit de les arrêter
Need for Speed Most Wanted
Editeur : Electronic Arts
Développeur : Criterion Studios
Genre : Course arcade
Support(s) : Mobiles, PC, PS Vita, PS3, Xbox360
Nombre de Joueur(s) : 1 à 8 joueurs en ligne
Sortie France : 31/10/2012

Sur MaXoE, il n'y a PAS DE PUBLICITÉ. Par contre, vous pouvez nous en faire sur les réseaux sociaux







Combien de jeux achetez-vous par mois, tous supports confondus ?





Loading ... Loading ...