Focus Spécial Joker
MaXoE > GAMES > Tests > PC > Need For Speed Rivals : adrénaline, tension et vitesse
PC / PS3 / PS4 / Xbox One / Xbox360
Need For Speed Rivals : adrénaline, tension et vitesse

Appréciation de MaXoE
8
Appréciation des Lecteurs
1 / 52 / 53 / 54 / 55 / 5
Comme chaque année, on le droit à une nouvelle mouture de NFS. Après de nombreux errements, la licence est revenue, ces dernières années, sur une formule historique, celle de l'opposition pilotes et forces de police. Allez hop, mettez la gomme !

NFSRivals-haut

 

NFSRivals-XboxOne-jaqEh oui encore un Need For Speed. Mais bon, il faut bien avouer que l’on aime ça en général. Dans cet opus, les choses vont encore plus loin, les flics en ont marre des fous de la route, c’est pourquoi ils vont franchir la ligne jaune, c’est à dire aller encore plus loin dans les moyens mis en oeuvre …

Le titre vous propose de faire carrière dans les deux camps comme cela a été le cas par le passé. Vous pouvez alterner autant de fois que vous le voulez en gardant votre progression dans chacun, c’est une bonne nouvelle. Cette progression se fait à l’aune de vos exploits. Ainsi les points glanés vont vous permettre de passer des caps vous donnant droit notamment à de nouvelles voitures ou à des équipements particuliers comme, par exemple, l’IEM, La charge électro-statique ou encore la herse, bien connus de la licence. Cela sera un peu plus fun du côté des pilotes avec la possibilité de customiser votre véhicule. Et puis les fans de mécanique seront aux anges, vous pouvez toucher aux caractéristiques de votre véhicule. 

L’aventure est découpée en chapitres, de chaque côté. Vous pouvez passer d’un chapitre à l’autre en remplissant des missions aux multiples objectifs : intercepter un pilote, gagner une course, percuter quelqu’un, utiliser un équipement électronique, … A chaque départ, vous avez trois ensembles (speedlist) de missions  ce qui vous donne la liberté de choisir votre profil, plutôt interception ou plutôt patrouilleur par exemple pour le côté flics. Dans la pratique, cela marche plutôt pas mal, on enchaîne les challenges sans se lasser, surtout que l’on a droit à un espèce de fil conducteur, maigre certes mais suffisant pour accrocher à l’histoire. 

NFSRivals-1 

Du côté des voitures, il y a le choix, comme toujours. Porche, Aston Martin, Corvette, Audi, Bentley, … Il y a même Ferrari qui revient après quelques années d’absence. Tout y est pour que chacun y trouve son compte. La conduite est loin d’être celle d’une simulation mais ce n’est pas non plus de l’arcade à la Ridge Racer. En substance, les véhicules nous font sentir leur masse et c’est plutôt appréciable. Le frein à main est un peu trop arcade mais dans ce genre de soft, il est compliqué de faire une conduite trop simulation, pour le fun. 

Au volant vous bénéficiez d’un HUD performant. Vitesse, niveau de nitro, mini-map et le boitier de commande. Celui-ci vous propose un GPS mais aussi des missions diverses. Et ça c’est très pratique pour ne pas avoir à parcourir toute la carte à la recherche d’un suspect. Un simple clic et on vous indique une mission proche. 

 

Online et offline 

Le plus plaisant dans tout cela, c’est le mélange solo-communautaire. On commence à être habitués  depuis quelques temps. En gros, vous pouvez jouer contre des bots mais aussi contre des êtres humains. Tout ceci est mélangé. Vous voilà donc à parcourir les routes et à accepter ou provoquer des challenges à l’IA ou à des joueurs connectés. Ainsi, par exemple, vous pouvez aller perturber deux autres joueurs en train de faire une course, vous allez aussi vous retrouver avec la police venant vous déranger en pleine course contre la montre. Il n’y a pas de frontières entre les épreuves, tout peut se mélanger et cela, ça c’est vraiment bien car cela apporte un vrai plus pour l’immersion. Bon, bien sûr, on préfère l’opposition avec des humains mais l’IA s’en sort pas mal, grâce à une belle agressivité. 

Manette en main, on prend beaucoup de plaisir à jouer. Certes c’est assez classique mais la vitesse est toujours aussi grisante et cette formule de bataille entre les deux factions fait toujours mouche. Les différents challenges proposés vont vous pousser à avaler les km. Les courses sont vraiment plaisantes ainsi que les interceptions. Les différents gadgets aident aussi à faire monter la tension. Celle-ci est à son comble quand vous êtes chez les policiers et que vous vous retrouvez au milieu de 2 ou 3 autres véhicules à poursuivre un contrevenant. Jouissif ! 

Et cela l’est d’autant plus que la carte est bien foutue, elle propose toutes sortes de paysages et le tracé va vous permettre d’alterner pointes de vitesse et dérapages à 180°. On aurait aimé une zone à peine plus grande mais il y a déjà de quoi s’amuser, donc ne chipotons pas trop. 

 

 

Notre Press Start pour mieux se rendre compte : 

 

Son et lumière …

Graphiquement, on sent qu’EA a voulu en mettre plein la vue, il faut dire que l’on a droit au dernier Frostbite, 3ème du nom. Ce qui est notable, c’est l’absence de scintillement, chose que l’on avait déjà remarqué sur d’autres jeux de cette génération. C’est fin, c’est assez mat, bref c’est réaliste. Les environnements sont tous sublimes, que cela soit la ville, la forêt ou encore les plaines, rien à redire. Et puis le décor est mouvant, il y a toujours des objets volants comme des feuilles ou autre détritus. Cela rend les choses encore plus réalistes même si on trouve qu’il y a parfois beaucoup de feuilles qui tombent sans jamais dégarnir les arbres. Mais c’est un détail. La météo est aussi présente avec une pluie plutôt réussie et vous pourrez aussi vous éclater sur la neige. Parlons de la ligne d’horizon, elle est très très lointaine avec ce qu’il faut de détails et surtout une absence totale de clipping. Les véhicules sont magnifiques, évidemment, et lancés à pleine vitesse, on ne constate aucune chute de frame-rate. Bref du très bon boulot.  Seul regret finalement, ne pas pouvoir sortir de sa voiture pour admirer tout cela de plus près. Le moteur physique est digne de ce nom aussi. Les dégâts seront bien visibles si vous êtes maladroits au volant.  

Et hop une vidéo maison : 

 

Côté son, on a le droit au classique auto-radio permettant de naviguer entre les pistes. Bon, dispensable. Par contre l’ambiance sonore est de tout premier ordre. Les messages radio de la police, le vrombissement des moteurs et le crissement des pneus ne pourront laisser les fans de la licence indifférents …

NFSRivals-2

 

Le jeu est vraiment bien fait. Seul le manque de nouveauté véritable ou d’un peu plus de fantaisie lui coûte le point supplémentaire mais la licence revient en force ces dernières années. Les pilotes que vous êtes ne peuvent pas passer à côté de ce titre qui vous promet de longues heures de bitume. 

 

Testé sur une version Xbox One  

Appréciation de MaXoE
8
Appréciation des Lecteurs
1 / 52 / 53 / 54 / 55 / 5

Oui c'est un bon titre. On prend du plaisir à parcourir les nombreuses routes proposées. Le principe de pouvoir alterner entre pilotes et police est aussi un véritable atout pour cet opus. On aurait certes aimé un peu plus de nouveautés, deux trois petites choses qui nous auraient surpris mais finalement le soft fait son boulot sérieusement, efficacement et surtout, surtout, l'adrénaline est au rendez-vous ...
ON A AIMÉ !
- Le monde ouvert
- L'IA agressive
- Les graphismes
- La variété des tracés
- L'adrénaline
ON A MOINS AIMÉ...
- Cela reste très classique
- Manque un peu de choses nouvelles
Need For Speed Rivals
Editeur : Electronic Arts
Développeur : Criterion Games
Genre : Courses automobiles
Support(s) : PC, PS3, PS4, Xbox One, Xbox360
Nombre de Joueur(s) : 1-6
Sortie France : 22/11/2013