MaXoE > GAMES > Tests > Tri par Notes
Nos Tests Jeux Vidéo
NOTE MaXoE
VOTE DES LECTEURS
1 / 52 / 53 / 54 / 55 / 5
Jitsu Squad est la toute première création des développeurs de Tanuki Creative Studio. Basé à Rotterdam aux Pays-Bas, ce petit studio indépendant a été fondé par Dave Baljon (appréciant des jeux comme Super Castlevania 4, Ninja Gaiden II, Thunderforce 4,…), ... LIRE LA SUITE
NOTE MaXoE
VOTE DES LECTEURS
1 / 52 / 53 / 54 / 55 / 5
Bon, vous connaissez le géant américain EA (ou Electronic Arts), pas la peine donc de revenir sur les différents jeux constituant leur catalogue : Madden, FIFA, Battlefield, Titanfall ou encore Mass Effect. D’ailleurs, si vous n’êtes pas encore au courant, sachez que ... LIRE LA SUITE
NOTE MaXoE
VOTE DES LECTEURS
1 / 52 / 53 / 54 / 55 / 5
Grime, ainsi que son DLC « Colors of Rot » (gratuit), a été développé par Clover Bite, un studio israélien fondé il y a quelques années, passionné par le développement de jeux hardcore, ainsi que par l’équipe de Team Malignant. Comme indiqué dans notre ... LIRE LA SUITE



NOTE MaXoE
VOTE DES LECTEURS
1 / 52 / 53 / 54 / 55 / 5
Pour les fans d’Arcade
Développée par le studio Iggymob, la série Gungrave a vu le jour en 2002 sur Playstation 2, soit il y a deux décennies. Cependant c’est en compagnie de Red Entertainment que nous avons eu droit aux précédents opus, soit quatre épisodes avec ce volet 2022 (Gungrave G.O.R.E), Gungrave (2002 donc), Gungrave Overdose (2004) mais aussi Gungrave VR (2019). Chacun de ces softs a mis en scène Beyond the Grave alias Grave, un ancien tueur à gages pour l’Organisation Millenion, ayant été ressuscité après son assassinat. Profitant à l’époque d’un gameplay en vue TPS (Third Person Shooter, ou jeu de tir à la troisième personne), la licence a vu l’arrivée d’un anime en 2003-2004, augmentant la popularité de cet « homme » charismatique. Cet anime relatait d’ailleurs le passé de Grave, ... LIRE LA SUITE
PCPS4PS5Xbox One


NOTE MaXoE
VOTE DES LECTEURS
1 / 52 / 53 / 54 / 55 / 5
Sortez vos colts et votre gantelet !
Si vous nous suivez, vous savez d’ores et déjà qu’Evil West a été conçu par une équipe que vous connaissez : Flying Wild Hog. Fondée à Varsovie en 2009, l’équipe réalise souvent des softs possédant un certain rythme de jeu, de l’action, et certaines originalités. On leur doit notamment la trilogie Shadow Warrior, Trek to Yomi (testé dans nos colonnes), ou encore From Hard Reset. Depuis, Flying Wild Hog s’est agrandi, non seulement en ouvrant trois studios en Pologne, mais aussi en étant désormais composé de trois cents personnes. Avec Evil West, les cow-boys chassent des vampires, et cela semble tout à fait normal dans cet univers où se mêlent technologie de science-fiction et Far West. Des vampires au Far West ! Jesse Rentier, tireur d’élite, est également un chasseur de ... LIRE LA SUITE
PCPS4PS5Xbox One


NOTE MaXoE
VOTE DES LECTEURS
1 / 52 / 53 / 54 / 55 / 5
Donne moi le temps
Le titre auquel nous avons affaire aujourd’hui n’a pas été uniquement développé par Square Enix, mais a bénéficié d’un codéveloppement avec le studio Live Wire. Ces derniers sont entre autres les créateurs du non moins très sympathique Metroidvania 2D Ender Lilies – Quietus of the Knights, et ont participé aux portages de Shmups du studio Cave. Pour en revenir à Harvestella, en plus de son mélange de gameplay à la Harvest Moon / Rune Factory, le soft propose une aventure mystérieuse, intrigante et agréable à suivre. Quietus, LumIcYcle des saisons, trépas : un monde en grand danger Dans ce monde nous incarnons Ein, personnage amnésique (masculin ou féminin) ayant survécu au terrible Quietus, un phénomène semant la mort à qui s’aventure en extérieur pendant son cycle. ... LIRE LA SUITE
PCSwitch


NOTE MaXoE
VOTE DES LECTEURS
1 / 52 / 53 / 54 / 55 / 5
Joyeuse retraite
The Chant a été réalisé par Brass Token, un studio indépendant basé à Vancouver au Canada. Bien que ce titre soit leur toute première production sous le « label » Brass Token, l’équipe n’est pas véritablement nouvelle dans l’industrie. Effectivement, parmi ces développeurs on compte des vétérans de l’industrie, certains ayant participé aux développements de Sleeping Dogs ou encore The Bully. Pour l’anecdote, la réalisation de The Chant a commencé en 2017 avec seulement quatre personnes, puis a ensuite évolué devenant alors une équipe de dix-neuf développeurs. La vision du studio est simple : explorer de nouvelles possibilités de raconter des histoires au travers d’inventives mécaniques, mais aussi devenir « le premier » développeur indépendant racontant des jeux ... LIRE LA SUITE
PCPS5


NOTE MaXoE
VOTE DES LECTEURS
1 / 52 / 53 / 54 / 55 / 5
On aurait aimé voir le plein potentiel exploité
Nous venons donc de le dire, Somerville est le fruit du développement de Jumpship. Il s’agit d’un studio indépendant basé à Guildford en Angleterre. Outre la collaboration avec Dino Patti, parmi les membres de l’équipe on compte Chris Olsen, le réalisateur et écrivain de cette IP (intellectual property), ou encore le duo Dominique Charpentier et Matteo Cerquone pour l’OST. Le studio Jumpship cherche à offrir des expériences uniques permettant d’élargir les définitions des médias interactifs. Pour cela, il souhaite briser les idées préconçues en explorant les possibilités créatives du médium. Autant pour l’axe de positif et légitime (média de divertissement), que l’outil remettant en question la condition humaine. Voilà leur philosophie. Sauvetage Pour cette Aventure ... LIRE LA SUITE
PCXbox One


NOTE MaXoE
VOTE DES LECTEURS
1 / 52 / 53 / 54 / 55 / 5
Un bon soft dans sa catégorie
La série Star Ocean a été lancée au Japon en 1996. Développé par Tri-Ace, à qui l’on doit d’autres opus de la licence Valkyrie Profile ou encore l’inoubliable Resonance of Fate, la saga Star Ocean ne compte que six épisodes « canon » (ou principaux), en incluant The Divine Force, et ce en omettant la ressortie en 4K de The Last Hope, les portages, mais aussi le volet paru sur mobiles (Anamnesis) ayant depuis fermé. The Divine Force est disponible par ailleurs six ans après Integrity and Faithlessness, ce dernier n’ayant pas rassemblé ni réconcilié les foules, malgré des points pourtant positifs. De plus, à cause des lourdes dettes des développeurs (Tri-Ace), actuellement insolvables, il se pourrait même ce que l’on n’espère pas, que ce soft The Divine Force soit purement et ... LIRE LA SUITE
PCPS4PS5Xbox One


NOTE MaXoE
VOTE DES LECTEURS
1 / 52 / 53 / 54 / 55 / 5
Courage !
Lancée en 2016 sur notre territoire, la série Yomawari a démontré que Nippon Ichi Software ne réalisait pas que les sagas avec beaucoup d’humour et de bonnes ambiances, comme Disgaea, Rhapsody, etc… mais également des « Survival-Horror ». La première aventure Yomawari commençait d’ailleurs par une scène tragique, de notre côté une critique a par ailleurs été consacrée à Midnight Shadows dans nos colonnes. Une histoire touchante Pour Lost in the Dark, nous faisons la rencontre de la jeune Yuzu. La pauvre enfant subit un harcèlement scolaire aussi bien moral que physique de la part de ses camarades. Boulettes de papier, seau d’eau,… le tout avec des mots très forts, comme « Va en Enfer ! ». La jeune fille, très affectée par ces moments, se rend au sommet de l’établissement ... LIRE LA SUITE
PCPS4PS5Switch