MaXoE > GAMES > Tests > PC > Borderlands 3 Season Pass 2 : Des débuts timides

Borderlands 3 Season Pass 2 : Des débuts timides
En attendant la suite avec Director's Cut

NOTE DE MaXoE
6
VOTE DES LECTEURS
1 / 52 / 53 / 54 / 55 / 5
Presqu'un an et deux mois jour pour jour après sa sortie, le Looter-Shooter Borderlands 3 refait parler de lui avec un tout nouveau Season Pass dont la première partie disponible concerne « Designer’s Cut ». Ce second Season Pass n’arrive pas seul puisqu’une mise à jour gratuite a également eu lieu permettant notamment à des duos en coopération locale de pouvoir utiliser le split-screen vertical.

Nous vous le disions lors de notre test l’année dernière, Borderlands 3 fut une très bonne expérience même si la formule n’avait pas entrepris de révolution majeure. Depuis lors, un premier Season Pass est paru, apportant quatre gros DLCs : Le Casse du Beau Jackpot (le premier), Flingues, Amour et Tentacules (le second), Une Prime Sanglante (le troisième) et le quatrième Krieg le Sadique. Il y a donc eu un bon lot de quêtes annexes supplémentaires, armes, équipements mais aussi de nouveaux lieux et un axe scénaristique lié à chaque « épisode ». Tout cela sans compter les événements temporaires gratuits mis en place pour la Saint-Valentin par exemple. Ce second Season Pass est disponible seul ou avec le jeu complet, de quoi plonger ou replonger dans les entrailles de Pandore. Mais attention tout de même, tous les éléments le composant ne sont pas encore disponibles. En effet, la partie « Director’s Cut » sortira au printemps 2021 et apportera de nouvelles quêtes, ainsi que des éléments encore inconnus à l’heure actuelle.

De nouveaux arbres de compétences AU top

Avant de commencer, signalons que cette partie « Designer’s Cut » comprend -comme le pack Ultimate du jeu- les quatre nouvelles tenues « Forme Finale » , celles-ci étant assez classes. Les éléments inédits, eux, concernent un nouveau mode de jeu nommé « Butin & Surin » ainsi qu’une nouvelle branche inédite de l’arbre de compétences pour les Chasseurs de l’Arche. Comme précédemment, chaque branche est liée à la classe initiale de chaque personnage.

Ainsi FL4K, le Roi des bêtes a accès à un nouveau type de familier dans la partie « Trappeur ». On y découvre plusieurs compagnons robotiques nommés les « Porteurs », l’un peut par exemple être attaquant polyvalent aussi bien de près qu’à distance via un puissant fusil de précision, tandis qu’un second se sert de missiles radioactifs. Mais ce n’est pas tout, en complément Fl4K peut utiliser un piège antigravité afin de projeter les ennemis dans les airs puis les écraser au sol. En découle plusieurs possibilités : soit s’attaquer aux adversaires pris dans le piège, soit se défaire de plus gênants étant en dehors. Sans oublier les quelques buffs indispensables dont « Prends ça ! » octroyant au familier un bouclier de résistance identique à celui de Fl4K.

On continue avec Amara. La Sirène peut maintenant accéder à la « Force Eclairée » et notamment tirer un orbe d’énergie volumineux causant de lourds dégâts élémentaires, tout en profitant d’un axe de glace afin de ralentir les opposants. Ces données correspondent en quelque sorte à un dérivé de ce que l’on a déjà vu avec certains flingues décochant également des orbes d’énergie fracassant tout sur leur passage. Mais Amara bénéficie en plusieurs buffs (vitesse de recharge accrue quand le bouclier est brisé avec la compétence « Croyez en vous »), ainsi qu’un orbe possédant une compétence de soin régénérante pouvant soigner les alliés même à terre (en second souffle).

On en vient maintenant à Moze, l’Artilleuse, grâce à la branche « Maman Ours » elle peut désormais être accompagnée d’un dérivé de son robot géant et destructeur l’Ours de Fer. Ici on passe dans une gamme plus petite en taille mais tout aussi puissante avec l’« Ourson de Fer ». Il possède donc de grands atouts, avec un axe privilégier sur les dégâts élémentaires de feu. Comme pour le familier de Fl4K et l’Ours de Fer, c’est un allié très utile si vous souhaitez avoir un compagnon de fortune supplémentaire, surtout qu’en plus il peut rester plus longtemps sur le terrain car il consomme moins de carburant. Bien sûr, il existe d’autres compétences de buffs dont la compétence « Biofuel » permettant à Moze d’augmenter sa résistance en lançant des dégâts incendiaires mais pouvant aussi régénérer sa santé pendant qu’un ennemi s’enflamme.

Enfin Zane, l’Assassin disposant de la branche « Professionnel » possède désormais un canon d’épaule MNTIS pouvant aussi bien servir à distance qu’au corps-à-corps grâce à « Pas d’échappatoire » lui permettant d’attirer les ennemis à lui à l’aide d’un grappin. En mettant au point cette possibilité, ce spécialiste des tirs à distance devient donc beaucoup plus intéressant au corps-à-corps avec un fusil à pompe par exemple. Il a également des buffs comme « Engagement » augmentant à la fois les dégâts infligés par compétence d’action et ceux de l’arme.

Butin & Surin, un mode intéressant mais qui manque actuellement d’exploitation pour tenir sur le long terme

À présent que nous avons fait le tour des différents nouveaux arbres de compétences, parlons du mode de jeu « Butin & Surin ». Ce mode -rejouable à l’infini- se déroule dans le « Complexe Tempête aveugle », une base militaire désaffectée de DAHL où deux anciens Chasseurs de l’Arche alias Salvador et Axton présentent une émission télévisée de télé-réalité. En arrivant sur ce terrain de jeu constitué d’une map de bonne taille, on se retrouve nu(e). Non pas de manière littérale, mais dépouillé(e)  de tout ce que nous avions auparavant : armes, équipements, mods, boucliers, rang de gardiens et même compétences de Chasseur de l’Arche. Le but est assez simple : récupérer le maximum d’objets et bien sûr de quoi s’en équiper, puis parvenir à survivre au carnage et à vaincre le boss du lieu. Une fois cela accompli, il est possible d’extraire les objets durement gagnés.

Dans les faits, on peut avoir des similitudes avec les Battle Royale (Fortnite, Apex) ou la Dark Zone de The Division, transposées dans un axe PVE de Borderlands, le tout dans une feature typique des Roguelike, c’est-à-dire que si l’on meurt, adieu les éléments récoltés. Pour réussir, il est nécessaire de rechercher de bons flingues et de bonnes protections et de ne pas traîner, car des menaces spécifiques surviennent.

L’expérience est assez sympathique les premières fois puisqu’elle nous rappelle nos débuts sur cet opus avec son lot « d’imprévus » et d’équipements/armements à bien choisir pour ne pas être réduit en miettes. En plus, dans Butin & Surin certains butins de haute valeur sont cachés dans des coffres gardés par des champs de force, eux-mêmes ayant la protection de nombreux ennemis.

Seulement après plusieurs tentatives, on ressent qu’il ne s’agit que des balbutiements d’un mode au plus grand potentiel, la répétitivité prenant vite le pas sur le reste, la faute à plusieurs manquements. Déjà, il y a le fait que même si la map est de bonne taille, on ne la trouve pas mémorable, et surtout c’est la seule nouveauté que l’on retrouve dans ce mode. En plus, on aurait aimé combattre différents boss plutôt que d’avoir affaire au même adversaire durant nos parties. Enfin un ajout de difficulté façon palier aurait été très intéressant à utiliser avec une récompense gratifiante au plus haut niveau. Sans compter que pour l’instant, le butin le plus rare (couleur orange) s’obtient bien plus rapidement et facilement sur les maps d’origines du soft et ce, même en difficulté Chaos. D’ailleurs nous émettons une réserve puisque les armes que nous avons trouvées dans ce mode Butin & Surin n’étaient pas foncièrement exclusives à cette version. On espère que ces quelques idées de suggestions/hypothèses pourront être implémentées afin de rendre ce mode plus attrayant.

Testé sur Xbox One X

NOTE MaXoE
6
VOTE DES LECTEURS
1 / 52 / 53 / 54 / 55 / 5

Cette première partie de ce second Season Pass (Designer’s Cut) nous a laissé un sentiment d'inachevé et assez mitigé. D’un côté les nouveaux arbres de compétences sont franchement top et pourront aussi bien convenir à un(e) nouveau(elle) joueur(euse) qu’aux aficionados lors d’un New Game+. Mais de l’autre, si la nouvelle expérience du mode « Butin & Surin » est plaisante au début, on y retrouve rapidement un sentiment répétitif et un manque flagrant d’exploitation d’idées pour le rendre incontournable. Les premiers balbutiements sont bons, il ne manque plus que des ingrédients supplémentaires pour marier les saveurs à la perfection. On attend maintenant de voir ce que vaut « Director’s Cut » pour nous faire un avis global sur ce que vaut l’entièreté de ce second Season Pass, à moins que le studio ait des surprises en réserve.
ON A AIMÉ !
- Le nouveau mode Butin & Surin…
- Mélange Battle Royale / Roguelike
- Les nouveaux arbres de compétences top
ON A MOINS AIMÉ...
- … mais on sent un grand manque d’exploitation…
- … amenant un axe trop répétitif pour le moment
Borderlands 3 Season Pass 2 : Des débuts timides
Borderlands 3 Season Pass 2 (Designer's Cut)
Editeur : 2K Games
Développeur : Gearbox
Genre : FPS, RPG, Looter-Shooter
Support(s) : PC, PS4, PS5, Xbox One
Nombre de Joueur(s) : 1 / 1 à 2 / 1 à 4
Sortie France : 10/11/2020

Sur MaXoE, il n'y a PAS DE PUBLICITÉ Par contre, vous pouvez nous en faire sur les réseaux sociaux







Combien de jeux achetez-vous par mois, tous supports confondus ?





Loading ... Loading ...