MaXoE > GAMES > Tests > PC > Battlefront 2 : solo, multi et plus aucune micro-transaction
PC / PS4 / Xbox One /
Battlefront 2 : solo, multi et plus aucune micro-transaction
Il se bonifie avec l'âge

Appréciation de MaXoE
8
Appréciation des Lecteurs
1 / 52 / 53 / 54 / 55 / 5
Vous avez pu le constater, cette semaine a été riche en articles sur Star Wars dans les colonnes de MaXoE. Ben oui, on a cédé à la vague du dernier opus cinématographique. Faut pas nous en vouloir, on a toujours aimé Star Wars, nous avons même un rendez-vous spécifique appelé l'Instant Star Wars, c'est tout dire ! Alors oui on a attendu un peu depuis la sortie, on voulait sortir le test la semaine de la sortie de l'épisode VIII. On a bien fait d'attendre car le jeu aujourd'hui mérite une bien meilleure note que lorsqu'il est sorti.

Le jeu est bien meilleur qu’il y a un mois. C’est à se demander d’ailleurs si les nouveaux jeux qui sont très orientés Game As A Service ne devraient pas être testés, par la presse, sur une période plus longue. Ben oui, ils sortent maintenant de plus en plus avec un contenu de base et les éditeurs proposent des mises à jour (gratuites ou payantes) et des événements ou autres saisons compétitives. 

Nous avons bien fait d’attendre. Il y a un mois, j’aurais écrit que le campagne est un poil courte, qu’on aurait aimé des scènes venant du nouveau film et que le système des micro-transactions est détestable. Aujourd’hui nous pouvons faire fi de tout cela. EA, devant la grogne des joueurs, a enlevé toutes les transactions financières (qui permettaient d’acheter des équipements et personnages propres à vous rendre très très forts sur le champ de bataille). Et puis, cette semaine, ils ont proposé un premier DLC gratuit (et ils le seront tous) avec un bout de campagne en plus et deux nouvelles maps. Voici donc un test qui se base sur le jeu tel qu’il est aujourd’hui. 

Une campagne entre surprises et classicisme

Vous le savez probablement déjà mais le jeu nous positionne à la période de la fin du Retour du Jedi. Et cette fois vous êtes dans le camp de l’Empire en la personne d’une femme commando appelée Iden Versio. Elle vit en direct la mort de l’empereur et décide donc de rejoindre les vestiges de l’Empire pour sauver un idéal d’ordre en lequel elle croit. Seulement voilà, au fur et à mesure des événements, les certitudes s’estompent grandement. Avant d’entrer dans la technique, sachez qu’on a beaucoup aimé cette campagne, par son gameplay mais aussi par les choses cohérentes qu’elle nous raconte. Toutes ces choses qui collent parfaitement aux films et qui font même la jonction (dans la partie additionnelle de cette campagne) avec l’épisode VIII. Alors, par moments, vous incarnerez d’autres personnages comme Luke par exemple mais c’est vraiment l’histoire d’Iden qui nous captive ici. 

Côté gameplay, on est dans le FPS assez classique. Il y a presque une teinte RPG avec le système des cartes des étoiles qui peuvent être assignées à votre personnage pour améliorer son armement ou ses capacités mais on est tout de même loin de ce que peut proposer un Destiny dans le domaine, notamment sur les caractéristiques des armes et leurs impacts sur les ennemis. Mais bon, cela donne un petit goût de stratégie assez sympa. 

Sympas aussi, les aspects infiltrations. Oui vous avez bien lu, on nous propose des séquences d’approches furtives. Même si globalement le titre est plutôt versé dans l’action, c’est notable et agréable. Et puis comment ne pas citer les dogfights toujours aussi jouissifs pour les fans de la saga.

Côté manipulations, au sol c’est du classique, on peut courir, sauter et s’accroupir en gros. Pas de glissades, pas de visée en mode planqué comme on en a dans d’autres FPS. En bref, cela se joue un peu à l’ancienne. On retrouve les armes secondaires que l’on peut assigner aux gâchettes, là c’est l’occasion de personnaliser votre approche. 

Voici notre vidéo des premières minutes de jeu : 

Cette absence de vraie souplesse va de pair avec une IA assez peu maligne. C’est surtout le nombre et leurs qualités de tir lointain qui vous donnera du fil à retordre. On regrette qu’ils n’aient pas de stratégies plus poussées. Bon, dit comme cela, entre des déplacements à l’ancienne et une IA moyenne, on pourrait penser que le titre est mauvaise. Que nenni ! On prend beaucoup de plaisir à parcourir ces niveaux.

Dans l’espace, la maniabilité est presque parfaite. On peut jouer sur la direction mais aussi sur l’assiette de l’engin ce qui donne à l’ensemble une vraie dynamique de combat. On prend vraiment son pied. 

Au premier rang des qualités de cette campagne, il faut parler de l’ambiance. Les planètes visitées, les bases explorées sont très plaisantes à parcourir. Vous aurez aussi l’occasion d’utiliser un certain nombre de véhicules terrestres, c’est toujours agréable ça. Mais surtout, c’est la patte DICE qui nous plaît ici. Les maps sont ouvertes, très ouvertes, vous permettant des approches variées et vous obligeant à être vigilants sur vos arrières. Et puis ils savent créer des séquences spectaculaires propres à vous faire transpirer sur le pad. Je pense d’ailleurs au dernier chapitre du bout de campagne qu’ils viennent de rajouter.

En résumé, une campagne très sympa à vivre, surtout depuis la mise à jour, mais qui reste finalement assez classique dans son gameplay malgré quelques touches d’infiltration. Elle est un peu courte aussi, comptez environ 7h pour la boucler. Et quand c’est fait, en route pour le multi.

 

Le multi

On retrouve donc du multi en ligne avec des combats grande échelle comme dans le premier opus de la série. Passons un peu tout cela en revue. 

Dans Combats de Héros, on retrouve les affrontements à petite échelle, comme dans le premier opus. On peut donc incarner Dark Vador, l’Empereur, Leia, ou encore Yoda. Ces combats sont sur des cartes de plus petite taille. On est donc plus dans un mode à la Halo ou à la Destiny que dans un Battlefield. Mais ce n’est pas désagréable, on s’amuse vraiment à incarner ces héros aux super pouvoirs et l’esprit d’équipe est de mise dans ce mode où il faut se concentrer sur une cible designée au hasard pendant le jeu. 

Frappe c’est un mode à 8 contre 8. Les combats se passent sur des zones de moyenne taille et les objectifs sont divers. On retrouve des choses assez classiques comme la capture du drapeau ou encore la défense/attaque d’objectifs à dynamiter. Le job est bien fait, comme toujours, par DICE. Les cartes sont bien foutues, avec ce qu’il faut de zones éclatées et d’endroits plus exigus. 

Allez hop, une petite vidéo de gameplay :

Il y aussi le mode XXL  appelé Assaut Galactique. Là on est dans la cours des grands, les maps sont géantes et on joue à 20 contre 20. Les objectifs sont divers et variés. Ici on défend une zone, avant de se replier plus loin ou d’aller chercher autre chose. En bref, on ne s’ennuie jamais. 

Combats Spatiaux reprend le même principe mais dans l’espace. On suit des objectifs intermédiaires et on essaie de descendre l’ennemi. Enfin, Escarmouche est un simple combat à mort par équipes. 

Dans ce multi vous pouvez obtenir de nouveaux combattants pour une partie donnée. A chaque session vous accumulez des points de combat vous permettant d’acheter, au moment d’un respawn, des personnages plus forts. Mais attention c’est un achat pour une joute. Votre personnage est perdu à votre mort. Donc en gros, si vous êtes méritant, vous aurez la chance de bénéficier d’un personnage plus coastaud mais il faut en faire bonne usage. Cela remplace les jetons que l’on trouvait sur le champ de bataille dans Battlefront 1 et c’est pas plus mal.

Du côté des capacités, il y en a vraiment pléthore. Comme d’habitude, on en a 3 équipées en permanence. Au choix : détonateur thermique, bombe au dioxis et autres grenades. Mais il y a aussi des choses plus exotiques comme la fléchette radar qui permet de localiser les ennemis, le bouclier de combat portatif, le déploiement d’une tourelle blaster, … On peut citer aussi les bonus divers, comme le commandement tactique qui diminue les dégâts pour vos alliés, … Ces capacités sont bien présentes dans le mode solo comme on vous l’a déjà dit mais c’est en multi que l’on goûte la vraie diversité des armes. 

Mais abordons la vraie nouveauté de ce multi. Ce sont les classes de combattants. On a donc Assaut, pour un soldat polyvalent et mobile, Lourd, pour les adeptes de grosses armes pour le support, Officier, pour un personnage apte à donner des ordres et à installer des équipements de combat et Spécialiste, qui lui se concentrera sur l’infiltration et le snip. Voilà la teinte tactique que l’on attendait. Chacun va pouvoir jouer à sa manière, comme c’est déjà le cas dans Battlefield. Cela dit, il faut bien dire les choses : c’est un FPS plutôt bourrin et c’est grandement du aux affrontements à grande échelle. On est loin des FPS qui proposent des approches tactiques par équipe. Mais moi j’adore cette impression de fouilli, d’ennemis partout, de fracas autour de soi. Sachez qu’il y a tout de même un système d’escouade. Si vous restez a proximité des membres de la vôtre, vous aurez des bonus de points d’XP. Ces classes ont un système de niveau aussi. 

Les maps sont bien foutues et toujours adaptées au mode de jeu. Leur taille varie ainsi en fonction de cela. Vous aurez l’occasion de vous rendre sur Naboo, la base Starkiller, Kamino, Endor, … Il y a même Crait avec la dernière extension.

Oui ce multi est efficace et oui il offre des dizaines d’heures de jeu par ses nombreuses maps et ses objectifs variés. On regrette simplement quelques lags épisodiques mais DICE a promis que le problème ne durerait pas. 

Les achats ?

Comme on vous l’a dit, les achats avec de l’argent réel ont disparu. Mais vous gagnerez des crédits en fonction de vos exploits. Vous pourrez les dépenser pour acheter des cartes des étoiles, des héros, des véhicules et des Loot Box qui contiennent quelques surprises. Vous obtiendrez aussi des pièces de fabrication permettant de construire vous-même les cartes. Le système permet ainsi à chacun de personnaliser son aventure.

Côté graphismes, c’est tout simplement très beau. Franchement. Si vous êtes fan de la saga, vous ne pouvez pas être indifférents. C’est appuyé par une bande-son bénéficiant de la musique de John Williams et de bruitages très efficaces. 

Vous l’avez compris, le jeu, tel qu’il est aujourd’hui, mérite sa note de 8/10. Le solo fait plaisir et le multi est accrocheur. Les deux modes sont complétés par le mode Arcade qui vous propose des challenges cariés contre l’IA. Du côté des regrets, c’est le classicisme de gameplay qui marque le plus et les temps de chargement indécents. 

Testé sur Xbox One

Appréciation de MaXoE
8
Appréciation des Lecteurs
1 / 52 / 53 / 54 / 55 / 5

Oh oui on a bien fait d'attendre. Le jeu a été assez critiqué lors de sa sortie et ceci sur deux points principaux : une campagne un peu courte (même si c'est un peu le lieu commun pour ce type de jeu) et les micro-transactions qui transformaient le titre en un affreux Pay-To-Win. Aujourd'hui, c'est assez différent. Les micro-transactions ont disparu et le jeu s'est un peu étoffé avec deux nouvelles maps et un bout de campagne supplémentaire grâce à une mise à jour gratuite. D'ailleurs EA s'était engagé à ne faire que des updates non payants. Du coup, nous voilà face à un soft qui raconte une histoire cohérente avec l'univers, qui offre des modes en ligne tout à fait conséquents et qui est beau. Je crois que le contrat est rempli !
ON A AIMÉ !
- Très très beau
- Des modes à foison
- La première mise à jour gratuite fait du bien.
- L'arrivée des classes de soldats
- La personnalisation des personnages
- L'ambiance
ON A MOINS AIMÉ...
- La lenteur des chargements
- Quelques petits soucis de lag en ligne
- Reste assez conventionnel
Battlefront 2 : solo, multi et plus aucune micro-transaction
Battlefront 2
Editeur : EA
Développeur : DICE
Genre : FPS
Support(s) : PC, PS4, Xbox One
Nombre de Joueur(s) : 1-40
Sortie France : 17/11/2017