Le Salon de la Gamescom débute aujourd’hui à Cologne en Allemagne avec les premières annonces et présentations. Comme chaque année, nous vous proposons de suivre l’essentiel de la Gamescom 2018 avec nos news et dossiers récapitulatifs pour ne rien manquer de ce qu’il s’y passe. Vous pouvez retrouver l’ensemble de ces nombreuses mises à jour sur notre site consacré au salon. Et comme toujours, vous pouvez aussi nous suivre sur les réseaux sociaux ... En savoir plus !
MaXoE > GAMES > Tests > PC > Raiders of the Broken Planet – Wardog Fury : Amélioré sur certains points mais…
PC / PS4 / Xbox One
Raiders of the Broken Planet – Wardog Fury : Amélioré sur certains points mais…
... On en attendait davantage

Appréciation de MaXoE
6
Appréciation des Lecteurs
1 / 52 / 53 / 54 / 55 / 5
Délaissant la "série" Castlevania - Lords of Shadow pour un TPS coopératif, Raiders of the Broken Planet, MercurySteam n'a pas réussi à convaincre la sphère vidéoludique dû entre autres à une progression trop lente. Le studio revient avec son second DLC : Wardog Fury, l'occasion pour nous de voir s'il y a des améliorations et de vous livrer notre verdict.

Lors de notre test sur le Prologue et la première campagne de Raiders of the Broken Planet, notre bilan  était assez mitigé (nous lui avons attribué un 6) concernant les premiers pas de MercurySteam dans le TPS coopératif. Nous n’allons d’ailleurs pas revenir sur les spécificités du titre au complet, si vous voulez  savoir de quoi il en résulte, rendez-vous sur cette page pour lire notre test.

Quoi qu’il en soit, on en attendait donc beaucoup pour cette seconde campagne, Wardog Fury. Est-ce que comme annoncé, le studio a prit le temps de faire du peaufinage ? Ou le déploiement de ces modifications n’est pas encore implémenté ? Eh bien, on peut répondre à cette question par oui et par non, mais avant cela, intéressons-nous à l’histoire de ce nouveau chapitre.

Loaht

Les événements de la campagne Wardog Fury (se déroulant logiquement après Alien Myths) nous font plonger dans quatre nouvelles missions. Harec est toujours à la recherche de nouvelles recrues. L’une d’elles attire particulièrement son attention : Loaht, mais Harec n’est pas le seul à s’intéresser à lui. Le non moins Général Marmelade est également à sa recherche, mais pour d’autres raisons. Une course contre-la-montre s’engage donc entre les deux protagonistes. Un scénario sans grande surprise qui dispose toujours de son brin d’humour. Celui-ci arrive même à nous soutirer quelques petits sourires.

Les ajustements et nouveautés

L’aventure du TPS coopératif se poursuit dans cette campagne. Il faut savoir que quelques corrections d’équilibrage ont été opérées entre les personnages, et que l’on peut inviter des ami(e)s pour réaliser des missions. Il est à noter que les développeurs de MercurySteam ont implémenté une notion supplémentaire sur l’or que l’on récolte, qui n’est autre que d’avoir la possibilité de « louer une mission » avec de l’argent virtuel. Autrement dit, ceux qui n’ont pas acheté l’un des deux DLCs sorti jusqu’à présent, ont la possibilité de jouer une mission de la campagne (dans une progression de schéma classique : c’est-à dire qu’on loue les événements dans un ordre chronologique) pendant quelques heures après l’avoir débloqué préalablement avec de l’or.

Il faut savoir que cela oscille entre 1500 et 2000 or pour débloquer (louer donc) une mission. Ce n’est pas
excessivement « cher » puisque l’on peut toujours gagner de l’or en solo. Par contre, il ne faut pas oublier que cela reste de la location, et qu’au bout de quatre heures, on n’a plus accès à ladite mission, mais l’idée de MercurySteam n’est pas mauvaise pour faire découvrir les missions de leurs campagnes en amont aux indécis, avant de se décider pour un éventuel achat.

Identique

Pour le reste, le gameplay reste identique aux précédentes campagnes, c’est-à-dire le combat à mains nues, les tirs, les spécificités propres aux personnages, les améliorations, et l’Antagoniste. Cependant, il est toujours aussi difficile de trouver des joueurs en ligne (si vous êtes patients, comptez entre 10 et 30 minutes), peu importe la mission que l’on choisit. N’oublions pas que ce jeu peut se jouer en solo, mais sans les récompenses du mode multijoueur.

Maîtrise de personnage

Parlons maintenant des personnages, enfin surtout un en particulier. Nous n’allons cependant pas citer son nom pour des raisons scénaristiques, mais nous allons parler de ses compétences. Ce personnage est un adepte du lance-grenade disposant de grenades n’explosant pas à l’impact, c’est donc un personnage qu’on a tendance à préférer à distance, mais il n’est pas mal non plus au corps-à-corps.

Néanmoins, il n’est pas facile de le maîtriser malgré une faculté intéressante, celle de se transformer en monstre après avoir vaincu suffisamment d’adversaires, mais en contrepartie c’est une cible facile à abattre malgré son potentiel de vie. Concernant les autres personnages, à moins de passer à la caisse, il faut farmer énormément pour y avoir accès, environ 360 000 or pour l’un d’eux au maximum tout de même, ce qui représente bien sûr beaucoup trop de temps à consacrer au titre pour débloquer un seul personnage…

Du changement dans les missions ?

Un petit mot sur les quatre missions qui restent hélas dans la lignée des précédentes avec le même objectif (survie, escorte,…), mais où l’action y est toujours intense. Rien de nouveau et pourtant avec le potentiel des différents protagonistes, on attendait du changement. On regrette également de rester sur le même type de Level Design, sans avoir ajouté un grain de folie. On doit dire que l’on en attendait davantage de ce côté-là également. Pour finir, on ne va pas s’attarder sur la partie graphique, qui reste également dans la lignée de « ces prédécesseurs ».

Testé sur une version Xbox One

Appréciation de MaXoE
6
Appréciation des Lecteurs
1 / 52 / 53 / 54 / 55 / 5

Deuxième saison, deuxième déception ou quasi déception. MercurySteam a certes écouté les retours des joueurs et agit en conséquence (équilibrage des personnages, utilisation de l'or pour "louer" des missions, plus d'or, récompenser l'Antagoniste en fonction de ses performances même s'il perd,...) mais la progression reste chaotique : trouver des joueurs en ligne requiert de la patience, et évidemment certains de ces joueurs sont toujours là pour déconnecter quand il ne faut pas, les personnages sont toujours aussi longs à débloquer, les objectifs de missions sont les mêmes,... Cependant même si des points méritent d'être ajustés/améliorés, le soft procure toujours de bonnes doses d'action en solo, et les bonnes idées que l'on a connu sont toujours présentes. Malgré ses déboires, terminons par une note très positive, le final de cette seconde campagne nous donne envie d'en savoir plus et donc d'attendre la troisième saison de Raiders of the Broken Planet.
ON A AIMÉ !
- De l'action
- Des correctifs
- De bonnes idées
- "Louer" des missions avec de l'argent virtuel
ON A MOINS AIMÉ...
- Devoir farmer excessivement pour obtenir certains personnages
- Toujours les mêmes objectifs de missions
- Pas de folie sur le Level Design
Raiders of the Broken Planet – Wardog Fury : Amélioré sur certains points mais…
Raiders of the Broken Planet - Wardog Fury
Editeur : MercurySteam
Développeur : MercurySteam
Genre : TPS
Support(s) : PC, PS4, Xbox One
Nombre de Joueur(s) : 1 / 1 à 5
Sortie France : 30/11/2017