MaXoE > GAMES > Tests > PC > FIFA 17 : Un but d’avance !
PC / PS3 / PS4 / Xbox One / Xbox360
FIFA 17 : Un but d’avance !
Une aventure footballistique

Appréciation de MaXoE
8
Appréciation des Lecteurs
1 / 52 / 53 / 54 / 55 / 5
Tous les ans, la sortie de FIFA est attendu comme le Messi du ballon rond. Les supporters attendent le match test en espérant qu'il n'y ait pas trop de cartons jaunes pour fautes techniques et éviter le rouge pour fautes répétées. De leur côté les kops des supporters attendent avec impatience des nouveautés pour entamer leurs chants de gloire. Après l'entrée en lice de PES qui gravit pour la deuxième année consécutive les marches du podium, le leader FIFA a tout intérêt à ne pas s'endormir sur ses acquis s'il veut conserver sa première place. Mais peut-être FIFA a-t-il perdu sa place de leader au profit de PES ? La réponse dans ce test.
fifa-17-en-tete

Quand on est leader en terme de vente d’une licence comme l’est Electronic Arts avec FIFA, on se doit de se remettre en question tous les ans, d’essayer de trouver ou améliorer des points essentiels de jeu et notamment du gameplay. Mais également de trouver des nouveautés qui feront la différence avec son concurrent direct PES et sur ce dernier point, cette année, le studio EA Canada, présente une nouveauté notable, le mode Aventure. Mais avant de parler de cette nouveauté, revenons sur les différents modes de jeu disponibles dans cette version 2017.

Dans une meilleure continuité

On retrouve les mêmes modes de jeu que l’édition 2016, à savoir le coup d’envoi pour vous lancer directement dans une partie rapide, le mode compétition qui vous permet de jouer soit dans une compétition existante (championnat, coupe,…), soit de créer sa propre compétition avec ses propres règles. Petite nouveauté, l’intégration de la J1 League d’Asie parmi les championnats disponibles.
Tous ces modes sont bien sûr jouables seul(e)s ou à plusieurs.

Complétant ces modes, nous retrouvons le mode Carrière et le mode FUT (Fifa Ultimate Team).
Le premier nommé bénéficie de pas mal de retouches, avec un système d’objectif pour l’entraîneur, sur 5 domaines : La finance, la formation, le succès national et continental et le rayonnement de la marque. Autrement dit, vous avez devoir gérer le budget, la gestion de l’effectif et les ventes pendant le mercato. Des retouches très appréciables qui se rapprochent pas mal d’un Football Manager.

Le mode FUT (Fifa Ultimate Team) quant à lui, bénéficie d’une refonte sur le plan visuel et se veut largement plus accessible. A part ce côté visuel, un petit ajout fait son apparition, le mode FUT Champions. Concrètement, vous allez jouer à des matchs en ligne pendant la semaine, et par rapport àvos résultats, vous serez peut-être qualifié pour jouer la Ligue Week-End. A l’issue de vos résultats dans cette Ligue Week-End, vous aurez des chances de gagner des récompenses, notamment, pour les meilleurs, participer à une véritable compétition E-Sport. FUT Champions est une compétition bien amenée qui offre vraiment à chacun sa chance, par contre, comme pour les matchs en ligne, on peut tomber sur n’importe qui, aussi bien des joueurs qui jouent n’importe comment, que des joueurs professionnels d’E-Sport.

fifa-17-gameplay

Le rêve d’une vie

Passons maintenant à la nouveauté de cette mouture 2017, le mode Aventure. Si, on nous avait déjà proposé de nous mettre dans la peau d’un basketteur dans NBA 2K, aujourd’hui, c’est dans celle d’un footballeur que nous nous mettons, plus exactement dans la peau d’Alex Hunter, qui nous vient de Clapham, une banlieue de Londres. Hunter, passionné de football, va essayer de suivre les traces de son grand-père Jim Hunter. On va donc suivre les pérégrinations du jeune Hunter, tout au long de l’aventure.

Au début, pendant une phase de détection, il va falloir convaincre les recruteurs, pour espérer faire partie de son club anglais préféré, car seul les clubs de la Premier League sont disponibles, un choix que l’on aurait aimé être étendu aux championnats européens.

Pour prouver votre valeur, on va vous demander de choisir votre poste de prédilection parmi les postes offensifs, à savoir ailier gauche ou ailier droit, milieu ou avant-centre. Des postes restreints mais FIFA jouant plus sur l’offensif (nous en reparlerons) on comprend mieux cette limitation.

Une fois sur le terrain, vous avez, soit le choix de contrôler seulement Hunter, au détriment d’une IA du reste de l’équipe jouant plus sur la défense avec des passes à dix, ou soit contrôler toute l’équipe comme dans un match classique, même si l’IA de Hunter n’est pas au top, on arrivera plus facilement à le mettre en avant de cette façon.

En dehors du terrain, lors des séquences scénarisées, vous pourrez montrer vos états d’âme, en répondant aux questions que l’on vous pose, réponse que vous choisirez parmi l’un des trois traits de caractère disponibles pouvant rendre Hunter arrogant à souhait ou très modeste.

Ce que l’on peut retenir sur ce premier essai du mode Aventure, et même si tout cela n’est pas parfait, c’est que l’histoire est agréable à suivre, mais ce que l’on peut regretter, c’est que nos choix caractériels n’influent pas plus sur le déroulement de la carrière d’Hunter, ces choix, d’ailleurs, se révéleront sans véritable conséquence.

fifa-17-01

Un changement physique

La partie gameplay a vu quelques changements effectués, et le premier de ces changements correspond aux contrôles et aux passes. Si c’était humain de rater une passe ou un contrôle dans la version 2016, ici, cela n’est plus possible, tout est fait comme si le ballon était aimanté aux joueurs, peut-être que cette option a été choisie pour mettre un peu plus en avant le côté football spectaculaire, mais il enlève ce petit côté humanisant qui faisait un petit atout de la version 2016, même si dans cette version, les ratés étaient beaucoup trop nombreux. Il aurait donc fallu régler le système pour trouver le juste milieu et ne pas le supprimer purement et simplement.

La physique, elle aussi, a été revue à la hausse. Les joueurs et le ballon deviennent plus difficiles à contrôler, et faire plusieurs 100 mètres façon Usain Bolt sera par la suite plus pénalisant qu’autre chose, donnant un côté assez réaliste. Tout comme les tirs, où l’on ressent le poids du ballon.

Un changement est à noter du côté des corners et des coups francs. Lors de ces tirs, un « petit rond » fait son apparition, il faudra arriver à le placer où l’on veut pour que le ballon atterrisse dans cette zone, chose qui n’est pas évidente à prendre en main les premières fois, avec une « tremblote » du rond à l’écran.

fifa-17-fut

Le système des penaltys a été entièrement revu, il utilise maintenant le système Twin Stick, ce qui permet de viser et de doser sa puissance en utilisant les deux sticks séparément. C’est un système que nous trouvons nettement plus accessible et immersif que le précédent, et surtout très facile à prendre en main.

Nous connaissons FIFA pour son côté arcade, qui nous incite toujours à être toujours plus offensif, et donc à miser sur l’attaque. Cette version ne déroge pas à la règle.
Vous pouvez tenter de construire tactiquement votre jeu, mais, très vite, vous allez vous rendre compte que vos attaquants n’ont de cesse de faire des appels et tout naturellement, vous allez vous diriger vers ce style de jeu en envoyant des passes en profondeur, souvent synonyme de but, et donc, on abandonne cette partie constructive.
De manière générale, les attaquants conservent plus souvent le ballon, que ce soit dos au mur ou face à face grâce à la nouvelle technique de physique implémenté par EA, et de leur côté les défenseurs bénéficient d’une IA améliorée et n’hésitent pas à se replier quand il le faut. Des améliorations bienvenues dans cette version.

fifa-17-gameplay-02

Réaliste

Depuis FIFA 14, sorti en novembre 2013, le moteur graphique utilisé par EA était l’Ignite Engine, qui nous donnait un beau rendu en jeu. Pour ce FIFA 17 avec l’implémentation du mode Aventure, le moteur a été changé au profit du moteur Frostbite, que l’on connaît sur les productions telles que Star Wars Battlefront et Battlefield. Et force est de constater, que même si les résultats ne sont pas spectaculaires, on sent un grain et une finesse accrue, que ce soit sur les joueurs avec une mention particulière sur les effets de transpiration, qui donnent vraiment un côté encore plus réaliste ou soit sur l’environnement avec des stades plus vrais que natures et une pelouse vraiment magnifique, qui s’abîme aux contacts des joueurs.

Au niveau sonore, l’ambiance est toujours aussi fantastique du côté des supporters. Par contre, au niveau des commentateurs, le comparse d’Hervé Matoux, Pierre Ménès fait son entrée. Si l’on pouvait s’attendre à quelque chose de rafraîchissant, nos deux compères manquent cruellement d’enthousiasme et on ne retrouve pas ce grain que l’on connaît dans leurs commentaires.

Testé sur une version Xbox One

Appréciation de MaXoE
8
Appréciation des Lecteurs
1 / 52 / 53 / 54 / 55 / 5

Cette nouvelle mouture de FIFA joue sur deux terrains, la simulation et l'arcade. D'un côté, l'utilisation du nouveau moteur graphique permet un rendu tout à fait bluffant sur les stades, les joueurs, et les effets tels que la sueur et la dégradation du terrain. Mais également l'implémentation d'une nouvelle physique de jeu rendant le tout très réaliste. Et de l'autre côté, tout cela est contrebalancé par le côté gameplay footballistique spectaculaire qui se rapproche plus du côté arcade que simulation, du coup, on ne sait pas sur quel pied jongler avec ce mélange des deux genres. De son côté, le mode Aventure, est une bonne réussite que l'on aimerait retrouver améliorée sur certains points pour la mouture 2018. FIFA conserve donc encore son titre de leader cette année, mais attention, la concurrence se rapproche à grands pas.
ON A AIMÉ !
- Le mode Aventure...
- Le nouveau système de pénaltys
- L'ambiance des supporters
- Le gameplay
- Le moteur Frostbite
ON A MOINS AIMÉ...
- ...même si, il n'est pas parfait
- Des passes aimantés
- Les commentaires
FIFA 17 : Un but d’avance !
FIFA 17
Editeur : Electronic Arts
Développeur : Electronic Arts Canada
Genre : Sport
Support(s) : PC, PS3, PS4, Xbox One, Xbox360
Nombre de Joueur(s) : 1 à 4 (local) / 1 à 22 (en ligne)
Sortie France : 29/09/2016