MaXoE > GAMES > Tests > PC > Warriors Orochi 4 Ultimate : Une version boostée !

Warriors Orochi 4 Ultimate : Une version boostée !
Du contenu supplémentaire mais à quel prix ?

NOTE DE MaXoE
7
VOTE DES LECTEURS
1 / 52 / 53 / 54 / 55 / 5
Sorti en octobre 2018, Warriors Orochi 4, le Musô / Beat'em All à grande échelle refait parler de lui en ce mois de février. En effet, comme pour le précédent opus de la série, Warriors Orochi 4 bénéficie d'une version Ultimate comprenant un supplément de scénario, des nouveaux modes, des modifications de gameplay, etc… Mais ces ajouts sont-ils bénéfiques ?

Petit point important avant de parler pleinement des ajouts, il existe trois méthodes pour pouvoir profiter de ce nouveau contenu : soit acheter directement Warriors Orochi 4 Ultimate sous format physique incluant WO4 ainsi que son extension, soit en format dématérialisé sur les différents stores sous le même nom « Warriors Orochi 4 Ultimate » incluant l’extension ainsi que WO4. Ou alors se procurer le DLC en version numérique sous l’appellation Warriors Orochi 4 – The Ultimate Upgrade Pack pour les possesseurs du jeu physique/numérique d’origine. Maintenant que vous avez pu voir les différentes méthodes d’obtention de cette mouture, passons au test de cette partie Ultimate. Si vous êtes déjà en possession du jeu de base ou non, vous pouvez retrouver des extraits de notre test initial de WO4 ci-dessous, ou alors vous rendre directement au paragraphe suivant traitant de l’extension Ultimate.

– Informations Warriors Orochi 4 –

Les Dieux Grecs sont de la partie
Pour cet épisode, le scénario fait quelques petites « infidélités » aux mythologies Japonaises et Chinoises étant habituellement au coeur de l’action ayant Orochi pour ennemi commun des protagonistes. Cette fois, on accueille les divinités Grecques (avec quelques apparitions Nordiques), oui oui, vous avez bien lu, Athéna, Arès, et même Zeus sont de la partie. Du coup avec ce changement, est-ce que cela apporte une histoire plus attrayante et consistante ? Eh bien si vous recherchez une grande profondeur scénaristique, vous risquez d’être déçus. En effet, le scénario « original » se laisse suivre, débordant de dialogues écrits, et de saynètes annexes pour enrichir le background des personnages, mais il manque d’éclaircissement sur plusieurs points, et d’approfondissement sur certains fait plutôt « raccourci » dans l’axe principal.
Dans cette aventure, les Dieux Grecs ont pour projet de fusionner leur monde avec celui des guerriers issus de différents horizons et qui ont été rassemblés dans un seul et unique monde. Mais ce n’est pas au goût de Perséus qui vole les bracelets ouroboros de Zeus, afin de les envoyer dans le monde des guerriers. Seule une poignée de guerriers pourront revêtir les bracelets ouroboros (un bracelet enroulé avec un serpent qui se mord la queue), libérer tout leur potentiel, et tenter d’arrêter la menace qui se profile.
Une quête qui ne sert donc que de prétexte pour rassembler tout ce beau monde, le soft restant cohérent avec les épisodes précédents, mais qui, axe scénaristique oblige, pousse les héros (n’ayant aucun souvenir) à se combattre une nouvelle fois entre eux avant de s’allier.Un système classique qui se voit enrichi par la magie
Vous le savez déjà si vous avez joué à un épisode estampillé Musô, le soft se base sur des combats à grande échelle disposant d’un gameplay très accessible et intuitif. Etant dans la continuité de Warriors Orochi 3, en plein coeur du gameplay, on retrouve la possibilité de changer de héros à la volée (ici 3 combattants maximum à incarner par bataille), d’effectuer de multiples attaques puis de les combiner pour varier les combos, d’utiliser une jauge Musô pour déchaîner sa puissance, ou encore d’effectuer un saut à combiner aux attaques. C’est une formule qui a fait ses preuves, mais qui tend à nous faire répéter inlassablement les mêmes actions durant les batailles.
Pour pimenter un peu cela, Omega Force a implémenté un système d’utilisation de la magie. Véritable déluge d’effets visuels, pad en main, certaines magies sont encore plus fluides que les mouvements d’origine du personnage, mais surtout, il s’agit d’attaques (consommant une partie d’une jauge spécifique) visant davantage d’ennemis et faisant de plus gros dégâts, certaines sont liées au feu, à la glace,… Chaque personnage possède ainsi ses propres magies : une faible, une plus puissante qui consomme toute la jauge, et une dernière mêlant magie et Musô (différente pour les personnages), malgré tout, on n’échappe évidemment pas au doublon de sortilège.
Cela étant dit, il faut dire que combiner les magies entre elles tout en effectuant des combinaisons d’attaques, et d’échange à la volée rend le tout dynamique et fort plaisant. Cependant, il y a une petite chose qui tâche dans cet aspect bénéfique, c’est la difficulté. Mettre des ennemis traditionnels à la pelle avec des nouveaux venus (des Chaos Origins renforçant les pouvoirs ennemis) dont la faiblesse vient uniquement de la magie, c’est une bonne idée, mais clairement la difficulté ne suit pas. Lire la suite du test.

Quelles sont les nouveautés de cette version Ultimate ?

Avant toute chose, il faut savoir que pour pouvoir accéder à la plupart des nouveautés principales, il est nécessaire d’avoir fini la campagne, celle-ci étant de base répartie sur cinq chapitres.

Cela étant dit passons maintenant aux nouveautés. Tout d’abord, il est désormais possible de continuer le mode histoire grâce à l’ajout d’une trentaine de scénarios supplémentaires et inédits, ce qui amène le total à plus d’une centaine. Ce nouvel axe scénaristique permet surtout d’en apprendre davantage sur les intentions des Dieux et donc d’éclaircir certains mystères de la trame originale, ce qu’on lui avait d’ailleurs reproché initialement, tout en apportant de nouvelles têtes entre guillemets.

En plus des 170 combattants de la version de base, cette version Ultimate permet l’intégration de sept nouveaux protagonistes jouables. On peut incarner Hades, Yang Jian, Gaia issus de WO4, et le retour d’Achilles provenant de Warriors – Legends of Troy ainsi que Jeanne d’Arc de Bladestorm – The Hundred Years War.

Sans oublier le ninja, le guest le plus apprécié des fans de la Team Ninja, Ryu Hayabusa provenant à la base de Dead or Alive, avant d’avoir sa propre série (Ninja Gaiden) mais le bougre a déjà fait partie des « guests » dans le cross-over Warriors All-Stars, il n’est donc pas inconnu des champs de bataille. Ces sept nouveaux guerriers supplémentaires, dont le dernier que nous vous laissons découvrir, apportent une contribution bienvenue à l’ensemble et davantage grâce à l’ajout de frappes en coopération avec ses trois protagonistes et de nouvelles magies faisant leur petit effet.

Parmi les autres ajouts, on note de nouvelles armes, les trésors divins cette fois peuvent être échangés entre les combattants, l’interface des menus quant à elle, a subi plusieurs modifications bienvenues, et l’on peut promouvoir chacun des guerriers dès lors qu’il est au Level 100 et ce, dix fois en tout !

Il y a également deux nouveaux modes de jeu : Infinity et Challenge. Pour ce dernier, il ne s’agit ni plus ni moins que de réaliser un objectif comme vaincre 1 000 ennemis le plus rapidement possible ceci afin de figurer dans un classement online, mode idéal pour les fans de ces pratiques mais on passe vite dessus en finalité.

Concernant le mode Infinity, il s’agit de gravir douze tours correspondant aux douze signes du zodiaque en effectuant des épreuves avec par exemple le fait de devoir détruire des éléments du décor ou de vaincre un certain nombre d’officiers. Il y a même des coffres renfermant des matériaux et apparaissant au fil des niveaux. Ces matériaux permettant de pouvoir fabriquer les meilleures armes possible notamment pour vos chouchous. On regrettera simplement que ce mode soit moins attrayant que celui de Gauntlet dans Warriors Orochi 3 Ultimate, où le soft avait davantage une tendance de roguelike/roguelite.

Testé sur Xbox One X

NOTE MaXoE
7
VOTE DES LECTEURS
1 / 52 / 53 / 54 / 55 / 5

Eh bien oui, ces ajouts avec de nouveaux personnages, une trentaine de scénarios supplémentaires, un mode Infinity et quelques ajustements bonifient le jeu principal. Bien sûr, cette version se destine avant tout aux non-possesseurs de la version originale qui profiteront d’une expérience complète. A contrario pour ceux possédant déjà la version de base sur WO4, il serait préférable d’attendre une baisse de prix, cette version Ultimate seule étant un poil trop onéreuse pour certaines bourses. La note est justifiée par le contenu complet (original + additionnel).
ON A AIMÉ !
- Des scénarios en plus
- Les nouveaux personnages
- Des modifications de gameplay
ON A MOINS AIMÉ...
- On a vite fait le tour du mode Challenge
- L’IA des ennemis
- Une extension seule trop onéreuse pour les possesseurs du jeu de base
Warriors Orochi 4 Ultimate : Une version boostée !
Warriors Orochi 4 Ultimate
Editeur : Koei Tecmo
Développeur : Omega Force
Genre : Musô / Beat'em All
Support(s) : PC, PS4, Switch, Xbox One
Nombre de Joueur(s) : 1 / 1 à 2 / 1 à 6
Sortie France : 14/02/2020

Sur MaXoE, il n'y a PAS DE PUBLICITÉ Par contre, vous pouvez nous en faire sur les réseaux sociaux







Combien de jeux achetez-vous par mois, tous supports confondus ?





Loading ... Loading ...