MaXoE > GAMES > Tests > PS4
Nos derniers Tests PS4

NOTE MaXoE
VOTE DES LECTEURS
1 / 52 / 53 / 54 / 55 / 5
L’aventure de Half Genie Hero (le quatrième volet) fut rafraîchissante, aussi bien pour son enrobage graphique étant pour la première fois en HD en lieu et place du Pixel Art, que pour son gameplay, et ce malgré certaines mécaniques sous-exploitées. Mais il ... LIRE LA SUITE
NOTE MaXoE
VOTE DES LECTEURS
1 / 52 / 53 / 54 / 55 / 5
Nostalgie, ce mot n’est pas choisi au hasard et a une signification particulière pour la franchise. Rappelons que celle-ci a débutée en 2002 sur PC et Playstation 2 sous l’appellation Utawarerumono. C’est donc ce même opus qui débarque aujourd’hui sur ... LIRE LA SUITE
NOTE MaXoE
VOTE DES LECTEURS
1 / 52 / 53 / 54 / 55 / 5
  A un contre 4 et vice-versa Ce n’est pas la première fois qu’on vous parle de ce jeu puisque nous vous avions proposé une preview ici. Mais reprenons un peu les bases de cette preview. Le jeu est basé sur la licence Predator (oui on aurait pu s’en ... LIRE LA SUITE



NOTE MaXoE
VOTE DES LECTEURS
1 / 52 / 53 / 54 / 55 / 5
80% VN / 20% Action
Sakura Wars (ou Sakura Taisen) ayant vu le jour au cours de l’année 1996 sur Saturn, est une licence très prisée de nos amis japonais. Cette franchise développée généralement par Red Entertainement et Overworks (affilié à Sega), a rencontré un certain succès grâce à son ambiance, son univers et ses mécaniques de jeu. La préférence allant principalement à la combinaison TRPG des premiers volets mais aussi aux phases de Visual Novel/Drague. Sur la vingtaine d’épisodes sortis incluant les spin-off, seul l’un d’entre eux a franchi les frontières Américaines et Européennes en dehors de l’archipel nippon : Sakura Wars ~So Long, My Love~. Épisode sorti respectivement en 2005 en Amérique et en 2010 chez nous. Mais la série est également cross-media avec son lot d’OAV, d’anime, ... LIRE LA SUITE
PS4


NOTE MaXoE
VOTE DES LECTEURS
1 / 52 / 53 / 54 / 55 / 5
Beaucoup de contenus supplémentaires et enfin traduit en français !
Il a quelques points importants à préciser avant de commencer pleinement par les ajouts de cette version. Premièrement, ce sera la douche froide pour quelques possesseurs(euses) de Persona 5, car non, aucun patch ni DLC n’est prévu afin d’intégrer les nouveautés P5R à cette version de base. Ce qui est tout à fait logique puisque les nouvelles séquences s’inscrivent d’emblée dans le soft avec des dialogues supplémentaires dès l’introduction/prologue. Ensuite, cela fait aussi écho au fait qu’en tant que mouture « augmentée » la sauvegarde de Persona 5 n’est pas compatible avec Persona 5 Royal, comprenez par là qu’à part la réception de quelques objets, il faut recommencer l’aventure en intégralité. Alors oui dans ces cas-là il est possible de pester surtout si une partie ... LIRE LA SUITE
PS4


NOTE MaXoE
VOTE DES LECTEURS
1 / 52 / 53 / 54 / 55 / 5
On attend maintenant de découvrir le reste de cet univers
CyGames est un studio japonais fondé en mai 2011 s’étant spécialisé dans les jeux mobiles. Parmi les différents titres qu’ils ont conçus et le futur Project Awakening, certains ont eu un petit succès comme Shadowverse, un jeu de cartes stratégique ou le jeu mobile Dragalia Lost. Ce dernier titre vous dit peut-être quelque chose ? Si c’est le cas, c’est normal puisqu’il s’agit du soft ayant été lancé en partenariat avec Nintendo, rien que ça. Mais évidemment, Granblue Fantasy reste leur licence la plus reconnue et concevoir deux jeux supplémentaires (Re-Link et Versus) ne peut qu’enrichir cette série. Des modes de jeu connus et une surprise Commençons tout de suite par les modes de jeu disponibles, on retrouve un mode Versus où l’on se confronte à l’IA ou contre un(e) ami(e) ... LIRE LA SUITE
PCPS4


NOTE MaXoE
VOTE DES LECTEURS
1 / 52 / 53 / 54 / 55 / 5
Et un brin plus accessible pour les néophytes
Pour celles et ceux qui ne les connaissent pas encore, présentons brièvement la Team Ninja. Il s’agit d’un studio fondé au milieu des années 1990, filiale de Koei Tecmo, et relativement réputé. Ils sont principalement connus pour la licence d’Action débridée Ninja Gaiden, dont Nioh en a repris une partie de son essence, ainsi que la série de baston Dead or Alive. Mais ce ne sont pas les seuls titres développés ou codéveloppés par cette équipe japonaise, on peut par exemple citer Dissidia Final Fantasy NT, Metroid Other M, Hyrule Warriors ou encore la franchise Nioh, et son second volet à l’honneur aujourd’hui avec un changement sur son histoire. Au cœur du danger Non, on ne quitte pas le Japon féodal ni l’Ère Sengoku, en revanche et pour la première fois, William (le héros du ... LIRE LA SUITE
PS4


NOTE MaXoE
VOTE DES LECTEURS
1 / 52 / 53 / 54 / 55 / 5
Bienvenue en Enfer !
Reconnue et idolâtrée par beaucoup, la licence Doom a débuté en 1993 et a su bien évidemment s’imposer dans les meilleurs FPS de sa génération. Ensuite la franchise a connu une longue pause de plusieurs années, voire une décennie si l’on ne compte pas les « remasters/portages », avant de remonter sur le devant de la scène avec Doom (2016) version reboot. Nous ne cachions d’ailleurs pas notre enthousiasme concernant ce dépoussiérage extrêmement bienvenu comme vous pouvez le voir dans notre test, même si son scénario n’était qu’une excuse à exploser du démon. Le Slayer face à une armée Une fois encore pour cet opus, le scénario ne sert que de prétexte à une action totalement frénétique avec toutefois quelques reprises des grandes lignes de Doom II. En tant que Slayer doté ... LIRE LA SUITE
PCPS4Xbox One


NOTE MaXoE
VOTE DES LECTEURS
1 / 52 / 53 / 54 / 55 / 5
Un mélange Metroidvania et Die & Retry
Développé par Nigoro, le premier La-Mulana est donc paru sur Windows en 2005 avant de s’exporter sur PS Vita et le Wiiware de la Wii, ces derniers ayant d’ailleurs profité d’une refonte graphique pour un rendu 16bits au lieu de 8bits. De son côté, La-Mulana 2 est arrivé une bonne dizaine d’années plus tard (en 2018), toujours en 16bits mais avec l’intention de gommer les défauts de son prédécesseur, ce qu’il a réussi à faire. Des ruines qui veulent la ruine Pour leur scénario, les deux opus sont liés avec un intervalle de plusieurs années, chacun avec l’archéologie et la découverte de ruines en leur cœur. On sait qu’il y a fort longtemps, une entité nommée Mother est arrivée sur Terre. Cette dernière désirant retourner chez elle, demande à ses « enfants » de l’aider ... LIRE LA SUITE
PCPS4SwitchXbox One


NOTE MaXoE
VOTE DES LECTEURS
1 / 52 / 53 / 54 / 55 / 5
Un DLC dans la continuité
Le terme « nouveau » n’est pas tout à fait exact puisque l’on peut aller, et donc retourner à New York, terrain de jeu du premier opus, là où avait commencé la contamination des billets de banque par le virus mortel, la Variole Chimera, plus communément appelé le Poison Vert. Seulement la neige qui recouvrait les lieux à l’occasion du Black Friday n’est plus, c’est donc l’occasion de voir New York sous une nouvelle facette durant les beaux jours. Avant de continuer cette partie, il y a tout de même deux choses importantes à connaître. Tout d’abord, ce DLC Warlords of New York n’est pas un stand-alone, The Division 2 est requis pour le faire fonctionner. Ensuite, il y a plusieurs méthodes pour se le procurer. Si vous possédez déjà le jeu de base The Division 2, ... LIRE LA SUITE
PCPS4Xbox One